Innovation

Hydrolienne : la France veut (elle aussi) exploiter l’énergie produite par les fonds marins

Situé dans le département des Côtes-d’Armor, en Bretagne, le site de Paimpol-Bréhat accueillera cette année plusieurs tests d’hydrolienne. Un projet qui témoigne de l’intérêt des autorités françaises et européennes pour ce concept de production d’électricité.

Il faut savoir qu’en France, le site d’essai de Paimpol-Bréhat est unique en son genre. Il s’agit du seul endroit dédié au test d’hydroliennes dans l’Hexagone. S’il a été choisi pour remplir ce rôle, c’est parce que les conditions y sont favorables pour mener efficacement des essais. En effet, en plus d’être situé à une distance idéale par rapport à la côte, l’emplacement bénéficie de courants marins assez forts. Son exposition à la houle fait partie de ses principaux atouts.

Une initiative qui ne date pas d’hier

Certes, ce n’est que maintenant qu’il commence à être connu du grand public, mais le site de Paimpol-Bréhat ne date pas d’hier. Des tests de technologies hydroliennes s’y sont déroulés depuis plusieurs années. Ceux-ci ont en partie été rendus possibles grâce au concours de Bretagne Développement Innovation (BDI). L’agence régionale qui œuvre pour le développement économique et l’innovation en Bretagne a notamment pour rôle de faire connaitre le site et de prospecter auprès des potentiels porteurs de projets. Ainsi, entre mars 2019 et octobre 2021, le prototype d’hydrolienne OceanQuest y a été testé.

Une centrale hydrolienne
Crédit photo : HydroQuest

Des collaborations avec des universités et instituts de formation

Pour ceux qui ne le savent pas encore, la turbine OceanQuest est née d’une collaboration entre les entreprises françaises HydroQuest et Constructions mécaniques de Normandie (CMN). Au cours de cette période qui aura duré un peu plus de 30 mois, les deux sociétés ont pu évaluer la puissance et la robustesse de leur hydrolienne. Les essais leur ont également permis de juger l’impact environnemental de leur machine. Bien évidemment, le site de Paimpol-Bréhat n’en est pas resté là. Selon les dernières informations, des collaborations avec des universités sont en vue.

À LIRE AUSSI :  Hydrolienne : pourquoi l'énergie marémotrice (pratiquement illimitée) est innovante et très importante ?

Soutenu par un programme européen

Sous la supervision d’entités de référence telles que France Energies Marines, le site accueillera des chercheurs du monde entier pour des tests de matériaux ou encore le développement de briques technologiques. Cette année, par exemple, le domaine de Paimpol-Bréhat servira de lieu d’essai pour le prototype d’hydrolienne suédois Minesto.

“Si vous attachiez une turbine au cerf-volant et que vous le placiez dans l’océan, où un courant d’eau circule au lieu du vent, vous auriez le concept de la technologie d’énergie marine brevetée (…) Ce qui différencie la technologie Deep Green des autres technologies d’énergie marémotrice, c’est l’aile, la taille de la turbine et le fait que la centrale électrique “vole” sous l’eau. L’aile pousse la turbine dans l’eau selon une trajectoire en forme de huit, balayant une grande surface à une vitesse relative qui est plusieurs fois supérieure à la vitesse réelle du courant sous-marin. (…)La turbine diffuse de l’énergie au générateur qui produit de l’électricité par le biais du câble d’alimentation de la longe. L’ombilical du fond marin transfère l’électricité à la connexion terrestre.” Minestro

Par rapport aux technologies d’hydroliennes que nous avons déjà vu, celui-ci se veut à la fois original et impressionnant. Sa conception lui fera notamment voler sous l’eau tel qu’un cerf volant… Enfin, sachez que l’initiative bretonne est soutenue financièrement par le programme européen Interreg Manche dans le cadre du projet Tiger (2019-2023). Plus d’infos : Hydroquest & Minestro.com

Source
bretagne.bzh

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page