Société

Quel est le mode de chauffage le moins cher en 2023 (Infographie) ?

Face à la hausse des prix du fioul, du gaz et de l’électricité, est-il plus avantageux d’opter pour le bois comme source d’énergie pour le chauffage en 2023 ?

Enquête : le chauffage au bois est-il la source d’énergie la moins chère ? Le chauffage constitue un important poste de dépenses et représente environ 27,6 % de la consommation énergétique d’un ménage. Avec l’augmentation des prix de l’énergie, de nombreux foyers s’interrogent sur la solution la moins coûteuse pour chauffer leur logement, durant l’hiver. Dans une infographie, HASE, un fabricant allemand de poêles à bois, met en lumière les prix des différentes sources d’énergie utilisées dans le chauffage et il semblerait que le bois soit le moins onéreux.

Le prix du bois toujours inférieur à celui d’autres sources d’énergie

Malgré des variations plus ou moins importantes en fonction des saisons, le bois reste la source d’énergie la moins chère. Pour les bûches, il faut compter environ 9 centimes d’euros par kilowattheure, tandis que pour les granulés, le prix du kilowattheure avoisine les 11 centimes. Ce qui est nettement moins onéreux que l’électricité, dont le tarif excède actuellement 20 centimes d’euros par kilowattheure. Concernant le fioul et le gaz naturel, leur prix dépasse 10 centimes par kilowattheure. Cependant, les tarifs de ces deux sources d’énergie sont en hausse constante. À noter que l’augmentation des prix de certaines énergies a été contenue par des dispositifs gouvernementaux visant à limiter l’impact de l’inflation sur les ménages. Toutefois, certains dispositifs ont été déjà été levés, notamment celui du gaz qui a pris fin le 1ᵉʳ juillet 2023. Pour l’électricité, les professionnels ne bénéficient plus de tarifs réglementés depuis 2021, contrairement aux particuliers.

Évolution des prix de différentes sources d’énergie sur deux ans (en Euros TTC / KWh, juin 2021 à juin 2023), et moyennes mobiles sur la période.
Évolution des prix de différentes sources d’énergie sur deux ans (en Euros TTC / KWh, juin 2021 à juin 2023), et moyennes mobiles sur la période. Crédit photo : Hase

Le bois, une source d’énergie bien moins impactée par les événements internationaux

La guerre en Ukraine a entraîné la flambée des prix des énergies fossiles, aussi bien en France que dans d’autres pays du monde. Malgré les dispositifs mis en place par le gouvernement pour contenir les tarifs de certaines énergies, le prix de l’électricité a déjà enregistré une augmentation de 10 % en août 2023 et une ou plusieurs hausses sont prévues pour 2024. Contrairement aux énergies fossiles, les bûches et les granulés (pellets) sont bien moins impactés par les crises internationales.

Du bois de chauffage sous différentes formes.
Du bois de chauffage sous différentes formes. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Leurs prix dépendent de différents facteurs tels que leur provenance, le coût de la main-d’œuvre et la source d’énergie utilisée pour leur acheminement. Bien entendu, comme l’électricité et le gaz, le prix du bois enregistre des hausses, mais elles sont moins importantes que celles des autres sources d’énergie et plus régulières. Pour information, le prix des granulés a fortement augmenté durant l’hiver 2022-2023 en raison d’une demande plus élevée que l’offre. Il est ensuite revenu à un niveau plus cohérent et subit de légères augmentations régulières.

Le rendement, un élément à ne pas négliger

Bien que le prix du bois de chauffe soit inférieur à celui des autres sources d’énergie, il est nécessaire d’analyser son rendement pour déterminer s’il est réellement plus avantageux. Sur ce point, le gaz et le fioul dépassent largement le bois, avec des rendements pouvant aller de 80 à 110 %, en fonction de l’équipement utilisé. Néanmoins, en optant pour des appareils tels que des poêles à bois labellisés Flamme Verte 7 étoiles, il est possible d’atteindre un rendement de 75 %, voire de 87 %, dans le cas des poêles à granulés. En d’autres termes, en équipant son logement d’un bon appareil de chauffage fonctionnant au bois, un ménage peut réduire ses dépenses tout en bénéficiant d’un rendement correct.

Les pellets vont-ils augmenter en 2023 ?
Les pellets vont-ils augmenter en 2023 ? Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Les aides financières, un élément pouvant influer sur le choix de la source d’énergie

Si investir dans un radiateur de dernière génération, fonctionnant à l’électricité, permet de bénéficier de la Prime énergie ou Certificats d’économies d’énergie (CEE), il faut savoir que c’est une des rares aides auxquelles un ménage peut prétendre pour l’achat de ce type d’appareil. Outre la Prime énergie, l’installation d’un dispositif de chauffage au bois peut faire l’objet de nombreuses aides telles que MaPrimeRénov’, le taux de TVA réduit à 5,5 % et l’éco-prêt à taux zéro. Ce qui permet de réduire les dépenses liées à l’investissement de départ et rend les systèmes fonctionnant aux bûches ou aux granulés plus attractifs et avantageux. Plus d’informations : france.hase.fr. Quel est votre mode de chauffage et comptez-vous en changer ? N’hésitez pas à partager votre avis, vos remarques ou nous signaler une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Moins de 9 centimes d’euros par kWh pour le bois bûche contre 20 centimes d’euros par kWh pour l’électricité
Moins de 9 centimes d’euros par kWh pour le bois bûche contre 20 centimes d’euros par kWh pour l’électricité. Crédit infographie : Hase


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
france.hase.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page