V20 Marine : l’invention d’une voile « hydrodynamique » pour récupérer des déchets plastiques en Méditerranée

Une start-up marseillaise invente un dispositif hydrodynamique, qui permet de récupérer plus de déchets plastiques que les systèmes déjà existants.

La pollution des océans est un des problèmes majeurs de notre époque. L’ère du « tout plastique », des sacs jetables, de la vaisselle jetable, des pailles et autres objets ont fait des océans une décharge à ciel ouvert. Une pollution si importante qu’un 7ᵉ continent a même vu le jour, un vortex de plastiques flottants, situé dans l’océan Pacifique. Également dénommé grande zone d’ordures du Pacifique, il mesure environ trois fois la taille de la France et contient des millions de tonnes de plastique. Des matières dangereuses pour la faune, la flore et pour les humains, qui finissent par consommer des poissons ayant ingéré des toxines libérées par la dégradation du plastique. Une start-up marseillaise, V20 Marine, a décidé de s’attaquer aux déchets plastiques de la mer Méditerranée, en inventant un système remarquable. Découverte.

Le plastique, un fléau mondial, qu’il faut rapidement endiguer

« Dans 30 ans, il y aura plus de déchets que de poissons dans l’océan. », c’est la prévision pessimiste, mais réaliste, et à l’unanimité de la communauté scientifique. Dépolluer les mers et les océans devient un enjeu crucial pour la planète et pour les humains qui y évoluent. Les lois interdisant le plastique existent pourtant, mais elles ne sont pas universelles. Aussi, chaque année, plus de 10 millions de tonnes de déchets rejoignent les océans du monde ! De nombreuses initiatives sont mises en place pour récupérer les déchets plastiques, cependant elles sont évidemment insuffisantes. V20 Marine propose donc une nouvelle solution pour lutter contre ce fléau grandissant.

Le système inventé par V20 Marine, qu’est-ce que c’est ?

L’invention de V20 Marine consiste en une grande voile flottante, tractée par un bateau. Elle permet de réunir les déchets en un seul et même endroit afin de pouvoir les ramasser plus facilement. Cette invention est celle de Rémi Allain, ingénieur en architecture navale, qui a créé la start-up V20 Marine, 18 mois auparavant. Précédemment installé à Nantes, il a pu constater la pollution marine sur les chantiers navals pour lesquels il travaillait. En 2013, il s’expatrie à Marseille et invente le dispositif MPS « Marine Pollution Système ».

Il s’agit en fait d’un entonnoir géant qui s’accroche sur les navires anti-pollution navigants déjà sur la Méditerranée. Rappelons que cette mer qui nous est familière est parmi l’une des plus polluées au monde, par les microparticules de plastique. L’idée de l’inventeur étant de rendre plus efficaces les bateaux dépollueurs déjà en place. Il imagine donc ce procédé hydrodynamique. La voile se trouve dans l’eau, tractée par un bateau et faisant office de « pelle géante ». Cela, dans l’optique de récolter les déchets de manière plus concentrée.

Cette entreprise a inventé un filet géant pour réduire la pollution marine.
Cette entreprise a inventé une voile géante pour réduire la pollution marine. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Des tests concluants pour cette invention très récente

Après quelques années de tests, de recherches et de développement, Rémi teste son dispositif MPS, fabriqué en France en janvier dernier. Pour ce faire, il installe sa voile de 15 m de long et 11 m de large en Méditerranée, où il collabore avec les équipes du port de Marseille Fos. Pour tester le MPS, il utilise de faux déchets et choisit des balles de riz rapportées de Camargue. Au moins, si le dispositif ne fonctionne pas, il n’augmentera pas la pollution de la mer ! Succès pour ces tests de ramassage de déchets qui peuvent être tractés à une vitesse de 7,5 km/h, soit 4 nœuds en position « ramassage » et jusqu’à 8 nœuds (15 km/h) en position fermée.

La forme hydrodynamique imaginée par l’inventeur permet également de réduire la consommation de carburant du bateau tracteur. La voile permet donc d’augmenter la surface traitée, soit une zone de 12 km² environ. C’est deux fois et demie de plus que quatre navires similaires. Une invention à suivre de très près ! Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site v2omarine.com.

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Madeinmarseille.net

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 23 ans, j'écris depuis trois ans, avec une préférence pour les domaines liés à l'actualité, à la psychologie, aux études scientifiques, ou à la protection et l'environnement dans son ensemble. Mon petit parcours de rédactrice junior s'inspire de différentes études scientifiques, ou de sujets d'actualité abordés dans différents médias que je suis avec intérêt. Particulièrement touchée par la protection des animaux, j'aime vous transmettre les avancées et les lois relatives au bien-être animal. Personnellement engagée comme présidente d'une association, je mets un point d'honneur à protéger les animaux de toute nature (hérisson, abeilles, insectes, chiens ou chats)... Je n'ai probablement pas l'expérience professionnelle de certains rédacteurs en matière de politique, de principes scientifiques. Mais, je tente d'apporter ma petite pierre à l'édifice en vous racontant mes expériences et mes réflexions dans des domaines qui me touchent. Et, puisque la vie est une surprise chaque jour, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. C'est la raison pour laquelle, à 23 ans, j'ai encore besoin d'apprendre des milliers de choses, et de me cultiver pour vous conter encore plus d'histoires passionnantes. Rejoignez-moi dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens... Ma passion pour les animaux en général a toujours été au cœur de mes préoccupations. Soucieuse de leur bien-être et de leur place dans notre monde, je m'efforce de sensibiliser mon audience à leur protection, à travers des articles informatifs et engagés. Qu'il s'agisse de sujets comme la conservation des espèces, les droits des animaux ou simplement des anecdotes touchantes, je trouve une grande satisfaction à partager mes connaissances et mes réflexions pour encourager une prise de conscience collective. En tant que jeune professionnelle, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. Je m'efforce de rester à l'affût des dernières découvertes scientifiques, des débats sociétaux émergents et des avancées technologiques, afin d'enrichir mon travail et d'offrir à mes lecteurs un contenu pertinent et stimulant. N'hésitez pas à me rejoindre dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page