Insolite

En Italie, un couple s’est perdu en mer en voulant prouver que la Terre est plate…

En plein confinement, afin de prouver que la Terre est plate, un couple italien adepte des théories platistes s’est rendu en Sicile pour rejoindre l’île de Lampedusa en bateau. Une aventure surréaliste qui a mal fini étant donné que les deux «explorateurs» se sont perdus en mer.

Les faits remontent à plusieurs mois, mais ce n’est que récemment que Salvatore Zichichi, un médecin travaillant pour le ministère italien de la Santé, les a racontés au quotidien turinois La Stampa. Ce n’est pas un secret, même au 21e siècle, de nombreuses personnes pensent encore que la Terre est plate.

En prenant la mer, il serait possible de se rendre vers la « finis terrae », le bout de notre monde. Afin de prouver cette théorie, un couple italien originaire de Vénétie a eu l’étrange idée de se lancer dans un périple en mer pour rejoindre l’île italienne de Lampedusa.

À LIRE AUSSI :  En voulant prouver que la terre est plate, Mike Hughes s’écrase et meurt à bord de sa fusée artisanale

Ils se servaient d’une boussole pour se diriger

L’histoire s’est déroulée en pleine pandémie de Covid-19. Alors que la majeure partie de l’Italie est confinée, le couple se rend en Sicile afin d’atteindre leur destination par voie maritime. Il vend alors leur voiture pour s’offrir un bateau à Termini Imerese, une ville située au nord de la Sicile, et se dirige ensuite vers Lampedusa dans l’espoir d’atteindre la fin de la Terre. Au final, les deux « matelots » n’auront jamais réussi à quitter la mer Tyrrhénienne et se retrouvent perdus sur l’île d’Ustica, bien loin de leur objectif.

D’après Salvatore Zichichi, qui s’est occupé d’eux sur l’île d’Ustica : « ce qui est drôle, c’est qu’ils s’orientaient avec la boussole, un instrument qui fonctionne sur la base du magnétisme terrestre, un principe que, en tant que platistes, ils devraient rejeter », a-t-il dit ironiquement. Le couple a donc été arrêté et placé en quarantaine sur leur bateau à Palerme, par mesure de sécurité. Leur épopée ne s’arrête cependant pas là…

Face à un mythomane du Covid-19

En effet, ils ont réussi à s’échapper après deux tentatives vouées à l’échec. Mais, là encore, ils se sont retrouvés dans la maison d’un « mythomane qui prétendait être positif au coronavirus, mais heureusement qu’il ne l’était pas », a raconté le médecin italien qui s’occupe habituellement de migrants. Les autorités les ont alors appréhendés pour la deuxième fois.

Au final, après la quarantaine passée, le couple a décidé de rentrer à Venise, chez eux, mettant fin à leur tentative surréaliste de prouver la platitude de la Terre.

Photo de couverture Photobank.kiev.ua / Shutterstock

 

 

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !
Bouton retour en haut de la page