Innovation

Une membrane imprimée en 3D révolutionnaire pour réparer les tympans endommagés

Une doctorante de Harvard a développé un produit révolutionnaire spécialement conçu pour traiter les perforations du tympan. PhonoGraft devrait être d’une grande utilité pour les patients souffrant de traumatismes sonores.

Les perforations du tympan peuvent entrainer une perte auditive sévère et des infections récurrentes. Elles sont généralement dues à des blessures par explosion, des infections chroniques au niveau de l’oreille interne ou encore à une croissance anormale de la peau. Lorsque ces perforations ne guérissent pas d’elle-même, elles nécessitent une intervention chirurgicale.

Les médecins réparent notamment les défauts à l’aide d’un tissu, appelé fascia, prélevé sur le corps du patient. Cependant, ces greffes ne garantissent pas toujours une réparation complète. Autant dire que les chirurgies de révision sont fréquentes et les patients peuvent subir une perte auditive à long terme.

Imprimable en 3D et biodégradable

Face à tout cela, une chercheuse postdoctorale à l’université Harvard, aux États-Unis, a imaginé un dispositif médical qui imite le tympan humain et qui est censé faciliter la réparation de cette membrane fibreuse située dans l’oreille interne.

Imprimable en 3D et biodégradable, PhonoGraft devrait également permettre de réduire considérablement le coût et la durée des opérations. « La façon dont nous essayons de révolutionner cette procédure est d’en faire une procédure clinique de 20 minutes », a déclaré Nicole Black, 28 ans, qui a inventé le dispositif.

À LIRE AUSSI :  Un étudiant en ingénierie invente un dispositif pour aider une jeune violoniste en situation de handicap

En attente d’approbation auprès de la FDA

Actuellement, Black effectue les formalités nécessaires auprès de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis pour la mise en œuvre de sa création. C’est l’Administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments. On ne sait pas si cette autorité approuvera l’utilisation de PhonoGraft, mais si elle le fait, le traitement pourrait aider des milliers, voire des millions de gens, à retrouver l’audition. C’est d’autant plus vrai, car les perforations du tympan touchent chaque année près de 30 millions de personnes dans le monde, selon le Wyss Institute de Harvard.

Un dispositif médical qui imite le tympan humain
Un dispositif médical qui imite le tympan humain. Crédit photo: Harvard, Wyss Insitute

Comme le souligne notre source, la membrane fibreuse peut être utilisée chez les patients qui souffrent de traumatismes de l’oreille dus à des explosions intenses, à des infections chroniques ou encore à des corps étrangers tels que les cotons-tiges.

Pouvant être coupée et personnalisée

Cela fait maintenant près de six ans que Black travaille sur PhonoGraft. L’idée de concevoir un tel appareil lui est venue lors d’une visite au Dr Aaron Remenschneider à l’hôpital Massachusetts Eye and Ear à Boston.

À LIRE AUSSI :  Cobod : une ferme de 71m² intégralement imprimée en 3D
L’appareil peut donc être utilisé peu importe la taille et l’emplacement de la perforation.
Le dispositif imprimé en 3D peut être utilisé peu importe la taille et l’emplacement de la perforation sur le tympan. Crédit photo: Harvard, Wyss Insitute

Celui-ci a travaillé avec de nombreux patients qui ont subi des blessures aux oreilles lors de l’attentat du marathon de Boston. « Le Dr. Remenschneider a suivi l’évolution de beaucoup de ces patients après que leurs tympans aient été réparés avec des matériaux traditionnels… Au fil du temps, il a constaté que les résultats n’étaient pas satisfaisants », a déclaré Black.

Ce qui fait la particularité de la greffe PhonoGraft, c’est qu’elle peut être coupée et personnalisée au moment de la chirurgie. L’appareil peut donc être utilisé peu importe la taille et l’emplacement de la perforation. En outre, il est constitué de molécules déjà présentes dans le corps humain. Sa dégradation ne présente ainsi aucun risque pour la santé. Une fois placé dans l’oreille, au niveau du tympan, le dispositif se dégrade lentement, tandis que l’oreille commencera à générer de nouvelles cellules. Au final, PhonoGraft disparaitra pour ne laisser place qu’aux cellules.

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page