Des briques en terre cuite (et crue) pour construire des maisons passives et durables

Monomur, ISObric, Bio’Bric : Plongez dans l'univers des briques en terre cuite qui repoussent les limites de la performance énergétique et de la durabilité dans la construction.

Dans le conte Les Trois Petits Cochons de James Halliwell, le premier choisit la paille, le second, le bois, et le dernier, la brique ! Vous remarquerez que ce conte du XVIIIᵉ siècle était plutôt visionnaire, car, au XXIe siècle, nous revenons à ces matériaux de construction ! Nous n’allons pas vous raconter l’histoire, mais nous arrêter sur le dernier des trois petits cochons, qui choisit la brique, donc la terre cuite pour résister au grand méchant loup ! La terre cuite, un matériau de construction, conçu à base d’argile, donc naturelle, qui revient en force ces dernières années. Mais, qu’est-ce que la terre cuite ? Pourquoi peut-elle remplacer les parpaings de ciment ? Nous avons répertorié quatre innovations autour de la terre cuite ou de la terre crue d’ailleurs… Retour sur ces matériaux anciens, tournés vers l’avenir, et avec lesquels il faudra compter dans le secteur du bâtiment.

La terre cuite, qu’est-ce que c’est ?

La terre cuite est renommée pour son efficacité en matière d’isolation dans les constructions, qu’elles soient collectives ou individuelles. De plus, depuis la nouvelle réglementation thermique RT 2012, elle entre dans les matériaux conformes à cette norme thermique grâce à une performance énergétique inférieure à 50 kWhep/an/m² pour les nouvelles constructions. De plus, l’utilisation de briques en terre cuite d’une épaisseur d’au moins 30 cm élimine la nécessité d’ajouter une isolation thermique supplémentaire aux murs. En effet, la résistance thermique R de certaines briques varie de 0,75 à plus de 3,2 m².K/W, en particulier pour une brique de 37,5 cm.

Monomur, la brique en terre cuite isolante de Wienerberger

Wienerberger propose la brique en terre cuite Monomur, reconnue pour ses performances thermiques exceptionnelles. Ces briques à structure alvéolaire permettent la construction de murs porteurs épais et isolants, contribuant ainsi à atteindre des niveaux élevés de performance énergétique tout en prévenant les problèmes d’humidité dans les bâtiments. Deux variantes de briques Porotherm sont disponibles pour répondre aux divers besoins. La première, d’une épaisseur de 30 cm, convient à la construction standard. La seconde variante, d’une épaisseur de 37 cm, intègre une isolation thermique avec une structure alvéolaire remplie de laine de roche, affichant une résistance thermique élevée de 3,25 m².K/W. Les avantages des briques Monomur résident dans leur facilité de pose grâce à leur structure et leur design. Retrouvez notre article détaillé sur les briques Monomur de Wienerberger.

Une brique en terre cuite à très haute performance thermique, idéale pour les constructions bioclimatiques.
Une brique en terre cuite à très haute performance thermique, idéale pour les constructions bioclimatiques.
Crédit photo : Wienerberger

L’ISObric de Wienerberger avec isolation intégrée

Grand spécialiste de la brique en terre cuite, une fois encore, Wienerberger révolutionne l’industrie de la construction avec l’ISObric. Si elle est révolutionnaire, c’est parce qu’elle a la particularité d’intégrer une isolation de 20 cm, une première sur le marché. Dotée d’une conception novatrice, l’ISObric présente trois rangées d’alvéoles remplies d’isolant en laine de roche hydrophobe, assurant une performance thermique exceptionnelle avec un R = 2 m².K/W. De plus, la brique ISObric affiche une résistance au feu, renforçant sa sécurité et son attractivité sur le marché de la construction. Retrouvez notre article détaillé sur l’ISObric.

Wienerberger invente l'ISObric, la première brique de construction de 20 cm à isolation intégrée.
Wienerberger invente l’ISObric, la première brique de construction de 20 cm à isolation intégrée. Crédit photo :
Wienerberger France (capture d’écran vidéo YouTube)

Bio’Bric la petite brique en terre cuite Made In France

Bio’Bric révolutionne l’univers de la construction en proposant une alternative écologique et isolante à la brique traditionnelle, spécialement conçue pour les chantiers soumis aux strictes régulations des Bâtiments de France et aux contraintes climatiques. Conçue par le groupe coopératif Bouyer Leroux, un leader du marché des briques depuis 60 ans, la Bio’Bric propose une alternative économique et écologique à la pierre traditionnelle, de plus en plus rare et onéreuse. Destinée à remplacer la pierre dans les villages montagnards, souvent contraints par des normes strictes, la Bio’Bric s’impose comme une brique plus accessible et facile à transporter.

Son processus de fabrication intègre des biocombustibles, tels que la sciure de bois et le biogaz, assurant une haute température dans les fours. Naturellement isolante, cette brique en terre cuite répond aux normes de la RT 2012 et se distingue par ses performances thermiques élevées, équivalant à sept blocs de maçonnerie traditionnelle. Avec une résistance thermique de 0,75 à 1,50 m² K/W, elle surpasse largement les parpaings creux (0,23 m² K/W). Retrouvez notre article détaillé sur la brique Bio’Bric.

La production de la brique terre cuite bio’bric est 100 % française.
La production de la brique terre cuite bio’bric est 100 % française. Crédit photo : Bio’bric (capture d’écran Facebook)

Et, la terre crue, une autre alternative aux parpaings de ciment ?

La terre crue émerge comme une alternative écologique et durable au béton traditionnel pour la construction de maisons. À l’heure où la recherche de matériaux respectueux de l’environnement prend de l’ampleur, la terre crue se positionne comme une solution de plus en plus prisée dans les projets de construction actuels. La terre crue propose une alternative respectueuse de l’écosystème. Cette matière, également connue sous les noms d’argile brute ou terre brute, est issue de l’argile non cuite, conservant ainsi sa composition originale.

De plus, la terre crue, abondante et largement disponible, permet une utilisation locale et contribue à la réduction des coûts de construction. Son caractère recyclable à 100 % en fait un choix écologique, favorisant une démarche d’écoconstruction. Néanmoins, la sensibilité de la terre crue à l’eau et son besoin de protection contre l’humidité, ainsi que la main-d’œuvre intensive requise et le temps de séchage prolongé, sont des éléments à considérer. Retrouvez notre article détaillé sur la terre crue, une alternative durable et écologique.

La Brique de Guyane est un produit durable 100%
La Brique de Guyane est un produit 100 % durable. Crédit photo : La brique de Guyane

La brique en terre crue de Guyane

La brique de Guyane, département français d’Outre-Mer dans lequel elle est très utilisée, se présente comme une alternative durable et écologique aux briques conventionnelles. De plus, dans ce département, elle propose de nouveaux emplois qualificatifs, alors que le taux de chômage y est de 14 % contre 7,4 % en France métropolitaine. Contrairement aux briques ordinaires en terre cuite qui subissent une cuisson à des températures élevées, atteignant généralement 1 500 °C, les briques de Guyane se distinguent par leur processus sans cuisson. Leur fabrication nécessite uniquement de l’eau et de la pression, éliminant ainsi le recours à des fours énergivores et émettant d’importantes quantités de dioxyde de carbone.

Pour obtenir ces briques de Guyane, une terre de qualité, la latérite de Guyane, est utilisée comme matière première. Cette terre, de couleur rouge et riche en oxyde de fer avec une proportion d’argile de 15 à 20 %, est humidifiée, puis soumise à une force de pression pour créer des briques à la teinte naturellement rosée. La fabrication se déroule à l’aide d’une presse industrielle, un processus simple qui ne nécessite pas de cuisson. La latérite est simplement humidifiée puis compressée dans des moules par une machine à presse, à une pression de 40 bars, sans élévation de température. Retrouvez notre article détaillé sur la brique en terre crue de Guyane. Que pensez-vous de ce matériau écologique ? L’avez-vous déjà utilisé ? Donnez-nous votre avis, ou partagez avec nous, votre expérience. Merci de nous signaler toute erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 23 ans, j'écris depuis trois ans, avec une préférence pour les domaines liés à l'actualité, à la psychologie, aux études scientifiques, ou à la protection et l'environnement dans son ensemble. Mon petit parcours de rédactrice junior s'inspire de différentes études scientifiques, ou de sujets d'actualité abordés dans différents médias que je suis avec intérêt. Particulièrement touchée par la protection des animaux, j'aime vous transmettre les avancées et les lois relatives au bien-être animal. Personnellement engagée comme présidente d'une association, je mets un point d'honneur à protéger les animaux de toute nature (hérisson, abeilles, insectes, chiens ou chats)... Je n'ai probablement pas l'expérience professionnelle de certains rédacteurs en matière de politique, de principes scientifiques. Mais, je tente d'apporter ma petite pierre à l'édifice en vous racontant mes expériences et mes réflexions dans des domaines qui me touchent. Et, puisque la vie est une surprise chaque jour, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. C'est la raison pour laquelle, à 23 ans, j'ai encore besoin d'apprendre des milliers de choses, et de me cultiver pour vous conter encore plus d'histoires passionnantes. Rejoignez-moi dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens... Ma passion pour les animaux en général a toujours été au cœur de mes préoccupations. Soucieuse de leur bien-être et de leur place dans notre monde, je m'efforce de sensibiliser mon audience à leur protection, à travers des articles informatifs et engagés. Qu'il s'agisse de sujets comme la conservation des espèces, les droits des animaux ou simplement des anecdotes touchantes, je trouve une grande satisfaction à partager mes connaissances et mes réflexions pour encourager une prise de conscience collective. En tant que jeune professionnelle, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. Je m'efforce de rester à l'affût des dernières découvertes scientifiques, des débats sociétaux émergents et des avancées technologiques, afin d'enrichir mon travail et d'offrir à mes lecteurs un contenu pertinent et stimulant. N'hésitez pas à me rejoindre dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens..

Un commentaire

  1. Salut, magnifique article, bravo ! Nous produisons des briques de terre compressées au Sénégal et nous sensibilisons à la construction durable. C’est un des enjeux clés du moment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page