Innovation

Cette agence gouvernementale veut « voir l’avenir » en utilisant une IA prédictive

Anticiper les événements nous donne une certaine longueur d'avance. Le Pentagone veut faire plus que cela : avoir suffisamment d'avance pour prédire les événements futurs.

La collecte et le traitement des informations sont essentiels à la gouvernance; ces processus permettent de mettre en place des stratégies pour un développement efficace des projets. L’information donne également la possibilité de faire des spéculations ou des prévisions.

Il devient alors possible d’anticiper les événements et de prendre les dispositions appropriées. Les prévisions et les spéculations sont basées sur une multitude de variables, laissant beaucoup de place au hasard. À noter que le renseignement est primordial en matière de sécurité: les gouvernements ne peuvent pas vraiment se permettre de s’en remettre à la chance.

Un système d’information novateur

Le département américain de la défense (DoD) est ainsi en train de développer un système d’information révolutionnaire. Glen D. VanHerck est à la tête du Commandement Nord des États-Unis et du Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord (NORAD). Le général a donné quelques détails sur le projet lors d’une conférence de presse le 28 juillet dernier.

Le ministère américain de la défense a entamé une série de tests appelée Global Information Dominance Experiments (GIDE). Un intitulé que l’on peut traduire par « expérience de domination mondiale de l’information ». Le projet consiste en une combinaison de plusieurs technologies de renseignement: des rapports de renseignement, des images satellites, des radars et des capteurs de terrain, pour ne citer que ces exemples, sont utilisés pour constituer une énorme base de données.

Alzheimer : une intelligence artificielle pour détecter les signes précurseurs de la maladie sur le visage

Le Pentagone veut un système capable de voir l’avenir

Le cloud computing joue aussi un rôle essentiel dans le projet GIDE, entre autres pour le traitement des données collectées dans le monde entier. L’intelligence artificielle complète la configuration pour remplacer les analystes militaires.

L’apprentissage automatique donne la possibilité d’identifier et de calculer des données qui semblent insignifiantes à l’œil humain. Le système d’information en cours de développement serait alors capable de faire des projections très précises sur les événements à venir. Cela reviendrait à voir dans le futur.

Cette agence gouvernementale veut « voir l'avenir » en utilisant une intelligence artificielle prédictive
Image d’illustration. Crédit photo :  Shutterstock / Andrey_Popov

L’objectif du Pentagone est d’anticiper le plus possible les mouvements des autres nations; cela permettra d’adopter les précautions ou les stratégies appropriées. Les Américains veulent avant tout un moyen d’avoir une longueur d’avance sur leurs adversaires, afin d’éviter les conflits armés.

Quand le renseignement prend une nouvelle dimension

 « La capacité de voir plusieurs jours à l’avance crée un espace de décision. Un espace de décision qui me permet, en tant que commandant opérationnel, de positionner potentiellement des forces pour créer des options de dissuasion pour le secrétaire d’État ou même le président », a expliqué le général de l’US Air Force.

Intelligence Artificielle : un cadre de Google prédit que 2045 sonnera le glas pour l’humanité

Le projet GIDE semble tout droit sorti d’un livre de science-fiction. Il rappelle la nouvelle de Philip K. Dick, Minority Report, publiée en 1956. Rappelons que celle-ci imagine une force de police capable de voir l’avenir pour empêcher les crimes de se produire.

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page