Brewerkz invente une bière fabriquée à partir d’eau usée recyclée pour « casser les barrières psychologiques »

La Newbrew est une bière artisanal singapourienne fabriquée à partir des eaux provenant des stations d'épuration, et soutenue par le gouvernement pour faire face à une future pénurie d'eau potable !

Que faire des eaux usées à part les envoyer dans des stations d’épuration pour qu’elles soient assainies, filtrées, puis utilisées pour les arrosages agricoles ? A Singapour, une collaboration entre l’agence nationale de l’eau et un brasseur artisanal donne un produit étrange qui va vous surprendre, mais qui finalement, est une invention plutôt intelligente et écologique, si l’on dépasse certaines barrières psychologiques. Dans ce pays d’Asie, la brasserie Brewerkz s’est associée à l’agence nationale Public Utilities Board pour fabriquer une bière* artisanale à partir des eaux usées. En d’autres termes, une bière à l’urine, qui serait hautement buvables selon les inventeurs… On veut bien les croire mais avouons que c’est un peu étrange ?

C’est quoi cette bière ?

La bière s’appelle Newbrew et l’entreprise souhaite utiliser des eaux usées recyclées pour sensibiliser les populations à la rareté de l’eau… Elle veut aussi prouver que les eaux usées, une fois traitées, nettoyées et filtrées, peuvent être à nouveau consommées. La brasserie, Brewerkz, affirme que la bière est adaptée au climat tropical de Singapour, avec un arrière-goût de miel grillé et doux. D’ailleurs, cette bière est fabriquée dans la plus pure tradition brassicole, avec les meilleurs ingrédients possibles : malts d’orge allemands de haute qualité, houblons aromatiques Calypso et Citra, levure de ferme biologique venue de Norvège et donc les eaux usées locales !

Une bière fabriquée à partir d'eau de toilette recyclée fait sensation à Singapour.
Une bière fabriquée à partir d’eau de toilette recyclée fait sensation à Singapour. Crédit photo : Brewerkz

Cette bière pour faire prendre conscience de l’importance de l’eau !

Si cette bière est déjà vendue dans les restaurants du brasseur, elle est également destinée à attirer l’attention sur l’urgence climatique et la menace croissante que les sécheresses et les inondations font peser sur les réserves d’eau douce de la planète. Singapour est une ville état très peuplée et vulnérable à la pénurie d’eau en raison du manque de ressources naturelles et du manque d’espace pour installer des espaces de stockage et de collecte. Le pays cherche donc de nouvelles méthodes pour réduire sa dépendance à l’eau importée de Malaisie. Ils se tournent donc massivement vers le dessalement de l’eau de mer, la collecte des eaux de pluie et la réutilisation des eaux usées. Et la Newbrew, soutenu par le gouvernement singapourien via son agence nationale de l’eau, fait partie des projets qui visent à économiser l’eau… C’est surprenant mais finalement plutôt très intelligent et écologique. Certes, il faudra passer les barrières psychologiques liées à l’utilisation d’eaux ayant contenu de l’urine, mais une fois ces barrières dépassées, cela peut être une excellente alternative non ?

Quelques autres inventions insolites liées à la bière ?

A Toulouse, pour le festival Octobière en 2018, deux brasseurs locaux avaient inventé la bière au cassoulet, la Cassoul’ale en remplaçant les céréales habituelles par des haricots de Castelnaudary ! A Lille, ils ont inventé la bière confectionnée à partir de pain rassis, afin de recycler le pain restant des restaurants… Son nom est Le Pain de Minuit, et c’est une super idée anti-gaspillage ! Enfin, retour à Toulouse avec la Nothing Toulouse, une bière fabriquée à partir de chocolatines, ou de pains au chocolat tout dépend où vous habitez ! Alors quelle est votre préférence ? Chocolatine, cassoulet, pain rassis ou eaux usées ?

*L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération. En France, la vente d’alcools est interdite aux mineurs de moins de 18 ans.

https://www.youtube.com/shorts/EPNYuFChn8s

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Theguardian.com

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page