Une start-up invente une « clôture éolienne » innovante pour produire de l’énergie n’importe où !

Imaginez que la clôture qui entoure votre jardin puisse rendre votre maison autonome... C'est l'ingénieux projet de cette start-up polonaise, qui mise tout sur "l'éolien domestique".

La production d’énergies renouvelables est un enjeu majeur de notre avenir. Les éoliennes, usines marémotrices, hydroliennes et panneaux solaires sont la nouvelle assurance d’une énergie propre. Ces nouvelles technologies deviennent aussi un formidable terrain de jeu pour tous ceux qui souhaitent innover. Classiquement, les éoliennes sont ces grandes hélices fixées sur des mâts géants, et plantées dans des champs, ou installées offshore. Certes, elles fonctionnent, mais la question de la pollution visuelle et du recyclage des hélices se pose de plus en plus. Pour tenter d’apporter une réponse à cette problématique, une entreprise polonaise, Opole Panel Wiatrowy, invente des panneaux de clôture qui pourraient permettre d’utiliser le vent pour fabriquer sa propre électricité. Découverte.

D’où leur est venue cette idée ?

Les ingénieurs Rafał Juszko et Arkadiusz Zemlak, et leur manager Tomasz Gruszka, travaillent depuis quelques années pour une start-up liée aux panneaux éoliens. Pour mettre au point leur ingénieux système, ils ont d’abord pris en compte le potentiel de leur région et se sont aperçus que l’éolien était sans doute la meilleure des solutions. Rafał Juszko, ingénieur en chef et chef de projet, est diplômé en génie environnemental de l’Université de technologie de Wrocław. Pendant plusieurs années, il conçoit des systèmes de ventilation, se passionne pour le bricolage et surprend parfois ses proches avec ses inventions. Il explique même avoir déjà déposé un brevet international. Arkadiusz Zemlak, lui, travaille dans la banque d’entreprise et l’informatique et s’occupe de la fonctionnalité et du design du produit. Enfin, Tomasz Gruszka, responsable financier et chef de projet également, vient compléter le trio après plusieurs années à travailler dans de grandes banques mondiales… Les trois hommes se disent qu’il y a quelque chose à inventer pour fabriquer un produit qui pourrait utiliser le vent pour produire de l’énergie mais qui soit accessible à tous, et plus discret que les éoliennes géantes.

Une innovante "haie" bardée d'éoliennes
Une innovante « haie » bardée d’éoliennes. Crédit photo : Panel Wiatrowy (Capture d’écran Facebook)

Que sont donc ces panneaux éoliens ?

Les inventeurs de ce procédé soulignent que leurs clôtures éoliennes doivent être envisagées comme une alternative aux immenses éoliennes couteuses et nocives pour l’environnement. En Pologne, elles sont très nombreuses, voire trop pour les trois hommes. Leur clôture éolienne fonctionne grâce à un système de turbines qui génèrent de l’électricité en utilisant les faibles vitesses de vent comme c’est le cas en Pologne. L’énergie peut ainsi être produite toute l’année ou presque, et viendrait compléter l’énergie produite par les panneaux solaires, qu’elle ne concurrencera pas. Esthétiquement, le « panneau de vent » se présente comme de grands tubes verticaux, à l’architecture moderne et pourrait à l’avenir, clôturer le terrain d’une propriété et lui fournir de l’électricité. Tomasz Gruszka déclare que « le panneau de vent se caractérise par un fonctionnement silencieux, il est également sans danger pour les oiseaux, et peut être installé pratiquement n’importe où, sur les toits des bâtiments, des halls de production, le long des routes et des voies ferrées ».

Une invention révolutionnaire !

Pour le moment, les panneaux sont testés dans l’enceinte du parc scientifique d’Opole, mais ils devraient bientôt passer au stade des travaux de pré-réalisation et à la mise en place sur d’autres structures. Les premières installations publiques devraient voir le jour à Wrocław et Mielec.

Cette invention est révolutionnaire pour plusieurs raisons :

  • La production de panneaux éoliens et moins nocive pour l’environnement et le panneau de vent à une durabilité estimée entre 10 et 50 ans.
  • Le produit est hautement recyclable et sera à l’avenir, un avantage certain pour l’environnement, la réduction des gaz à effet de serre et la production d’énergie propre.
  • L’invention de ces panneaux de clôture éoliens apporte une nouvelle manière d’utiliser le vent pour produire de l’énergie.
Une clôture éolienne qui s'installe de partout.
Une clôture éolienne qui s’installe partout. Crédit photo : Panel Wiatrowy (Capture d’écran Facebook)

Les trois associés pensent désormais commercialiser leur invention en Pologne dès 2023. Une idée géniale non ? Plus d’informations : opole.tvp.pl

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Opowiecie.infoThefirstnews.comOpole.tvp.pl

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 23 ans, j'écris depuis trois ans, avec une préférence pour les domaines liés à l'actualité, à la psychologie, aux études scientifiques, ou à la protection et l'environnement dans son ensemble. Mon petit parcours de rédactrice junior s'inspire de différentes études scientifiques, ou de sujets d'actualité abordés dans différents médias que je suis avec intérêt. Particulièrement touchée par la protection des animaux, j'aime vous transmettre les avancées et les lois relatives au bien-être animal. Personnellement engagée comme présidente d'une association, je mets un point d'honneur à protéger les animaux de toute nature (hérisson, abeilles, insectes, chiens ou chats)... Je n'ai probablement pas l'expérience professionnelle de certains rédacteurs en matière de politique, de principes scientifiques. Mais, je tente d'apporter ma petite pierre à l'édifice en vous racontant mes expériences et mes réflexions dans des domaines qui me touchent. Et, puisque la vie est une surprise chaque jour, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. C'est la raison pour laquelle, à 23 ans, j'ai encore besoin d'apprendre des milliers de choses, et de me cultiver pour vous conter encore plus d'histoires passionnantes. Rejoignez-moi dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens... Ma passion pour les animaux en général a toujours été au cœur de mes préoccupations. Soucieuse de leur bien-être et de leur place dans notre monde, je m'efforce de sensibiliser mon audience à leur protection, à travers des articles informatifs et engagés. Qu'il s'agisse de sujets comme la conservation des espèces, les droits des animaux ou simplement des anecdotes touchantes, je trouve une grande satisfaction à partager mes connaissances et mes réflexions pour encourager une prise de conscience collective. En tant que jeune professionnelle, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. Je m'efforce de rester à l'affût des dernières découvertes scientifiques, des débats sociétaux émergents et des avancées technologiques, afin d'enrichir mon travail et d'offrir à mes lecteurs un contenu pertinent et stimulant. N'hésitez pas à me rejoindre dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens..

14 commentaires

  1. Innovation intéressante.
    Il faut toutefois en voir objectivement le coût et la rentabilité et à ce titre :
    . il leur faudra réussir à être éligibles aux aides gouvernementales pour être compétitifs
    . une durée de vie de 10 à 50 ans, c’est largement et change tout comme fourchette.

    Un point d’attention particulier : le bruit mécanique et/ou du vent généré : j’ai du mal à croire que ça soit totalement silencieux ou lebm reste après des années d’utilisation, et en résidentiel, un sifflement, même léger, peut perturber le sommeil, surtout en été, portes ouvertes, mais si tel est le cas, resterons des 10aines d’applications (bords d’autoroute, clôtures de bureaux d’entreprises,
    …)

    Tous mes vœux de succès aux porteurs de ce projet relever les défis devant eux.

  2. J ‘anime un groupement d’entreprises dans le 37 avec bet thermique, charpentier, serrurier etc…NOVECO nous travaillons sur la maison individuelle ou groupée

    à définir pour nos nouvelles conditions climatiques et données énergétiques.

  3. Pas un mot sur la puissance crête ni sur l’énergie que l’on peut espérer produire. C’est pourtant le plus important. Il est à craindre que ces valeurs soit tellement faibles et que cette invention révolutionnaire ne sorte pas de la boîte à idées.

  4. Ce concept n’est pas nouveau.
    IL avait déjà été largement mis en oeuvre par le Commandant COUSTEAU à bord de l’ALCYON … et de ses fameuses « turbovoiles ».
    C’est exactement le même concept, l’un énorme, l’autre tout petit …

  5. Je demande pas mieux d etre complètement autonme a condition de ne plus donner ensuite un centimes au gouvernement . Car l énergie propre cest bien mais si c est pour que le gouvernement nous taxes encore et encore et cas la fin la facture soit plus salée. Non merci… Conclusion oui pour ces énergies… Mais virons deja les truands du gouvernement macron

  6. J’aimerai bien connaître le rendement énergétique de ce système. Et surtout le minima de vent nécessaire à son fonctionnement.

  7. Et pourquoi pas, il existe déjà des arbres à vent.
    Le long des LGV il y a un vent d’enfer quand les TGV passent. Entre les les bâtiments industriels et commerciaux géants il y a des couloirs à vent de plusieurs kms et des hectares de toitures plates pouvant accueillir aussi ce type de panneaux à associer avec des panneaux photovoltaïques. Le long des autoroutes pas si bête non plus, mais il faudrait qu’ils soient moins haut dans les zones rurales. En zones urbaines ils pourraient peut-être remplacer les murs anti-bruit le mouvement des palettes doivent casser le bruits des véhicules. Même les véhicules électriques génèrent des bruits de roulement avec le contact des pneus sur les revêtements rugueux.

  8. Est-ce que ce système résistera aux tempêtes ou fera-t-il griller les ampoules ou les batteries qui stockent l’énergie la mécanique et la synergie résistera-t-elle à de très grosses rafales

  9. Et espérons que les passants ne se feront pas happer avec leur écharpe en cas de fort-vent ni les enfants mettre un doigt dedans pour voir ce que ça fait

  10. HOPPE, pn peut tres bien imginer une grille devant pour ne pas introduire un doigt ou autre chose. Pour les vents trop forts, un frein qui limite la vitesse de rotation genre a boules. Pour les vents de cyclone, tout sera aussi détruit autour

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page