Innovation

SolarEdge : l’invention d’une « centrale électrique virtuelle » pour mutualiser les batteries de stockage

Pour stabiliser le réseau électrique national, SolarEdge propose à ses clients d'utiliser leur batterie de stockage lors des pics de demande, contre une rémunération.

Tous les Européens sont actuellement touchés par une crise de l’énergie sans précédent. De plus, les arrêts un peu précoces de certains réacteurs nucléaires provoquent une instabilité des réseaux électriques nationaux. C’est le cas en France, puisque nous avons vu apparaître EcoWatt, qui nous informe de potentielles coupures. Ces dernières sont dues à la consommation des Français, qui dépasserait notamment la capacité de production de la France. Notons que c’est également le cas de la Grande-Bretagne, un pays durement touché par cette crise énergétique. Pour tenter de stabiliser le réseau électrique, SolarEdge vient de lancer une première centrale électrique virtuelle à batterie. Celle-ci viendra en soutien à une initiative de stabilité du réseau menée par l’opérateur du système électrique de Grande-Bretagne. Explications.

SolarEdge, c’est qui ?

SolarEdge est l’un des leaders mondiaux des technologies énergétiques intelligentes. L’entreprise crée des solutions énergétiques innovantes utilisables dans la vie quotidienne. SolarEdge a notamment développé une solution d’onduleur intelligent qui a changé la façon dont l’énergie est récoltée et gérée dans les systèmes photovoltaïques (PV). Baptisé DC, cet onduleur optimisé tente de maximiser la production d’énergie, en réduisant le coût de l’énergie produite par les panneaux solaires. SolarEdge fabrique des panneaux solaires, ainsi que des solutions de stockage, des recharges pour voitures électriques ou encore des batteries. Avec sa nouvelle invention de centrale électrique virtuelle à batterie, l’entreprise va mettre à contribution les Britanniques, pour tenter de stabiliser le réseau.

SolarEdge invite des milliers de propriétaires de batteries domestiques à rejoindre la première centrale électrique virtuelle
SolarEdge invite des milliers de propriétaires de batteries domestiques à rejoindre la première centrale électrique virtuelle. Crédit photo : SolarEdge (capture d’écran vidéo YouTube)

Comment fonctionne le nouveau système SolarEdge ?

En Grande-Bretagne, les propriétaires de batteries SolarEdge Home vont financièrement être incités à participer au service de flexibilité de la demande en vue d’aider à stabiliser le réseau. Pour ce faire, ils devront utiliser l’énergie stockée dans leur batterie SolarEdge lors des pics de demande programmés par le réseau national. Ce service est d’ores et déjà disponible pour tous les propriétaires de batteries domestiques de la marque. Si ces derniers possèdent des compteurs intelligents, ils devront donc basculer leur consommation d’électricité sur la batterie, lorsqu’un pic de demande sera identifié.

Ce nouveau système est réalisé dans le cadre d’une opération nationale (DFS) qui demande à tous les fournisseurs d’énergie d’agir afin d’inciter leurs clients réduire leur consommation d’électricité lors des pics de demande. Une incitation financière qui se traduira naturellement par des économies sur leurs factures à venir. Les efforts des consommateurs seront récompensés, puisque les revenus tirés de leur production seront plus importants qu’à l’accoutumée. « Il s’agit d’un excellent exemple de l’impact transformationnel que le stockage sur batterie peut avoir dans la future stabilisation du réseau et de la manière dont les propriétaires peuvent jouer leur rôle. » explique Meir Adest, co-fondateur et directeur des produits chez SolarEdge Technologies.

L'installation d'une batterie de stockage électrique.
L’installation d’une batterie de stockage électrique. Crédit photo : SolarEdge (capture d’écran vidéo YouTube)

Une première centrale électrique virtuelle en Grande-Bretagne

L’expression « première centrale électrique virtuelle » se traduit par le fait que ce sont les utilisateurs de batteries qui vont produire de l’électricité à réinjecter dans le réseau. Dans l’optique de les encourager à utiliser cette énergie stockée, l’idée est donc de les rétribuer. Cela représente un effort collectif, tentant de stabiliser le réseau et d’éviter les coupures par la suite. Enfin, ceux qui disposent également d’un compteur d’exportation éligible peuvent gagner davantage en déchargeant l’énergie excédentaire sur le réseau. Plus d’informations ? Rendez-vous sur le site SolarEdge.


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page