Tutoriels

Masques barrières : quels tissus et filtres à utiliser pour les confectionner ?

Ils sont devenus en quelques semaines le travail bénévole de bon nombre de couturiers et couturières... Il y a cependant quelques règles à respecter pour confectionner des masques en tissus !

Le gouvernement encourage désormais les citoyens à fabriquer des masques en tissus… On ne compte plus les couturières bénévoles qui passent des heures derrière leurs machines pour créer des masques ! Après de longues tergiversations politiques et médicales, tous s’accordent enfin à dire que porter un masque en tissu artisanal, c’est toujours mieux que rien du tout !

Enfin ! Les masques en tissus sont beaucoup moins efficaces que les FFP2 ou FFP3 mais nous n’avons pas le choix, ces masques-là sont logiquement aux personnes qui sont sur le front… Pour les secondes et troisièmes lignes c’est le système D qui prévaut. Mais il ne faut pas faire n’importe quoi quant à la confection de masques en tissus !

À LIRE AUSSI :  Masques : deux start-up toulousaines inventent un masque FFP2 réutilisable... Ils attendent le feu vert de la DGA !

Lorsque l’on porte un masque en tissu, il faut absolument garder à l’esprit qu’ils sont un élément supplémentaire de protection. Ils ne dispensent ni des distanciations sociales ni du respect des gestes barrières !

Quels tissus pour un masque artisanal ?

Il faut que le masque comporte trois couches… Les couches extérieures doivent être en coton (100% de préférence) et la couche du milieu doit être en molleton. Pour les filtres qui se changent, il est possible d’utiliser des lingettes dépoussiérantes (sèches) ou des compresses intissées. Attention cependant à changer les filtres régulièrement si votre masque en tissu en comporte. Changer les filtres amovibles ne dispense pas d’un lavage du coton à 60° évidemment.

Les filtres à éviter :

L’AFNOR ne recommande pas l’utilisation de sopalin, filtre à café ou sacs aspirateur pour filtrer… Le 100% coton semble rester la meilleure alternative pour le filtrage des particules. La couche interne peut se faire dans des t-shirts, taies d’oreillers, surmatelas. Les tissus doivent résister à plusieurs lavages à 60° sans perdre en efficacité. Référez-vous aux directives de l’AFNOR pour confectionner vos masques barrières en tissus…

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page