Environnement

Pourquoi nous ne devrions plus consommer d’eau en bouteilles plastique

Boire un litre et demi d'eau par jour, c'est la préconisation des médecins ! Mais pourquoi boire cette eau dans des bouteilles en plastiques jetables... En plus cette eau en bouteille n'est pas la meilleure possible !

L’eau c’est la vie ! Mais la consommer en bouteille n’est pas forcément la meilleure idée ! Les médecins préconisent 1.5 litre d’eau par jour pour garantir l’hydratation du corps. Certes les bouteilles plastiques vendues dans le commerce semblent être la méthode la plus facile pour s’en tenir la quantité nécessaire.

Mais nous savons aussi qu’elles sont une catastrophe écologique ! Qui plus est, l’eau en bouteille ne serait pas aussi bonne pour la santé que nous le pensons. Nous avons la chance en France d’avoir une eau du robinet parfaitement potable et très surveillée… Voici cinq raisons de ne plus consommer d’eau en bouteilles.

À LIRE AUSSI :  Ooho : Les gouttes d'eau comestibles débarquent au marathon de Londres

Une eau du robinet scrutée à la loupe

L’eau du robinet est tellement surveillée en France, qu’elle est aussi saine que l’eau en bouteille. Les tests portent sur de nombreux facteurs (microbiologiques, physico-chimiques ou radiologiques) et ils permettent de s’assurer que les eaux des réseaux de distribution ne présentent aucun danger pour la santé des consommateurs.

L’eau en bouteille coûte plus cher

Même si la bouteille d’eau coûte environ un euro, elle reviendrait 120 fois plus cher que l’équivalence du robinet ! Faites le calcul vous-même… Un mètre cube d’eau du robinet (1000 l) coûte entre 2 et 6€… Même au tarif le plus cher, le calcul est vite fait… Pour 1000 l, vous obtenez plus de 600 bouteilles d’1.5 l,  et chaque bouteille vous revient à moins de 10 centimes, contre 1€ pour les eaux les moins chères en bouteilles.

Les bouteilles plastiques : une catastrophe écologique

Evidemment elles sont recyclables nos bouteilles en plastiques ! Malheureusement quand on voit combien se retrouvent dans les océans, on se dit qu’elles n’ont pas toutes été jetées au bon endroit. Et le traitement des bouteilles en plastiques nécessite de toute manière de l’énergie. Pour les transporter, les incinérer, les recycler. Bref un fléau environnemental sur lequel, pourtant nous avons les moyens d’agir.

Une alternative hyper simple !

Pour la maison, une carafe filtrante sera parfaite si vraiment vous voulez vous rassurer… Mais attention, les filtres doivent être changés tous les 30 jours ! Pour l’extérieur, il existe pléthore de gourdes lavables et réutilisables sans BPA… Souvent isotherme, elles permettent de garder au chaud (ou au frais) votre eau pour la journée. La plupart passent au lave-vaisselle pour une hygiène parfaite… Si vous avez une quarantaine d’années, les gourdes en aluminium étaient légions lors de sorties scolaires, elles reviennent en force ! Pour l’eau minérale gazeuse, Sodastream est également une excellente alternative.

Ne jamais réutiliser une bouteille plastique !

On réutilise facilement une bouteille en plastique, pourtant, le fond de la bouteille est un nid à bactéries. Une récente étude montre qu’il y a 20 fois plus de bactéries dans une bouteille d’eau que dans la gamelle de votre chien… Mais également 100 fois plus que dans vos toilettes ! Et ces bactéries sont porteuses pour 60% d’entre elles de maladies… Maintenant vous savez !

Suite à cet article « La Fédération Nationale des Eaux Conditionnées et Embouteillées » nous a demandé un droit de réponse. La voici.

Objet : demande de droit de réponse

« Madame, Monsieur, Nous vous contactons suite à l’article « Pourquoi nous ne devrions plus consommer d’eau en bouteilles plastique » publié le 28/09/2020 sur votre site par Nathalie Kleczinski. Plusieurs informations sont totalement erronées et portent un grave préjudice au secteur des eaux embouteillées. En conséquence, la Fédération Nationale des Eaux Conditionnées et Embouteillées demande instamment un droit de réponse à paraître dans les plus brefs délais. »

« L’eau en bouteille coûte plus cher »

L’eau minérale naturelle et l’eau du robinet sont deux produits totalement différents qui répondent à des réglementations distinctes. Elles ne peuvent donc avoir le même prix. C’est comme comparer un légume bio et un légume conventionnel. Le Code de la Santé Publique définit les spécificités de l’eau minérale naturelle : elle ne peut être que d’origine souterraine et s’être constituée à l’abri de tout risque de pollution. Microbiologiquement saine dès l’origine, elle est protégée de la pollution et ne subit aucun traitement de désinfection, contrairement à l’eau du robinet.

Le respect de ces spécificités nécessite de protéger les sources pour prévenir tout risque de contamination et ainsi garantir leur pureté, ce qui a un coût pour les minéraliers.

« L’eau en bouteille ne serait pas aussi bonne pour la santé que nous le pensons »

L’eau minérale naturelle se définit par sa pureté originelle et par la stabilité de sa composition en minéraux garantie dans le temps : elle est de fait la seule eau à pouvoir bénéficier de propriétés favorables à la santé. La diversité de composition des eaux minérales naturelles permet au consommateur de choisir celle qui lui convient suivant ses besoins physiologiques.

Les bouteilles plastiques : une catastrophe écologique »

Toutes les bouteilles d’eau en plastique sont 100 % recyclables. Une fois recyclées, elles ne sont plus un déchet mais une matière première qui sert à fabriquer de nouvelles bouteilles ou d’autres objets du quotidien (textile, isolation…) Le secteur développe des actions pour inciter le consommateur au geste de tri (campagnes de communication, mise en place de bacs de collecte dans les supermarchés …) et ainsi améliorer le taux de recyclage des bouteilles en plastique qui est actuellement de 57%.

« Une alternative hyper simple ! »

Chaque eau minérale naturelle provient d’une source unique, exclusivement d’origine souterraine. Elle se nourrit de la richesse du terroir dont elle est issue qui lui confère son identité et son goût unique. Elle est donc totalement différente de l’eau du robinet. Utiliser une gourde nécessite de la nettoyer scrupuleusement afin d’éviter tout problème microbiologique.

« Ne jamais réutiliser une bouteille plastique ! »

L’eau en bouteille doit être consommée rapidement après ouverture de la bouteille pour conserver toutes ses propriétés. Pour des raisons d’hygiène, il est déconseillé de réutiliser une bouteille en plastique : une fois ouverte, la bouteille peut être contaminée par l’air ambiant ou par les microbes de la bouche. Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter le site eaumineralenaturelle.fr et restons à votre disposition pour échanger sur le sujet.

Cordialement,

La Fédération Nationale des Eaux Conditionnées et Embouteillées

Photo d’illustration Syda Productions / Shutterstock

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page