Innovation

Gulp : un ingénieur invente un filtre à microplastiques innovant à connecter sur les lave-linges

Le Gulp sera-t-il l'invention de l'année ? En filtrant les eaux chargées de microfibres dès la sortie de notre lave-linge, il pourrait être d'une grande aide pour limiter la pollution des océans.

Nous ne le savons pas toujours, mais nous sommes tous (ou presque) responsable de la pollution aux microplastiques ! Et, cette pollution, nous la provoquons malgré nous, simplement en utilisant notre lave-linge. À chaque cycle, nos machines à laver libèrent des microplastiques qui se retrouvent inévitablement dans nos cours d’eau, puis dans les océans. Pour tenter d’endiguer ce phénomène, Adam Root, un ingénieur britannique, ancien concepteur de produits Dyson, a monté sa propre société, Matter, et a inventé le Gulp, un petit dispositif écologique qui est actuellement en campagne sur Kickstarter, qui avale les microplastiques dès la sortie de votre lave-linge. Découverte !

Gulp qu’est-ce que c’est ?

Gulp, qui fait pour le moment un carton sur Kickstarter avec plus de 100 000€ récoltés sur les 11 390€ espérés, se présente comme la première solution durable, sans consommables et sans pièces jetables, au problème des microplastiques sortis de nos machines à laver. Ces microplastiques que l’on trouve dans notre eau, dans les aliments et dans l’air que nous respirons, sont une véritable plaie pour les océans et pour l’écosystème marin. Au Royaume-Uni, pays d’origine du Gulp, on recense jusqu’à 6 600 tonnes de ces fibres rejetées par nos machines à laver dans la nature, soit la quantité qui pourrait remplir 4 100 bus londoniens !

Un filtre à microplastiques pour machine à laver.
Un filtre à microplastiques pour machine à laver. Crédit photo : Gulp

Comment fonctionne-t-il ?

La pollution aux microplastiques est souvent d’origine hydrique et prend la forme de microfibres synthétiques. Celles-ci s’échappent de chacun de nos vêtements pendant un cycle de lavage. Le Gulp permet donc de filtrer l’eau dès la sortie du lave-linge et d’empêcher les microplastiques d’atteindre les rivières ou la mer. Le fabricant explique que son invention est compatible avec toutes les marques et tous les modèles de lave-linge, puisqu’il suffit de raccorder le Gulp au tuyau de vidange de la machine. L’eau passe alors à travers un filtre amovible et réutilisable situé dans l’appareil, puis sort par le tuyau d’évacuation et rejoint le système d’égouts.

Quelles performances pour le Gulp ?

Selon Matter, l’installation est capable d’éliminer jusqu’à 90 % des microfibres de chaque charge de linge. Il suffit de se fier à la LED située sur le dessus de l’appareil, qui indique, au bout d’une vingtaine de lavages, qu’il est temps de vider le filtre… Il suffit alors de déposer le contenu dans les ordures ménagères et de repositionner le filtre. Quant aux résidus récoltés, Matter explique que les utilisateurs peuvent les conserver puis les envoyer à l’entreprise, qui les recyclera ou les utilisera pour la recherche.

Les microfibres et les microplastiques sont collectés dans un filtre
Les microfibres et les microplastiques sont collectés dans un filtre. Crédit photo : Gulp

L’inventeur explique que les mettre dans les ordures ménagères est toujours moins polluant que de les laisser atteindre les océans, en sachant qu’il est ardu de les capturer dans l’eau. Le Gulp coûte 172 € + 22 € de frais de port, et il devrait être livrable dès juillet 2023. Au vu du carton qu’il fait sur le site Kickstarter, il a de grandes chances de faire partie des inventions de l’année ! Plus d’informations : gulp.online.

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page