Innovation

Réalité Virtuelle : Facebook travaille sur des « superpouvoirs perceptifs » pour aider les personnes malentendantes

Pour Facebook, la prochaine révolution se fera au niveau de la réalité virtuelle et augmentée. Plus précisément, l’entreprise numérique ne veut pas seulement se limiter au sens de la vue, mais elle veut désormais apporter une nouvelle expérience disruptive au niveau du son.

Pour ce faire, une équipe spéciale de Facebook, dénommée Facebook Reality Labs Research (FRL Research), « interdisciplinaire, composée de chercheurs scientifiques, d’ingénieurs, de concepteurs » cherche à concevoir de nouvelles technologies qui prendront en compte les connaissances médicales et cognitives actuelles.

L’objectif de Facebook ? « Créer des sons si réalistes qu’ils seront indissociables du monde réel » mais aussi créer une technologie qui pourra aider les personnes malentendantes.

Social Presence et superpouvoirs perceptifs

Concrètement, Facebook travaillera sur deux axes dénommés « Social Presence » et « superpouvoirs perceptifs ».  Le premier signifie que l’entreprise veut créer un son virtuel qui semble émaner du même espace que celui de l’auditeur et qui, en principe, ne puisse pas être distingué du son émanant dans la vie réelle.

Quant aux « superpouvoirs perceptifs », ce sont des progrès technologiques qui permettent aux utilisateurs de n’écouter que les sons qu’ils souhaitent entendre. Par exemple, si une personne se trouve dans un bar et qu’elle discute avec un individu en particulier, elle peut atténuer les bruits de fond et n’entendre que sa voix. Ces progrès seraient possibles en mélangeant des technologies de réduction de bruit active, de beamforming et de deep learning.

Facebook va aider les autorités à identifier les envahisseurs du Capitole

Facebook vise également à améliorer l’ouïe des personnes malentendantes

Un chercheur, Pablo Hoffman, a par exemple développé un système d’étalonnage audio qui, via seulement une paire d’écouteurs, permet d’entendre des sons qui ressemblent à s’y méprendre à la réalité. Pour arriver à ce résultat, le système utilise des algorithmes et des technologies de traitement logiciel du FRL Research qui font le tri entre les sons grâce à des capteurs directionnels. Les écouteurs sont ainsi  dotés de micros qui enregistrent et classifient tous les sons dans la pièce.

Ils sont, par la suite, diffusés par les écouteurs avec un niveau de définition élevé à tel point que ces sont semblent réels et spatialisés. Les chercheurs appellent ces sons, des « sons virtuels indiscernables de la réalité ». Cette technologie peut également avoir un autre effet. Par exemple, un appel téléphonique ou vidéo peut être amélioré à tel point que les utilisateurs peuvent avoir l’impression que leur interlocuteur est présent.

Facebook est particulièrement convaincu que cette technologie est « l’avenir de la communication » et qu’elle pourrait non seulement aider les personnes malentendantes mais aussi protéger les personnes qui sont trop fréquemment exposées à des sons bruyants.

A Glitch in the Matrix : ces personnes qui pensent vivre dans une simulation informatique

Meilleure Vente n° 1

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.

Via
usine-digitale.fr

Arielle Lovasoa

Je me retrouve dans les mots de Françoise Giroud dans Lou: Histoire d'une femme libre: "C'est une fille irréductible qui n'en fait et n'en fera jamais qu'à sa tête, non pas par caprice mais par nature". A cela, j'ajouterai le sage conseil de Confucius, mon leitmotiv: "Si tu veux profiter de ta vie, apprends à profiter de ta simple journée"

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page