Lifestyle

Elle évite la maison de retraite à son frère en installant dans son jardin une maison container

Comment se loger lorsque les finances manquent ? Kasey avait le terrain, Terry avait l'argent, le frère et la soeur ont donc décidé de construire une maison container et vivent désormais ensemble, mais chacun chez soi !

Nous vous avons souvent expliqué que les studios de jardin ou containers maritimes pouvaient être des alternatives pour loger des proches à proximité de sa propre maison. Une solution qui permet aux familles d’éviter parfois la maison de retraite à l’un ou à l’autre, et qui favorise également les relations intergénérationnelles. L’histoire de Kasey Watson (68 ans) et de son frère Terry (66 ans) prouve qu’il est possible de se rapprocher l’un de l’autre, en ayant chacun son espace privé. Kasey était organisatrice d’événements, son frère Terry était, lui, fabricant d’aluminium. Au décès de leurs parents, en 2020, ils vivent chacun de leur côté, elle dans une maison à Leslieville, lui, dans la maison héritée de leurs parents à Burlington. A l’été 2020, les travaux de la maison deviennent trop fatigants pour Terry et ils décident de la vendre. La vente de la maison ne rapporte pas assez d’argent pour en acheter une nouvelle, alors Terry envisage d’emménager chez sa sœur. Mais Terry est handicapé, et la maison de Kasey n’est pas adaptée. Elle a alors l’idée de lui construire une maison container dans son jardin… Découverte !

L’idée de Kasey

Dans un premier temps, la fratrie imagine agrandir la maison de Kasey avec une chambre et une salle de bain au rez-de-chaussée, mais cela obligeait à de gros travaux onéreux. Terry se résout donc à louer un studio pour 2000$ par mois en attendant de trouver une solution pérenne. La ville de Leslieville venait de légaliser les agrandissements mais ils étaient encore trop couteux (300 000$) et le jardin de Kasey était trop petit. En janvier 2021, Kasey découvre un article qui promeut l’entreprise Ballance Containers qui fabrique des annexes de maisons à base de containers d’expédition. Cet article de presse va changer la vie de Terry, mais aussi celle de Kasey… Ils allaient donc pouvoir vivre ensemble, mais chacun dans leur maison.

À LIRE AUSSI :
The Mountain, une mini tiny-house à seulement 30 000€ avec un toit en verre pour contempler les étoiles !

La difficile naissance de la maison container de Terry !

La maison container de Terry mesure 250 pieds carrés (23 m²) et a été fabriquée hors site pour la somme de 130 000$ CAD (96 000€) en évitant tous les tracas des travaux d’une construction traditionnelle. Terry disait qu’il allait vivre dans une boîte de conserve, mais il ne s’attendait pas au résultat ! En février 2021, les plans sont déposés pour une maison avec deux containers côte-à-côté, mais la ville les rejette en mai de la même année. Ils changent alors leurs plans pour un modèle un peu plus petit et une forme rectangulaire plus longue, tout en veillant à conserver assez d’espace pour vivre confortablement… A la seconde tentative, les plans sont acceptés, et la construction peut commencer !

Une maison container
Crédit photo : Ballance Container
Une maison container vue de dessus
Crédit photo : Ballance Container

Visite guidée de la maison container de Terry

On entre dans la maison de Terry par une petite marche et des portes coulissantes qui assurent aussi la circulation d’air à l’intérieur. Dans la cuisine, on trouve une cuisinière avec une hotte d’aspiration et des armoires ouvertes sans porte, pour faciliter la vie de Terry, qui se déplace avec un déambulateur. La salle de bain a été équipée pour qu’elle soit facilement accessible pour le retraité. Les toilettes se trouvent également dans la salle de bain.

L'intérieur de la maison container
Crédit photo : Ballance Container

La maison container, de plain-pied, propose également un petit salon, une chambre et un petit bureau sur lequel Terry laisse libre cours à sa passion : les maquettes de voitures. Pour le chauffage, il a souhaité des plinthes chauffantes électriques, mais ne dispose pas de climatisation pour le moment. Les plans ont été accepté en septembre 2021, et la construction lancée immédiatement. Le 15 janvier dernier, la maison container a été livrée, installée, raccordée… Un mois plus tard, Terry emménageait dans sa nouvelle maison et finalement c’est bien mieux qu’une boîte de conserve ! Une belle histoire non ?

Source
Torontolife.com

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

4 commentaires

  1. Oui très bonne idée
    Mais est-ce possible en belgique brabant flamend ?
    Je suis certaine que beaucoup de personnes seraient intéressées !!
    Vous pouvez faire circuler cette demande et idée parmi nos représentants politique en belgique
    Quand on voit le prix de flats services en brabant flamend c’est exorbitant.
    Martine Meise 1860

  2. 23 m2 pour 96 000€ c’est pas donné.
    Et pour faire le lit, coincé entre les 2 parois, ça doit pas être évident, surtout s’il se déplace en deambulateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page