Innovation

Canicule : un architecte indien invente une climatisation économique, écologique… et artistique !

Déjà installée dans une usine de New Delhi, la climatisation de cet architecte indien pourrait avoir de l'avenir. Conçue à base de pots en terre cuite, elle permet d'abaisser la température de 10°C.

La semaine qui vient de s’écouler a été brûlante ! Des températures flirtant avec les 40 degrés, un air lourd et irrespirable et des nuits bien chaudes… Bref, une canicule ! Et de cette canicule, en a découlé une utilisation massive des climatisations à domicile… Pourtant les climatiseurs ne sont pas recommandés à outrance !

Ni pour la santé puisqu’ils véhiculent des bactéries, ni pour l’environnement. Selon une étude, une climatisation consommerait plus d’électricité en quelques jours qu’un réfrigérateur en un an ! Et on ne parle pas des émissions de gaz à effet de serre ! Un architecte indien a peut-être trouvé une alternative aux climatisations électriques !

Il s’appelle Monish Siripurapu, il est architecte et utilise dans ses conceptions une technique traditionnelle de rafraîchissement à base d’argile. De cette utilisation dans son travail, un concept est né : le CoolAnt ! Monish Siripurapu imagine une sorte de ruche géante faite de pots en terre cuite.

Ils taillent et empilent des tubes en terre cuite humidifiés, ce qui rafraîchit instantanément l’air qui s’engouffre dans les tubes. En équipant une usine de New Delhi de cette climatisation naturelle, ils affirment pouvoir rafraîchir l’atmosphère intérieure de 10°C. La technique est écologique mais en plus, elle est artistique !

À LIRE AUSSI :  Les scientifiques s'interrogent sur la "dangerosité" des ventilateurs et climatiseurs portatifs

CoolAnt demande très peu de consommation d’énergie et en s’inspirant des couches alvéolaires d’une ruche, la fraîcheur est conservée par la terre cuite. En perfectionnant son invention par un circuit fermé qui répand et récupère l’eau qui passe au travers des pots, il espère pouvoir l’installer sur des façades entières de futurs immeubles.

Vous pouvez même construire vous-même votre climatisation !

N’est-ce pas là une idée de génie ? Rien de vous empêche d’essayer : quelques pots en terre cuite, un réceptacle, une pompe immergé et une pomme de douche pour humidifier les pots… Une clim’ nature, qui ne vous coûtera pas grand-chose à fabriquer et très peu en énergie !

Monish a conçu un climatiseur écologique en terre cuite

Cette "ruche", c'est peut-être le climatiseur écologique de demain. Son secret : une méthode de refroidissement pourtant connue depuis des milliers d'années…

Publiée par Brut sur Jeudi 25 juin 2020

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

2 commentaires

  1. Vous dite n’importe quoi
    Une climatisation n’émet pas de GES sauf si il y a une fuite sur le circuit frigorifique … Elle consomme de l’énergie et rejete de la chaleur voilà tout…
    Maintenant pour sa construction et sa livraison on peut parler de teqCo2, la oui…
    Et pour la solution que vous exposer de l’architecte Indien, ce principe exite déjà et est bien connu… Thermodynamique… Adiabatique… Pomper l’eau et la recycler pour son système = consommation d’eau (évaporation, consommation d’électricité pour la pompe, développement de bactéries, la légionelles,…) bref…
    Favoriser l’orientation du bâtiment lors de la construction, l’isolation, la ventilation naturelle, l’urbanisation en construisant avec le principe de “corridor” comme les kasbas ruelles étroite, maison rapproché, planter des arbres, faire moins d’enfants, l’inde étant le deuxième pays le plus peuplé, recycler, préserver l’eau, dépolluer,…
    Investir dans le bon et garder une réflexion de bon sens
    Cela vaut pour tous les pays de la planète bleue

  2. Bonjour,
    Je suis tentée de construire ce système refroidissant en terre cuite et de l’experimenter a titre personnel….apres tout …seule l’experience parlera d’elle même a condition que j’y parvienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page