Insolite

L’Arabie Saoudite veut construire une mégapole futuriste de 170 km bardée de miroirs et coutant 319 milliards de dollars

Taxis volants, ski en plein air, immeubles miroir de 170 kilomètres de long, 380 000 emplois.... Voici quelques chiffres concernant la ville futuriste NEOM imaginée par le prince saoudien, qui espère bien tripler la population du pays en seulement 15 ans !

Avez-vous déjà entendu parler du projet fou du prince héritier Mohammed ben Salmane ? Ce prince Saoudien veut construire une ville écologique baptisée NEOM sur la mer Rouge. Les ressources de l’Arabie Saoudite dépendent quasiment exclusivement de l’extraction et de l’exportation de pétrole, mais, avec ce projet, le prince entend diversifier l’économie saoudienne. Dans ce projet NEOM : des taxis volants, des robots domestiques et 170 kilomètres d’immeubles « miroir », pour une ville écologique qui s’étendrait sur le désert et la montagne. Un projet fou ? Probablement, car même les architectes remettent en question la faisabilité de ce projet, mais peu importe, le prince y croit dur comme fer. Découverte !

Une mégapole digne d’un film de science-fiction…

Selon les dernières informations communiquées sur le projet par le dirigeant du royaume, la mégapole NEOM ultra futuriste sera donc dotée de deux bâtiments “miroir” qui s’étendront sur une bande de désert et de montagne. Les structures parallèles de ces bâtiments devraient mesurer 170 kilomètres de long… Appelées The Line, elles constitueront le cœur de la ville NEOM.  Ce projet, annoncé pour la première fois en 2017, fait l’objet de doutes et réserves depuis son annonce de la part des architectes et économistes, tant cette idée semble irréalisable. Le prince Mohammed imagine une ville sans voiture, totalement écologique, qui deviendrait la ville la plus vivable de la planète… Les analystes, eux, constatent que depuis 2017, les plans ont constamment changé au fil du temps, alimentant encore les doutes quant au réalisme de ce projet !

Une mégapole futuriste en Arabie saoudite comprenant deux immenses gratte-ciel recouverts de miroirs.
Une mégapole futuriste en Arabie saoudite comprenant deux immenses bâtiments recouverts de miroirs. Crédit photo : NEOM

Le projet NEOM c’est quoi au départ ?

Le prince Mohammed ben Salmane présente depuis toujours son projet comme une « Silicon Valley » d’Arabie Saoudite… Un immense centre biotechnologique et numérique qui s’étendrait sur 26 500 kilomètres carrés. Les bâtiments miroir s’étendraient, eux, sur 34 kilomètres carrés et seraient un moyen de réinventer la vie urbaine selon le prince. Cette ville du futur pourrait héberger plus d’un million d’habitants dès 2030, puis 9 millions en 2045. Un moyen donc de loger les futurs saoudiens, puisque les autorités du pays comptent sur une explosion démographique sans précédent et la venue d’étrangers dans ce pays immensément riche. 50 millions, c’est le nombre d’habitants espérés en 2030, contre 34 millions aujourd’hui.

À LIRE AUSSI :
Martolod : la mignonne et petite Tiny House "clé en main" de l'entreprise Baluchon

Et en 2040, les autorités tablent sur 100 millions d’habitants. Tripler la population du pays entier en 15 ans, voilà pourquoi NEOM est projeté ! L’objectif est clair : “C’est l’objectif principal de la construction de NEOM : augmenter la capacité de l’Arabie saoudite, obtenir plus de citoyens et plus de personnes en Arabie saoudite. Et puisque nous le faisons à partir de rien, pourquoi devrions-nous copier les villes normales ?“.

170 kilomètres de gratte-ciels « miroir »
170 kilomètres d’immeubles « miroir ». Crédit photo : NEOM

Comment sera alimentée la « ville » NEOM ?

L’idée n’est pas de créer une ville classique, mais une ville écologique ! Pour ce faire, le site sera alimenté par 100 % d’énergie renouvelable et présentera “un microclimat tempéré toute l’année avec une ventilation naturelle“. Le royaume souhaite aussi atteindre la neutralité carbone en 2060, et NEOM pourrait être l’un des piliers de ce souhait de neutralité. La situation géographique de NEOM fait qu’elle est très bien placée pour exploiter l’énergie éolienne et l’énergie solaire… Sur les représentations, on peut voir que la barre d’habitations se trouve face à la mer, formant comme un barrage pour ce qui se trouvera derrière, exposée au vent et au soleil. NEOM devrait également accueillir la plus grande société de production d’hydrogène vert au monde !

Les bâtiments miroir, quelques détails…

D’une largeur de 200 mètres seulement, The Line se veut la réponse de l’Arabie saoudite à l’étalement urbain incontrôlé et gaspilleur, en superposant maisons, écoles et parcs dans ce que les urbanistes appellent “l’urbanisme à gravité zéro”. Les habitants auront accès à toutes les commodités à moins de 5 minutes à pied de leur domicile. Le prince prévoir également de nombreuses activités, comme le ski en plein air et un train à grande vitesse qui pourra traverser la ville en 20 minutes seulement. Un aéroport est déjà opérationnel à NEOM, et les autorités ont annoncé en mai qu’il commencerait à recevoir des vols réguliers de Dubaï, mais les informations relatives au démarrage de la construction majeure de la mégapole restent floues. Enfin, NEOM serait créatrice d’emploi puisque 380 000 postes seront à pourvoir. Un projet dont le coût est estimé à 319 milliards de dollars. Plus d’informations : neom.com.

Une mégapole qui s'étend sur 170 kilomètres de terrain désertique et montagneux.
Une mégapole qui s’étend sur 170 kilomètres de terrain désertique et montagneux. Crédit photo : NEOM

Source
Techxplore.com

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page