Sedron Varcor, une invention pour transformer le fumier en engrais organique ET en eau potable

L’entreprise américaine Sedron a inventé un système qui permet de valoriser le fumier des vaches laitières. Baptisé Varcor, celui-ci est capable de produire de l’eau claire ainsi que des engrais à partir de ces déchets.

Comment réduire l’empreinte carbone des vaches tout en créant de nouvelles sources de revenus au sein des fermes laitières ? Avec son produit Varcor, l’entreprise américaine Sedron Technologies, dont le siège se trouve dans l’État du Washington, estime avoir la réponse à cette question. En effet, selon un rapport de la FAO, le bétail est à l’origine de près de 15 % des émissions de gaz à effet de serre à l’échelle mondiale (méthane, dioxyde de carbone, oxyde nitreux et gaz fluorés), dont la moitié provient uniquement des vaches. Par ailleurs, le phosphore et l’azote contenus dans le fumier de vache représentent un danger pour l’environnement en polluant les cours d’eau.

Plus efficace qu’un méthaniseur

Pour contribuer aux efforts visant à préserver la planète, Sedron Technologies a ainsi inventé le système Varcor. Il permet de transformer le fumier de vache en produits pouvant servir pour l’agriculture et l’élevage, entre autres, en eau potable, en engrais ou encore en une solution aqueuse constituée d’ammoniac. Les digesteurs de méthanisation offrent déjà la possibilité de convertir le fumier des fermes laitières en produits valorisables, et ce, de manière durable. Néanmoins, le procédé mis en œuvre par Sedron est beaucoup plus prometteur tant en termes de ressources que de rendement. Par exemple, il peut éradiquer 100 % des agents pathogènes présents dans les déchets, alors que les digesteurs n’en éliminent qu’environ 90 %.

Sedron Varcor : l’invention d’un système pour valoriser les déchets des fermes laitières.
Sedron Varcor : l’invention d’un système pour valoriser les déchets des fermes laitières. Crédit photo : Sedron Technologies (capture d’écran vidéo YouTube)

Basée sur la technique de la « recompression mécanique des vapeurs »

Effectivement, le Vapor a été conçu pour être en mesure de traiter aussi bien les déchets liquides que solides. Raison pour laquelle il est en service dans certains centres de traitement des eaux usées aux États-Unis. Le système repose sur un processus connu sous le nom de recompression mécanique des vapeurs. Autrement dit, les déchets sont séparés par évaporation thermique. La vapeur qui en découle est envoyée à un compresseur, où elle est soumise à une force de recompression mécanique. La vapeur comprimée sert ensuite de source de chaleur pour le processus d’évaporation, permettant ensuite d’obtenir les trois produits mentionnés ci-dessus.

Une solution à la pénurie d’eau ?

Donald DeJong a été le premier client à adopter ce produit de Sedron Technologies. En dépit du coût de celui-ci qui s’élève à près de dix millions de dollars, l’entrepreneur estime que le jeu en vaut la chandelle puisque depuis l’installation de ce système innovant dans l’une de ses fermes, il ne se soucie plus du ravitaillement en eau de ses cultures. Il utilise également l’eau distillée par la machine pour les besoins de ses animaux, lesquels se chiffrent en plusieurs milliers. DeJong compte ainsi équiper l’ensemble des sites de son entreprise du système Varcor. D’ailleurs, il pense qu’au fur et à mesure que le nombre des clients augmentera, le prix du dispositif diminuera. Plus d’infos : sedron.com.

[wpdiscuz-feedback id=”v0ecujnkkj” question=”Veuillez laisser un commentaire à ce sujet” opened=”0″]Que pensez-vous de cette invention ? N’hésitez pas à partager votre avis, vos remarques ou nous signaler une erreur dans le texte (cliquez sur la bulle à droite pour publier un commentaire).[/wpdiscuz-feedback]

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Marc Odilon

J'ai rejoint Neozone en 2020. Avant de me lancer dans la rédaction web en 2014, j'ai suivi des études universitaires en gestion d'entreprise et en commerce international. Mon baccalauréat technique en mécanique industrielle m'a permis de me familiariser avec l'univers de la tech. Installateur de panneaux solaires et électronicien autodidacte, je vous fais découvrir tous les jours les principales actualités des nouvelles technologies. Curieux de nature et grand amoureux du web, je suis un rédacteur polyvalent et ma plume n'a pas de limites. Quand je ne travaille pas, je fais du jogging !

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page