Quelles sont les 4 types d’innovations selon l’OCDE ?

Quatre catégories majeures définissent l'innovation, mais laquelle s'applique à votre domaine ? Suivez notre guide détaillé sur les types d'innovations et leurs implications.

Nous confondons souvent deux termes qui sont proches, mais qui n’ont pas la même signification : invention et innovation. C’est peut-être la faute de l’Office Européen des Brevets (OEB), qui recense en 2022, 10 900 brevets déposés en France. Un nombre de brevets qui classe la France en seconde position en Europe pour ses inventions et ses innovations. La différence réside dans le fait, et pour faire simple, qu’une invention est une « création nouvelle » alors qu’une innovation, est généralement l’amélioration d’une invention existante. Une invention est la création d’une idée, d’un produit ou d’un processus totalement nouveau qui n’existait pas auparavant. Et, une innovation est l’application réussie d’une invention, conduisant à son adoption, à sa mise en œuvre et à son utilisation dans des situations réelles. Mais, en matière d’innovation, il existe quatre grands types, que nous allons vous passer en revue. Découverte.

Quels sont les quatre grands types d’innovations ?

Les spécialistes de l’innovation ne sont pas tous en phase avec une réponse formelle. En effet, si l’OCDE classe les innovations en quatre catégories, certains, comme l’économiste Joseph Schumpeter, opteraient plutôt pour cinq types d’innovations. Ce dernier voit, en effet, le concept de destruction créatrice comme un type d’innovation. Dans les faits, il s’agit de remplacer une ancienne technologie par une nouvelle… La question reste posée, mais l’OCDE, classe les innovations en quatre catégories. Rappelons que l’OCDE « est une organisation internationale qui œuvre pour la mise en place de politiques meilleures pour une vie meilleure ». Toute amélioration d’une invention peut être considérée comme une innovation. Cependant, le débat serait infini, puisque certains experts estiment qu’il existe 10, voire 20 types d’innovations différents. Les quatre types d’innovations sont les suivants :

  • Innovation adjacente
  • Innovation incrémentale
  • Innovation de rupture
  • Innovation radicale

Entrons maintenant dans le détail de chacune d’elles, avec des exemples concrets de chaque type.

L’innovation adjacente

L’innovation adjacente est aussi appelée « innovation de voisinage ». Elle est souvent utilisée pour désigner une innovation qui concerne une entreprise. Cette dernière étend ses activités ou ses compétences sur de nouveaux produits, en lien avec une activité déjà existante. L’entreprise conserve le même secteur d’activité, mais étend cette dernière en améliorant un service, un produit ou des technologies. Les quelques caractéristiques d’une innovation adjacente sont les suivantes :

  • Domaine semblable à celui de l’entreprise, de ses compétences, ou de son domaine d’activité
  • Apport d’une amélioration, ou d’une diversification des activités de l’entreprise.
  • Innovation qui tire parti des ressources et des connaissances existantes dans l’entreprise à l’origine de cette dernière.
  • Elle suscite une opportunité de décrocher de nouveaux marchés, de conquérir de nouveaux clients, mais reste ancrée aux activités de l’entreprise.

Un exemple d’innovation adjacente

Prenons l’exemple d’un fabricant d’ordinateurs portables, ou de bureau. Si l’entreprise décide de fabriquer des tablettes électroniques, ou des téléphones portables, ils amélioreront donc leur produit de base qu’est l’ordinateur. Les smartphones ou tablettes ne sont pas des produits similaires, mais sont conçus à partir de données existantes dans l’entreprise. Dans ce cas précis, ce seront, par exemple, les processeurs, ou les systèmes d’exploitation déjà conçus pour les ordinateurs personnels. En définitive, cela permet à l’entreprise de diversifier son offre tout en capitalisant sur ses compétences existantes.

Qu'est-ce qu'une innovation exemple ?
Qu’est-ce qu’une innovation (exemple) ? Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

L’innovation incrémentale

L’innovation incrémentale, elle, propose une amélioration continue ou évolutive d’un produit, d’un processus ou d’un service existant. L’entreprise ne crée donc pas un nouveau produit puisqu’il s’agirait d’une invention, mais apporte des améliorations à un produit déjà existant. Ce produit peut en conséquence avoir été, avant, une innovation adjacente dans le cas de notre exemple cité ci-dessus.  Les caractéristiques d’une innovation incrémentales sont les suivantes :

  • Elle repose sur des bases déjà établies.
  • Les améliorations sont progressives et visent généralement à optimiser les performances, la qualité ou l’efficacité.
  • Elle s’intègre dans des systèmes ou des processus existants.
  • Le risque d’échec est faible, car le produit amélioré est, la plupart du temps, déjà un succès commercial.

Un exemple d’innovation incrémentale :

Pour l’innovation incrémentale, le sujet est assez facile à expliquer. En effet, le smartphone est peut-être le plus bel exemple de ce type d’innovation. Au départ, le téléphone portable servait à « téléphoner », et à envoyer quelques SMS. Puis les fabricants ont introduit une innovation radicale en combinant téléphone, appareil photo, et d’autres fonctionnalités en un seul appareil. Depuis, comme chez Apple, chaque nouvel iPhone est l’occasion d’appliquer des innovations incrémentales. Par exemple, chaque nouvelle version peut inclure des mises à niveau de la caméra, une meilleure autonomie de la batterie, des fonctionnalités logicielles améliorées, etc.

Comment qualifier l'innovation ?
Comment qualifier l’innovation ? Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

L’innovation de rupture

Une innovation de rupture est une innovation qui « anéantit » si l’on peut s’exprimer ainsi, une innovation existante. Dans les faits, elle se produit lorsque de nouvelles idées, technologies ou modèles d’affaires perturbent et remplacent complètement les produits, services ou pratiques existants sur le marché. Elle n’apporte donc aucune amélioration à un produit existant, mais remplace un produit existant par un nouveau produit. Ce n’est pas une invention, car elle s’appuie sur des connaissances ou des technologies existantes, mais cela y ressemble ! Les caractéristiques d’une innovation de rupture sont les suivantes :

  • Introduction d’une nouvelle technologie, d’un nouveau produit ou d’un nouveau modèle économique qui transforme fondamentalement l’industrie ou le domaine dans lequel elle apparaît.
  • Elle offre de nouvelles opportunités aux créateurs : conquête de marché, nouveau modèle économique, etc.
  • Création de nouveaux besoins pour les utilisateurs.
  • Remise en cause des entreprises du même secteur afin de rester compétitives.

Un exemple d’innovation de rupture :

L’un des exemples classiques d’innovation de rupture est l’avènement de l’automobile. Avant l’introduction de l’automobile, les moyens de transport courants étaient fondés sur la traction animale, tels que les charrettes et les calèches. L’automobile a apporté une technologie complètement nouvelle, transformant radicalement le secteur des transports. Bien qu’initialement moins fiables et accessibles que les moyens de transport existants, les voitures ont finalement rendu obsolètes les anciens modes de déplacement et ont créé une nouvelle norme dans l’industrie automobile.

Cinq inventions et innovations nées d'un hasard ou d'un accident
Cinq inventions et innovations nées d’un hasard ou d’un accident. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

L’innovation radicale

L’innovation radicale pourrait être assimilée à une invention, car elle se destine à créer un nouveau produit, ou un nouveau service que les consommateurs n’attendent pas réellement. Toutefois, une innovation est considérée comme radicale, quand elle devient indispensable pour les utilisateurs. Généralement, les innovations radicales sont celles que l’on attend le moins, qui surprennent les utilisateurs. Et, ce sont fréquemment des innovations qui s’imposent progressivement comme étant indispensables. Les innovations radicales se rapprochent un peu des innovations de rupture.

Cependant, elles créent aussi un besoin chez les utilisateurs qui ne peuvent plus s’en passer. En termes d’exemple, nous pourrions citer Internet, les smartphones, la télévision ou encore la carte à puce. Des innovations qui ont révolutionné le monde et notre manière de penser et d’agir. Connaissiez-vous l’existence de ces quatre grands types d’innovations ? Donnez-nous votre avis, ou partagez avec nous, votre expérience. Merci de nous signaler toute erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page