Une étude qui fait peur : on avalerait chaque semaine des microplastiques contenus dans nos aliments pour l’équivalent d’une carte de crédit…

Dans les années 90, le groupe Elmer Food Beat nous expliquait que le plastique était fantastique ! Aujourd’hui un tel titre ferait certainement un bide monumental tant on sait que les conséquences de l’utilisation à outrance du plastique sont dramatiques pour notre environnement.

Ce que l’on sait moins c’est qu’il est également potentiellement dangereux pour notre santé, et que nous en avalerions 5 grammes par semaine à l’insu de notre plein gré ! 5 grammes ce n’est pas grand-chose, mais c’est comme si, chaque semaine vous décidiez d’avaler votre carte bancaire ! Et c’est un rapport commandé par WWF qui le dit ! Hallucinant…


A lire également : Apifilm, le film alimentaire naturel, réutilisable, sans plastique et zéro déchet !


Selon des chercheurs de l’université de Newcastle en Australie, qui ont compilé une cinquantaine d’étude sur l’ingestion du plastique, les aliments contenant le plus de plastique seraient les coquillages, la bière et le sel.

Et finalement ceci s’explique très facilement puisque 8 millions de tonnes de plastiques s’échouent dans les océans chaque année ! Les plastiques sont transformés en microparticules qui se retrouvent ingérés par les coquillages ou réinjectés dans l’eau du robinet ou dans le sel alimentaire.

En Europe, c’est 72% de l’eau du robinet qui contient du plastique ! Malheureusement on ne connaît pas encore l’impact que pourrait avoir cette ingestion forcée de plastique par notre corps. Certains plastiques contiennent des perturbateurs endocriniens et on sait que ces éléments ont des effets sur les fonctions sexuelles, les risques de cancer, ou la fertilité. Une étude alarmante qui nous met devant le fait accompli et surtout sur un sujet que l’on ne peut pas maîtriser à moins d’arrêter de jeter du plastique n’importe où ! Dans 50 ans, on se demandera pourquoi le taux de natalité baisse en France, il ne faudra peut-être pas chercher bien loin !

Selon les informations du site : courrierinternational.com
Photo de couverture De lucio pepi / Shutterstock