Science

Une découverte “importante et inédite” sur les derniers instants du cerveau avant la mort

Victime d'un arrêt cardiaque fatal alors qu'il passait un électroencéphalogramme, un homme épileptique de 87 ans a permis à la science de faire un grand pas vers les frontières du réel.

Le cerveau humain conserve encore bien des mystères non encore élucidés, et les scientifiques ont encore beaucoup à en apprendre. Jusqu’à la semaine dernière, personne ne savait vraiment ce qui se passait dans le cerveau lors d’un décès. Un homme de 87 ans, décédé accidentellement d’une crise cardiaque pendant qu’on lui réalisait un électroencéphalogramme, aura permis, malgré lui, de recueillir des données importantes et inédites. C’est en effet la première fois qu’un décès survient lors d’un examen cérébral, et cela donne quelques informations sur la manière dont le cerveau passe de la vie à la mort… Décryptage.

Une première mondiale

Un homme de 87 ans souffrant d’épilepsie a été victime d’un malaise cardiaque dont il n’est malheureusement pas sorti vivant. La victime était entrain de passer un électroencéphalogramme; des électrodes étaient donc branchées à son cerveau. Les médecins ont pu enregistrer 15 minutes de l’activité cérébrale, et en particulier le moment où l’homme passait de vie à trépas. Si la mort de l’homme est évidemment malheureuse, il est le premier à mourir en étant branché sur des électrodes. A l’évidence, aucune activité n’avait pu être enregistrée de la sorte auparavant. Les seules activités enregistrées concernaient jusqu’à maintenant des expériences de mort imminente. Seules quelques expériences sur les rats avaient été menées, mais elles n’avaient rien apporté de probant en la matière.

6 nouvelles découvertes sur la mort que vous ignorez peut-être
Image d’illustration. Crédit photo : Shutterstock / Benedikt Saxler

Qu’ont appris les scientifiques ?

Dans un rapport publié dans la revue Frontiers in Aging Neuroscience, les scientifiques rendent les résultats enregistrés sur l’homme décédé. Et cette porte entrouverte sur la mort a permis d’étonnantes découvertes, qui rejoignent les témoignages des personnes ayant vécu une E.M.I. (Expérience de mort imminente). Selon les scientifiques, dans les 30 secondes qui ont précédé l’arrêt cardiaque, ils ont observé une intensification massive des ondes gamma. Ces ondes sont associées à la mémoire des souvenirs, ainsi qu’aux rêves ou encore à la méditation. Cela suggère donc que l’approche de la mort pourrait être vécue comme un état d’apaisement, comme un rêve ou un état de méditation. Les scientifiques suggèrent que les ondes gammas pourraient générer les « derniers rappels » des événements importants de la vie, juste avant la mort. On a déjà tous entendu, dans un film ou un témoignage, quelqu’un dire qu’il avait vu sa vie défiler devant ses yeux juste avant de (risquer de) mourir ! Cet état d’apaisement a souvent été indiqué dans les expériences de mort imminente et ce seraient donc les ondes gamma qui permettraient cet état de paix.

À LIRE AUSSI :
L'injection de bactéries intestinales et fécales pour rajeunir notre cerveau ?

Mais cela pose question

Ajmal Zemmar, l’un des auteurs de l’étud,e explique que le résultat sur l’homme de 87 ans posent questions. Les données enregistrées fournissent la preuve qu’un cerveau humain mourant est capable de générer un activité coordonnée lors de la mort imminente. Il reste tout de même de nombreuses zones d’ombres à éclaircir pour comprendre comment fonctionne le cerveau, et surtout le moment où la mort prend le pas sur la vie. Les frontières de la mort ne sont pas encore prêtes d’être comprises, mais la mort de cet homme de 87 ans ouvre la voie à de nombreuses recherches qui devraient s’avérer aussi troublantes que passionnantes !

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page