Innovation

Des chercheurs du MIT inventent un moteur électrique qui « va révolutionner » le transport aérien

Des chercheurs du MIT travaillent sur un projet qui pourrait un jour permettre de concevoir des avions de ligne entièrement électriques.

Le transport aérien est l’un des secteurs qui émettent le plus de gaz à effet de serre. Face à cette réalité, les scientifiques tentent de mettre au point des solutions qui pourraient aider à changer la donne. C’est notamment le cas d’une équipe du MIT dirigée par le professeur Zoltan Spakovszky, expert en aéronautique et directeur du Gas Turbine Laboratory (GTL) au Massachusetts Institute of Technology et ses collègues. Ils ont inventé un moteur électrique d’avion extrêmement puissant, qu’il pourrait un jour être utilisé pour propulser les aéronefs commerciaux. D’ailleurs, selon les explications de ses concepteurs, ce dispositif a une taille lui permettant de rivaliser avec les moteurs thermiques utilisés actuellement dans le monde de l’aviation.

Un moteur d’une puissance phénoménale

Le rapport taille-puissance des moteurs est l’un des facteurs qui freinent l’adoption de l’électrique dans le secteur de l’aéronautique. Il faudrait effectivement concevoir des modèles à la fois légers et puissants avant de pouvoir espérer un jour voler sur des avions de ligne entièrement électriques. Heureusement, les recherches progressent dans ce domaine. Et il faut dire que nous ne sommes plus loin d’assister à une telle révolution. Dans un article publié en juin dernier sur le blog officiel du MIT, le professeur Spakovszky et ses collaborateurs rapportent avoir réussi à développer un système d’entraînement électrique d’une puissance d’un mégawatt. Une avancée qui pourrait constituer une étape importante vers l’électrification des avions gros-porteurs !

Cette invention des chercheurs du MIT pourrait aider l'industrie aéronautique à réduire considérablement son empreinte carbone.
Cette invention des chercheurs du MIT pourrait aider l’industrie aéronautique à réduire considérablement son empreinte carbone. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Pas plus lourd qu’un humain

Il convient de noter que le projet est pour l’heure au stade conceptuel. Les chercheurs affirment avoir déjà conçu et testé les composants du moteur. D’après leurs calculs, celui-ci devrait être en mesure de délivrer une puissance d’un mégawatt, une fois ses différentes parties montées. Comme indiqué ci-haut, ce qui rend ce travail particulièrement intéressant, c’est le fait que l’équipe a veillé à ce que le moteur ait un poids suffisamment léger pour permettre une utilisation sur différents types d’avion. Concrètement, l’engin ne pèse pas plus lourd qu’un humain adulte et a une taille plus ou moins comparable à celle d’une valise. Les chercheurs estiment d’ailleurs qu’il pourra être utilisé pour propulser un avion entièrement électrique ou en tant que système de propulsion supplémentaire, assurant certaines parties du vol. Autrement dit, ce moteur ultra-performant pourrait, un jour, rendre possible la conception d’avions hybrides.

Un avenir prometteur

Bien sûr, pour fonctionner convenablement, ce moteur d’avion de nouvelle génération aura également besoin d’une puissante source d’énergie électrique. Les chercheurs envisagent à cet effet de recourir à une batterie ou à une pile à combustible. « Peu importe ce que nous utilisons comme vecteur d’énergie — batteries, hydrogène, ammoniac ou carburant d’aviation durable — indépendamment de tout cela, les moteurs de classe mégawatt seront un catalyseur clé pour l’écologisation de l’aviation », a déclaré Spakovszky. Sachez que l’équipe a présenté ses travaux le mois dernier dans le cadre de l’Electric Aircraft Technologies Symposium (EATS), organisé par l’American Institute of Aeronautics and Astronautics. Pour plus d’informations à propos de ce projet : news.mit.edu


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
bgr.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page