Innovation

“Qu’attendons nous pour rendre les routes plus sûres ?” L’invention du marquage au sol photoluminescent

Comment voir les lignes blanches des routes lorsqu'elles sont peu ou pas visibles ? En installant ce nouveau revêtement peut-être !

En France, et dans quasiment tous les pays du monde, les voies d’autoroute sont matérialisées par des pointillés blancs qui sont, la nuit, simplement éclairés par la lumière des feux des voitures… Pour les personnes qui portent des lunettes, ou par brouillard, les éclairages ne sont pas assez forts et il n’est pas rare de ne plus voir les lignes discontinues… Sans parler de celles qui sont quasiment effacées, qui peuvent devenir invisibles par endroit. Pour remédier à ce problème de sécurité, la société australienne Tarmac Linemarking, en collaboration avec OmniGrip et Vic Roads, a inventé un nouveau marquage routier phosphorescent. Des essais ont été réalisés en mai dernier dans l’état de Victoria en Australie. Les images publiées sur Facebook laissent présager une technique révolutionnaire pour les immenses routes australiennes souvent dépourvues de tout éclairage. Découverte !

Comment ça marche ?

Vous avez peut-être déjà collé des petites étoiles luminescentes au plafond de la chambre de vos enfants, ou des stickers sur vos fenêtres pour Noël… La technique utilisée pour les routes en Australie est semblable à celle des jouets ou peluches luminescentes. Le revêtement posé sur les lignes accumule de la lumière la journée? et la nuit, les lignes s’éclairent, sans aucune consommation d’énergie. Les conducteurs et les piétons qui bravent l’obscurité de la nuit pour atteindre leur destination peuvent ainsi mieux voir les lignes et les marques sur la chaussée.

Les photos des tests sont devenues virales
Les photos des tests sont devenues virales. Crédit photo : Tarmac Linemarking

Des photos des tests devenues virales…

John Emanuelli, de Tarmac Linemarking, a déclaré à News.com.au que depuis la parution des photos de l’essai, devenues virales, de nombreuses entreprises l’avaient contacté pour en savoir plus sur ce nouveau procédé… Preuve pour lui qu’il existe bien un manque dans ce domaine : la visibilité ! En Australie, les éclairages luminescents de Tarmac Linemarking sont soutenus, comme 70 autres projets? par le gouvernement de l’État de Victoria dans le cadre d’un nouveau programme de 4 millions de dollars visant à trouver de nouvelles idées pour rendre la région plus sûre.

À LIRE AUSSI :  Faut-il rendre obligatoire le port du casque à vélo (projet de loi) ?

Pour rendre les routes encore plus sécurisées, le gouvernement étudie également des chaussées éclairées par des LED pour améliorer la visibilité aux gigantesques carrefours que compte l’état de Victoria. Des LED qui devraient améliorer la portée des marquages réfléchissants de Tarmac Linemarking.

Des marquages ​​​​réfléchissants.
Des marquages ​​​​réfléchissants. Crédit photo : Tarmac Linemarking

Quels bénéfices pour les conducteurs et les piétons ?

L’un des membres du gouvernement d’état explique que cela permettrait aux conducteurs de voir plus facilement les lignes et de leur donner une meilleure approche des virages et intersections, permettant l’anticipation de conduite. L’état de Victoria compte mettre en place rapidement ce nouveau marquage au sol, et pense que cela évitera aux conducteurs de passage de dévier de leurs trajectoires. Les photos publiées ont attiré plus de 10 000 likes et des milliers de commentaires, parfois moqueurs, parfois intéressants, comme souvent sous ce genre de publication… Certains pensent même que cela pourrait sauver des vies! Il est vrai que le procédé semble intéressant au niveau de la sécurité routière, qui plus est, il ne semble pas néfaste pour l’environnement, même si nous ne savons pas exactement de quels matériaux se compose le revêtement spécial… Une bonne idée pour voir et être vu, l’un des principes de base de la conduite sur route !

Un traitement qui permettra aux conducteurs de voir plus facilement les marquages au sol
Un traitement qui permettra aux conducteurs de voir plus facilement les marquages au sol Crédit photo : Tarmac Linemarking

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

8 commentaires

  1. Y en a qui ont toujours pas compris que le problème c’est pas les route ou les véhicules, c’est les usagers sans éducation…

  2. Sinon il y a aussi les lignes blanches bien entretenues et le balisage de virages par bornes et panneaux réfléchissants, qui se voient très bien de loin, comme c’est déjà le cas en fait… Si on ne dort pas au volant.

  3. Très bonne idée. MAISSSS,,,
    Vu les incivilités que l’on peut apercevoir sur les routes.
    Un investissement de lignes phosphorescentes ne suffit pas !
    Il faut investir dans des murets en béton en guise de lignes blanches.
    Il faut opter pour l’ EFFICACITÉ.

  4. Je rêve d’un marquage où les couleurs auraient un sens, par exemple: rouge pour 50 à l’heure, rose pour 70 km, bleu pour 80, jaune pour 90, orange pour 110, et vert pour 130. Ainsi, il serait plus aisé de respecter les vitesses dans un tronçon donné. Ça vous semble une idée à creuser?

  5. Tout ce qui peut être un plus en sécurité passive est intéressant. Bien plus que des radars inutiles et des changements de limitation incessants et parfois injustifiés.
    En revanche ça ne résoudra pas les grossières erreurs de marquage au sol à moins que ce soit des gens connaissant bien la route qui en soient responsables. On en revient toujours au même, les compétences.
    Mais de là à mettre des murs entre les voix… Mdr vous rigolerez moins après des tonneaux à la moindre baisse d’attention ><
    Restons sérieux…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page