Société

Les Terres du Temps : un écovillage réservé aux personnes âgées va bientôt sortir de terre dans le Loiret

Eviter la maison de retraite, proposer l'indépendance et l'autonomie dans un village spécialement conçu pour les seniors, quel beau projet que celui des Terres du Temps !

Dans vos anciens cours d’histoire-géographie, vous avez peut-être entendu parler de « baby-boom », cette explosion démographique qui avait eu lieu après la seconde guerre mondiale, lorsque les soldats étaient rentrés du front… Aujourd’hui, les « baby-boomers » sont devenus des papys ou des mamys et on parle désormais de papy-boom ou de mamy-boom. Toutes ces personnes arrivent au stade de ce que l’on appelle le 3ème âge, et se pose alors le problème de la dépendance, de l’habitat… Les seniors en 2022 refusent pour la plupart la maison de retraite, ils veulent rester autonomes, habiter chez eux, et ne pas dépendre de leurs familles… Si, parfois, en cas de dépendance, la maison de retraite peut être la seule alternative, de nombreux projets intergénérationnels voient le jour… C’est le cas du projet « Les Terres du Temps », qui veut créer un petit village tout équipé dans le Loiret, avec les services essentiels, afin de prolonger l’autonomie de ces personnes… Découverte !

Les Terres du Temps, c’est quoi ?

Romain Régerat est un ancien entrepreneur en logistique, reconverti en boulanger… Il est le cofondateur du projet Les Terres du Temps, une entreprise qui œuvre à proposer de nouvelles solutions de logements aux personnes âgées. Le village Les Terres du Temps, se situera à Varennes-Changy, une petite commune du Loiret (45) et se nommera « Les Champs Mignons » . Il se composera d’une quarantaine de maisons de plain-pied composées d’une ou deux chambres, d’une maison commune (commerce) avec terrasse et café. De nombreux services seront mutualisés comme la buanderie, ou encore un service de véhicule en partage. Le village s’étendra sur une surface de 20 000 m² sur un terrain agricole non loin du centre bourg. Par la suite, les 15 000 m² de terrains restants après construction deviendront des jardins, vergers partagés etc. Il est également prévu que ce village soit écologique, et 500 m² de terrain seront donc destinés à l’installation de panneaux photovoltaïques.

Les plan de l'écovillage
Crédit photo : Les Terres du Temps

Un projet qui part d’un constat simple !

Le cofondateur du projet explique qu’ils sont partis d’un simple constat : l’isolement grandissant des seniors. Il explique que sa situation personnelle, et celle de sa tante, qui s’est retrouvée isolée, à un moment de sa vie, lui a fait prendre conscience, qu’il y avait quelque chose à créer pour nos anciens. Le concept d’habitats participatifs n’en n’est qu’à ses balbutiements en France, et la tâche est immense pour le mener à bien. Ils ont donc choisi le mode coopératif pour tenter d’aller au bout de ce génial projet ! Ainsi la construction sera financée pour moitié par les futurs habitants et pour moitié par des financements publics ou privés (mairie, département, région, mutuelles etc.). C’est évidemment une manière de permettre l’accès à la propriété pour les retraités souvent peu aisés. Ainsi une maison coûtera pour le propriétaire entre 100 000€ et 150 000€ et les propriétaires pourront ensuite revendre leurs biens. A la revente, les Terres du Temps, rachèteront les parts, et choisiront les nouveaux arrivants, le but étant de conserver le caractère « réservé aux seniors » de ce village.

Des aménagements inclusifs pensés pour les séniors

Pour les aménagements intérieurs, les Terres du Temps ont misé sur Alogia, une entreprise bordelaise spécialisée dans l’aménagement de logements inclusifs. Avec l’aide d’ergothérapeutes, les besoins seront identifiés avant la construction. Ainsi, des meubles évolutifs, des accès faciles, ou encore de la domotique seront présents dans toutes les maisons du village. Favoriser l’autonomie des seniors reste le leitmotiv de ce projet !

Plan de l'écovillage
Crédit photo : Les Terres du Temps

Indépendance ne veut pas dire isolement !

L’écovillage pour senior ne souhaite pas faire « un ghetto » pour personnes âgées, qui seraient repliées sur elles-mêmes en vase clos… Si les maisons sont bien réservées aux séniors, en tant que propriétaires, elles pourront accueillir leurs invités et quatre gîtes sont prévus pour faciliter la résidence temporaire des visiteurs. Ce premier projet verra le jour dans le Loiret, mais d’autres discussions sont en cours en Charente-Maritime ou dans la Creuse… Pour tous renseignements, vous pouvez consultez le site dédié Les Terres du Temps. Une réunion publique aura d’ailleurs lieu le 15 juin prochain à Varennes-Changy pour le lancement de la coopérative des Champs Mignons ! N’est-ce pas là une excellente idée pour loger les personnes âgées, tout en leur permettant de garder leur autonomie ? Nous on valide et vous ?

L'intérieur de la maison de l'écovillage
Crédit photo : Les Terres du Temps

Source
Lesterresdutemps.com

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

2 commentaires

  1. Juste un détail, mais à varennes quand on parle des champs mignons on évoque le cimetière situé aux champs mignons, alors la coopérative des champs mignons ne me semble pas vraiment une dénomination très appropriée.

  2. Bonjour Nathalie, merci pour le partage pour notre coopérative de Varennes-Changy! Jocelyne a raison, les champs mignons se situe à proximité du cimetière (bon tout est proche dans ce village), c’est aussi le nom de la rue qui borde le terrain. Alors on associera rapidement, je l’espère, les champs mignons a la Vie de ce petit hameau et on raccoucira le cimetière à son nom commun.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page