Mobilité / Santé

Vous voulez vivre heureux et avoir une longue vie ? Evitez les partenaires qui ronflent !

Un(e) partenaire qui ronfle peut littéralement vous rendre fou/folle selon des études scientifiques.

Que celui/celle qui n’a jamais ronflé ou a été surpris à ronfler jette la première pierre. Bien évidemment, peu de gens avouent qu’ils ronflent quand ils dorment. Surtout pas à leur compagne/compagnon et surtout pas lors de rendez-vous.

En règle générale, cela fait partie des choses qui se constatent au fur et à mesure que la relation évolue, généralement quand vous commencez à dormir ensemble. Et bien sûr, au début de la relation, l’homme comme la femme aime taquiner l’autre à ce propos. Mais que se passe-t-il quand ces ronflements perdurent et sont assez bruyants ?

« Chéri(e), mais…tu ronfles ! »

A titre d’informations, le ronflement est défini par Doctissimo comme étant « un bruit inspiratoire lié à un rétrécissement du passage au fond de la gorge ». Les facteurs favorisant le ronflement sont notamment le sexe, l’âge, le surpoids, l’obstruction nasale, le fait de dormir sur le dos, la prise d’alcool ou de certains médicaments et le tabac.

Généralement anodin pour le ronfleur, ces bruits peuvent néanmoins grandement perturber la personne ou les personnes qui dorment auprès de nous et particulièrement notre partenaire. Des études relayées par The Sun et le New York Post avaient démontré, selon Cosmopolitan, que dormir avec une personne qui ronfle peut, en plus de nous accommoder, nuire à notre santé physique ainsi qu’à notre espérance de vie.

Détérioration de l’ouïe, stress et hypertension

Physique parce que les personnes qui sont régulièrement exposées à des ronflements sonores souffrent souvent de problèmes d’audition, a révélé une étude effectuée par l’Université Queen’s au Canada. L’oreille la plus endommagée étant celle qui est la plus proche du ronfleur.

De plus, une étude effectuée par l’Imperial College of Science de Londres a également démontré qu’il y avait un lien entre les nuisances sonores et la diminution de l’espérance de vie. Les personnes âgées, en particulier, seraient plus enclines à développer des maladies cardiaques si elles sont exposées à des ronflements ou des travaux de chantier.

À LIRE AUSSI :  Dormio : le MIT travaille sur un incubateur pour "manipuler" les rêves

L’Imperial College of Science a également indiqué que dormir à côté d’un partenaire qui ronfle pourrait engendrer des problèmes d’hypertension, qui est le premier facteur de risque d’accident vasculaire cérébrale (AVC). De la même manière, le manque de sommeil suscité par les ronflements est source de stress, d’anxiété et de somnolences.

Il est possible de traiter les ronflements naturellement

Il est néanmoins possible de réduire les ronflements pour ne pas mettre en péril le couple ni mettre en danger la santé de son partenaire. Du côté des gestes naturels à adopter, il faut arrêter de dormir sur le dos et en apprenant à dormir sur le côté. Il est aussi possible de diminuer les ronflements en dormant sur un oreiller, ce qui facilitera votre respiration.

Parmi les autres solutions à prendre en compte, songez à perdre du poids et à éviter l’alcool ainsi que les repas lourds le soir. L’arrêt du tabac peut aussi aider à ne plus ronfler mais n’imaginez surtout pas que les tranquillisants ou les somnifères peuvent vous empêcher de ronfler. En cas de rhume, songez à vous laver le nez matin et soir au sérum physiologique pour traiter l’infection ORL. En cas de doute, n’hésitez pas à consulter votre médecin.

Arielle Lovasoa

Je me retrouve dans les mots de Françoise Giroud dans Lou: Histoire d'une femme libre: "C'est une fille irréductible qui n'en fait et n'en fera jamais qu'à sa tête, non pas par caprice mais par nature". A cela, j'ajouterai le sage conseil de Confucius, mon leitmotiv: "Si tu veux profiter de ta vie, apprends à profiter de ta simple journée"

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page