Innovation

Énergie houlomotrice : la première hydrolienne flottante de Slow Mill va générer de l’électricité à partir des vagues

Après avoir fait l’objet de tests en tout genre pendant une longue période, la première turbine de Slow Mill Sustainable Power qui convertit la force des vagues en électricité est enfin prête à être déployée. Selon les prévisions, elle devrait être pleinement opérationnelle à partir de ce mois-ci.

C’est une information qui ne manquera certainement pas d’éveiller la curiosité de ceux qui s’intéressent aux énergies hydroélectriques, plus particulièrement à l’énergie des vagues, dite houlomotrice. Aux Pays-Bas, Slow Mill Sustainable Power travaille sur une turbine qui entrera bientôt en service après avoir passé de nombreux mois dans les ateliers de la start-up. Avec la puissance phénoménale des marées et des vagues, les océans ont en effet un potentiel énorme en tant que source d’énergie renouvelable.

Une turbine flottante

Le Slow Mill – 40 a justement été conçu pour nous donner la possibilité de tirer parti de cet avantage que nous procure la nature. Comme indiqué en début d’article, il s’agit d’un dispositif dont le rôle est de générer de l’électricité à partir des vagues. Concrètement, celui-ci intègre une turbine actionnée par les mouvements de la mer, convertissant ainsi l’énergie mécanique en courant électrique. Selon les explications de notre source, le générateur de Slow Mill Sustainable Power flotte sur l’eau. Il fonctionne en exploitant non seulement le mouvement de haut en bas, mais aussi le mouvement de va-et-vient des vagues.

La société néerlandaise d'énergie houlomotrice Slow Mill Sustainable Power a franchi le cap du déploiement de son générateur d'énergie houlomotrice
La société néerlandaise Slow Mill Sustainable Power déploie son hydrolienne houlomotrice. Crédit photo : Slow Mill

Un système à la fois simple et ingénieux

Relié à une ancre pour le stabiliser à un endroit spécifique, le dispositif a été conçu pour pouvoir être positionné là où l’eau est suffisamment agitée. D’ailleurs, après avoir parcouru une certaine distance grâce aux vagues, il retrouve sa position initiale, toujours grâce à la force de l’eau. Pendant ce temps, un treuil enroule automatiquement le câble qui assure la fixation de la turbine à l’ancre, la préparant ainsi pour la prochaine vague. Il faut savoir qu’aux Pays-Bas, le Slow Mill – 40 inaugurera l’utilisation de l’énergie houlomotrice pour produire de l’électricité. Cela devrait avoir lieu dans le courant de ce mois de juillet.

“Malgré deux années de progression lente de la pandémie, nous avons réussi à construire pièce par pièce l’appareil, à le transporter jusqu’au port, à l’assembler, à intégrer les systèmes opérationnels et à le tester à sec” a déclaré Slow Mill Sustainable Power sur les réseaux sociaux.

Un programme soutenu par les autorités

En 2018, le système a été testé au large de l’île de Texel dans la province de Hollande-Septentrionale. Soutenu par le gouvernement néerlandais, ce programme avait pour but de démontrer la faisabilité d’un tel projet sur le territoire national. De plus, Slow Mill Sustainable Power voulait évaluer les performances de son produit.

À LIRE AUSSI :
L’hydrolienne Française P66 de Guinard Energies Nouvelles est désormais opérationnelle en Afrique

Par ailleurs, le navire qui sera utilisé pour la mise en place et la maintenance de l’installation — baptisé Empiric — a fait son premier voyage au large des Pays-Bas en aout 2021. Autant dire que les autorités du pays sont bel et bien décidées à multiplier leurs efforts pour favoriser l’adoption de l’énergie houlomotrice.

Source
offshore-energy.biz

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

2 commentaires

  1. Bonjour
    J’aimerai bien rejoindre le groupe de recherches car je suis persuadé que ça sera une alternative.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page