Environnement

Venise : au sortir du confinement , la ville des amoureux souhaite un tourisme plus régulé !

Après 50 jours sans touriste aucun, les autorités vénitiennes se préparent à l'après ! Exit le tourisme de masse, place au tourisme respectueux de l'environnement...

Le tourisme est probablement l’un des secteurs qui souffre le plus de ce confinement. Que ce soit en France, en Italie ou en Espagne, les hôtels sont fermés, tout comme les frontières et les touristes sont confinés ! Si la perte financière est évidemment énorme, ce confinement oblige certaines villes à repenser leur manière d’accueillir les touristes !

Venise, la ville des amoureux affiche pour la première fois de son histoire, 50 jours sans aucun touriste sur la place Saint Marc ! La ville de Venise ne vit quasiment que du tourisme de masse. Les vénitiens ont compris que le retour à la normale n’était pas prévu pour demain… Alors ils s’organisent pour le futur !

À LIRE AUSSI :  Tourisme : 100€ offerts pour visiter la Charente et la Charente-Maritime

En 2018, ce sont près de 30 millions de touristes qui sont venu découvrir la ville, embarquer sur les canaux ou participer au célèbre carnaval. Les autorités de la ville imaginent un retour à la vie normal en 2021, et ils vont s’y préparer. Les touristes à Venise seront toujours les bienvenus, mais la manière d’y accéder devrait bien changer !

Ce confinement a redonné aux eaux de Venise, une transparence inédite, la Nature reprend ses droits. Et, ce n’est finalement pas pour déplaire aux autorités.

La « Venise Touristique » de l’après ?

A Venise, dans le futur, un quota de touristes pourrait être voté… Exit le tourisme de masse, irrespectueux de l’environnement… Place au tourisme régulé et aux circuits nouveaux ! A Venise, ville entourée d’eaux, c’est finalement assez simple à mettre en place, ce qui n’est pas le cas pour les autres villes ! Préserver le charme de Venise, c’est désormais la priorité !

Ce confinement n’aura finalement pas que de mauvaises conséquences ! Certes la remontada sera longue et peut -être douloureuse après une épreuve comme celle-ci. Mais elle permettra de réfléchir à un tourisme de meilleure qualité… Et ce ne sera peut-être pas plus mal ! Reste à savoir si le tourisme de masse pourra être évité ou si tous les européens en manque de voyage se précipiteront au Carnaval 2021…

Source
Euronews

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page