Mobile / Smartphone

Coronavirus en Inde : plus de 100 millions d’utilisateurs en un mois pour l’application de suivi des contacts

Cinq semaines seulement après son lancement, l’application mobile de cas contacts est parvenue à fédérer plus de 100 millions d’utilisateurs actifs.

Après des semaines de confinement, de nombreux gouvernements envisagent et se préparent à autoriser un déconfinement progressif. Toutefois, pour réduire les risques d’une nouvelle vague d’infections au Coronavirus par cas contact, plusieurs pays ont développé leur propre application de suivi des contacts. C’est notamment le cas de l’Inde dont l’appli connait un vif succès auprès de la population depuis son lancement il y a un peu plus d’un mois.

100 millions d’utilisateurs en seulement 41 jours ! Lancée en avril 2020, l’application « Aarogya Setu » a été développée par le ministère indien de l’Electronique et des Technologies de l’information. Disponible sur iOS et Android, l’appli permet de suivre la propagation du coronavirus en utilisant les fonctionnalités Bluetooth et GPS du Smartphone sur lequel elle est installée.

Le Bluetooth permet de déterminer si l’utilisateur a été proche d’une personne infectée par le COVID-19. Quant aux données GPS, elles permettent de déterminer si l’endroit où se trouve l’utilisateur est une zone à risque, c’est-à-dire qui compte de nombreux infectés par le Coronavirus.

On peut dire que l’application a été bien accueillie par le public : elle a été téléchargée plus de 5 millions de fois, trois jours seulement après son lancement. Une quarantaine de jours plus tard, l’appli peut se vanter de compter plus de 100 millions d’utilisateurs actifs. Il s’agit d’un chiffre impressionnant quand on sait que le pays compte actuellement au moins 500 millions de propriétaires de Smartphone.

L’utilisation de l’application est obligatoire

Au début, Aarogya Setu a été lancée en tant qu’application volontaire. Mais finalement, dans le but de stopper la propagation du Coronavirus une bonne fois pour toute, le gouvernement indien a décrété que l’installation et l’utilisation de l’application est obligatoire pour les salariés des secteurs privés et publics.

À LIRE AUSSI :
Donald Trump veut bannir définitivement l’application TikTok aux USA

Le reste de la population est, quant à elle, fortement invité à télécharger l’application pour plus de précaution et de sécurité : « Aarogya Setu est une étape importante dans notre lutte contre COVID-19. En tirant parti de la technologie, il fournit des informations importantes. À mesure que de plus en plus de personnes l’utilisent, son efficacité augmentera. J’exhorte tous à le télécharger. » a déclaré le Premier ministre Narendra Modi.

Les développeurs doivent encore peaufiner l’application qui présente encore des failles de confidentialité. Les défenseurs des de la vie privée n’aiment également pas l’idée que l’appli collecte les données de localisation des utilisateurs. Le gouvernement argumente cependant que c’est pour la bonne cause. Il reste à voir si Aarogya Setu saura se montrer à la hauteur.

Tags

Andy RAKOTONDRABE

Il n’y a pas de réussites faciles ni d’échecs définitifs.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer