Insolite

Coronavirus : un village indonésien utilise des « fantômes » pour faire respecter les distances de sécurité

A Jakarta, en Indonésie, les autorités recrutent des gens pour les transformer en pocongs... Ces patrouilles un peu spéciale arpentent les rues et font respecter les mesures de distanciation sociale qu'impose l'épidémie actuelle !

Décidément tous les moyens sont bons pour faire respecter le confinement… Ou pour le contourner… Après les policiers indiens coiffés d’un casque en forme de coronavirus, ou ceux qui se déguisent en buisson pour pouvoir sortir, voici les « Pocong » d’Indonésie !

Les pocongs, dans les croyances indonésiennes sont des figures fantomatiques qui auraient piégé l’âme des morts… Ils sont craints dans ce pays, où la pandémie n’a pas encore explosé… Les autorités craignent que la population ne respecte pas un futur confinement. Alors ils utilisent les pocongs, pour dissuader les gens de sortir… Et apparemment ça marche !

Selon l’université Johns Hopkins, le pays ne compte actuellement que 4500 cas pour 400 décès. Mais les autorités craignent que de nombreux cas ne soient pas répertoriés et que le virus se propage. Une pandémie de la même ampleur qu’en Europe serait ingérable pour ce l’Indonésie.

Depuis quelques semaines, ils ont donc décidé de recruter des pocongs fictifs pour éloigner les gens et les empêcher de se rassembler. Si, au départ les pocongs itinérants ont suscité de l’intérêt en faisant venir les curieux. Aujourd’hui, il semblerait qu’ils empêchent les rassemblements notamment après les prières. Notons que le peuple indonésien n’est pour le moment, pas confiné.

À LIRE AUSSI :  Confinement : quelles sont les principales différences avec celui du mois de mars ?

Selon Anjar Panca, gardien d’une mosquée locale de Jakarta, ces pocongs rappelleraient aux gens les effets mortels de la maladie. Ils seraient donc plus prudents. Réelle utilité de ces pocongs ou prise de conscience collective de la nécessité des distanciations sociales ? Il est trop tôt pour le dire mais si ce genre d’initiatives permet de respecter un peu plus les gestes barrières, on se dit qu’il faut tout tenter pour arrêter ce virus si mortel !

 

Source
bbc

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page