L’invention d’un abattant japonais lavant ou comment faire disparaitre irrévocablement le papier de vos toilettes

Les WC japonais ne se sont jamais aussi bien vendus… Ils procurent une meilleure hygiène et réduisent considérablement la consommation de papier toilette. Progressivement, ils conquièrent le marché français !

Vous savez peut-être qu’au Japon, le papier toilette est un produit rare, voire quasiment inexistant dans la culture nippone. Les Japonais n’utilisent pas de papier toilette, mais se lavent après chacun de leurs passages dans cet endroit particulier. Pour ce faire, il existe pléthore de modèles appelées tout simplement toilettes japonaises. Ces toilettes peuvent être très simples ou, au contraire, ultraperfectionnées avec séchage, musique de fond, etc. En France, nous avons tendance à penser que ces toilettes nippones sont davantage un accessoire qu’un objet utile ! Pourtant, elles s’avancent doucement sur le devant de la scène, remplaçant progressivement nos toilettes européennes et réduisant considérablement notre consommation de papier toilette. Comment fonctionnent les toilettes japonaises ? Sont-elles plus économiques ? Plus écologiques ? On va tout vous expliquer.

Des toilettes japonaises, qu’est-ce que c’est ?

Les toilettes japonaises, également connues sous le nom de toilettes à bidet, sont des toilettes modernes équipées de nombreuses fonctionnalités avancées ou de simples jets d’eau dirigés. Contrairement aux toilettes traditionnelles qui utilisent du papier toilette pour nettoyer, les toilettes japonaises utilisent un jet d’eau doux et précis pour nettoyer les parties intimes de l’utilisateur. Les toilettes japonaises peuvent aussi inclure des fonctionnalités telles que des sièges chauffants, des bidets avec différentes pressions d’eau, des séchoirs à air chaud, des désodorisants, des lumières LED, des détecteurs de présence et même des systèmes de musique intégrés. Les toilettes japonaises sont très populaires au Japon et sont de plus en plus courantes dans les foyers et les lieux publics du monde entier. Plus hygiéniques que les toilettes classiques, la possibilité de n’être jamais en contact avec l’urine ou les matières fécales est possible, et c’est peut-être ce qui séduit les nouveaux utilisateurs.

Un dispositif universel conçu pour s'adapter à vos WC existants.
Un dispositif universel conçu pour s’adapter à vos WC existants. Crédit photo : Grohe (capture d’écran YouTube)

Comment fonctionnent les toilettes japonaises ?

Il existe plusieurs types de toilettes japonaises, comme les toilettes complètes, les kits adaptés comme Boku, une marque française, ou encore les abattants avec jets intégrés. L’abattant lavant est certainement la solution la plus simple, que l’on peut installer seul, en quelques heures. Les WC lavants ne sont pas une invention japonaise. Elles sont l’idée d’une entreprise suisse, en 1957, pour favoriser l’hygiène intime. Exportée au Japon dans les années 1980, l’entreprise Toto Ltd a été la première à miser sur ce type de WC. Elles ont connu un tel succès au pays du Soleil Levant, qu’elles ont été rebaptisées WC japonais ! Dans ce pays d’Asie, ces toilettes équipent plus de 70 % des foyers. Concrètement, l’utilisation des toilettes ne change pas évidemment.

Cependant, au lieu d’utiliser du papier toilette, de petits jets d’eau sortent de l’abattant et viennent vous rafraîchir le derrière ! La plupart sont équipés de deux jets, un pour les hommes et un autre, plus long, pour les femmes. Il suffit de choisir le bon en fonction de l’endroit que vous souhaitez nettoyer. Concernant les avantages d’un WC japonais, on peut citer une meilleure hygiène, une diminution de l’utilisation du papier toilette, une sensation de propreté et de fraîcheur. Un autre bénéfice insoupçonné concerne les personnes âgées ou en situation de handicap. Ces toilettes lavantes leur confèrent une plus grande autonomie puisqu’ils peuvent eux-mêmes se laver ces parties très intimes qu’ils sont parfois obligés d’exposer à leurs aidants. Les WC japonais peuvent également dispenser complètement de l’utilisation le papier toilette. Rappelons que la fabrication de papier est la troisième industrie la plus polluante de l’air, de l’eau et des sols. Pour fabriquer un kilogramme de PQ, il faut consommer 5 000 Wh et une seule feuille émet 2 g de CO₂, vous le voyez le côté écologique ?

Notre avis sur la question des toilettes japonaises

À titre exclusivement personnel, nous avons investi dans un système de toilettes japonaises adaptables sur des toilettes classiques. Nous avons opté pour le modèle Grohe 39648Sh0, ayant connaissance du sérieux et de la robustesse de cette marque allemande. Un investissement de 189 € réalisé chez Castorama, (disponible à 259 € sur Amazon et 320 € chez Leroy Merlin) en décembre dernier. L’installation demande quelques petites connaissances en plomberie, car il faut installer le tuyau d’alimentation de l’abattant sur l’arrivée d’eau de la chasse d’eau. N’hésitez pas à demander les conseils d’un vendeur, si vous optez pour ce type d’abattant. À l’utilisation, le premier constat étant que c’est efficace, sans entrer dans les détails, le jet d’eau est suffisamment puissant pour nettoyer, sans être agressif pour la peau.

Une douchette arrière et une douchette pour femme.
Une douchette arrière et une douchette pour femme. Crédit photo : Grohe (capture d’écran YouTube)

Notre plus grande satisfaction réside dans le fait que nous utilisons trois fois moins de papier toilette qu’auparavant. Certes, nous pourrions utiliser une serviette lavable pour l’essuyage, mais nous n’avons pas encore franchi le pas. Quant à l’utilisation de l’eau nécessaire aux jets de l’abattant, certes, c’est peut-être un peu plus, mais l’augmentation n’est pas visible sur notre dernière facture d’eau, pourtant scrutée de près. Si vos toilettes sont reliées à un récupérateur d’eau de pluie, c’est encore plus bénéfique ! Nous étions sceptiques aux arguments du vendeur, cependant, les économies de papier hygiéniques sont réelles. Et étonnant, on se sent « plus propre » qu’avant. Une expérience assez étonnante, alors que nous avions de nombreux aprioris sur la question. D’autres modèles sont disponibles sur Amazon, Castorama ou Leroy Merlin.

*Cet article n’est pas sponsorisé et l’achat du produit relève uniquement de notre initiative personnelle.
Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page