Astuces

Comment économiser l’eau potable tout en réduisant vos factures ?

Ils peuvent paraître dérisoires, mais ces gestes vont devenir essentiels pour ne plus gaspiller l'eau qui devient de plus en plus rare et précieuse...

Nous savions déjà que l’eau est une ressource précieuse, qu’il ne fallait pas la gaspiller, et au contraire, la préserver. Mais, depuis quelques semaines, alors que la sécheresse s’accentue en France et que certaines communes commencent à manquer d’eau potable, les petits gestes quotidiens que l’on peut faire pour économiser l’eau sont plus que jamais nécessaires. Certains diront que couper l’eau quand on se lave les dents, ou récupérer l’eau de pluie, ne résoudra pas le problème du manque d’eau ! Certes, mais les petits ruisseaux ne font-ils pas les grandes rivières ? Si chacun se donnait la peine de réaliser ces petits gestes, ce seraient des millions de litre d’eau non gaspillée. Voici trois points essentiels pour économiser l’eau à la maison.

Chassez les fuites d’eau !

Cela peut paraître ridicule, mais si une fuite même minime se trouve sur votre réseau, ce sont des dizaines de mètres cubes qui partent dans les égouts… Pour détecter le problème, il faut consulter son compteur au moins une fois par mois. S’il tourne alors qu’aucun robinet n’est ouvert, c’est qu’il y a forcément une fuite quelque part. Les quelques chiffres suivants sur ce que cela peut vous couter sont tout simplement hallucinants! Surtout lorsque l’on sait qu’en France, le prix moyen est de 4.14€ le mètre cube :

  • Une chasse d’eau qui fuit vous coûtera environ 25 litres de l’heure, soit 219 m3 par an, soit 906,66€ de plus sur votre facture.
  • Un simple robinet qui goutte, c’est 4 litres par heure ou 35 m3 par an, et donc 144.90€ de plus…
  • Et si la fuite au robinet se transforme en filet d’eau, ce sera 16 litres de l’heure, soit 140 m3 par an, soit 579.60€ supplémentaires.

Cela vaut peut-être le coup de surveiller sa consommation… Vous pouvez le faire avec l’application de votre fournisseur d’eau si elle le propose, ou avec un appareil type Grohe Sense, un détecteur de fuite connecté très facile à installer.

Il faut préserver cette eau si précieuse
Il faut préserver cette eau si précieuse. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit photo : Shutterstock

La douche et les WC, des endroits à revoir

Ces deux postes clés de la maison sont les plus consommateurs d’eau. Nous utilisons en moyenne 100 litres d’eau chaque jour pour nous laver et aller aux toilettes. Pour commencer, il faut installer une chasse d’eau à double commande sur vos WC, permettant de choisir le volume d’eau envoyé dans la chasse d’eau. Si vous ne voulez pas investir, vous pouvez simplement placer une bouteille de 2 litres dans votre réservoir ou un dispositif gonflable. Pour la douche, le pommeau économiseur d’eau comme l’Hydrao (notre test disponible ici) vous permettra d’économiser jusqu’à 40% d’eau et de production d’eau chaude.

Simple à utiliser, vous déterminez un nombre de litres pour une douche, et dès que la limite est atteinte, il devient rouge, vous signifiant que votre douche est terminée. On évite évidemment le bain, même si l’on peut tout de même s’accorder un moment détente par semaine. Un bain, c’est 150 litres d’eau, soit 62 centimes, ou environ 200€ par an. Une douche de 50 litres revient à une vingtaine de centimes, soit 80€ par an environ, et pour chaque personne du foyer. Si vous êtes quatre, vous passez donc de 800€ par an avec les bains, à environ 320€.

HYDRAO : un nouveau pommeau de douche écologique et connecté pour réduire votre consommation d’eau
HYDRAO : un nouveau pommeau de douche écologique et connecté pour réduire votre consommation d’eau.

Les autres petits gestes du quotidien pour économiser l’eau

Ces gestes sont d’une logique implacable, mais combien d’entre nous le font vraiment ? Pourtant, il suffit d’un peu de bon sens pour faire de belles économies, même si certaines habitudes peuvent sembler un peu étranges !

  • On fait pipi dans la douche avant de se laver, c’est une chasse d’eau économisée. (soit 6 litres au moins à chaque fois)
  • On coupe l’eau quand on se savonne ou que l’on se brosse les dents !
  • Si vous avez des animaux domestiques, récupérez dans leur bassine l’eau froide qui sort de la douche en attendant l’eau chaude… Vous pouvez aussi récupérer cette eau pour arroser vos plantes, faire une chasse d’eau ou laver vos sols.
  • Gardez l’eau de rinçage de vos légumes pour arroser vos plantes, votre potager, faire votre ménage, etc.

Ces petits gestes peuvent sembler anodins, mais finalement c’est comme cela que l’on parviendra à préserver cette eau si précieuse, qui risque de se faire rare dans les années à venir !

Meilleure Vente n° 1
HYDRAO Pommeau de douche connecté & économique - Minuteur de douche - Pommeau anti calcaire- Economies 70% d'eau - 3 jets
  • [TECHNOLOGIE ECOLOGIQUE UNIQUE] Un principe ludique unique pour inciter à réduire votre temps de douche : le pommeau HYDRAO Aloé change de couleur en fonction de la quantité d'eau consommée lors...

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page