Puis-je installer un poêle à bois tout seul ?

Se lancer dans l'installation de son poêle à bois : une décision possible, mais pas sans règles. Découvrez les étapes, normes, et précautions à prendre.

Alors que nous serons bientôt à la fin de l’hiver, les promotions sur les appareils de chauffage fleurissent un peu partout en magasin, ou en ligne. Vous allez peut-être vous laisser tenter par un nouveau poêle à pellets, ou un nouveau poêle à bois qui vous sera livré chez vous. Mais, une question va se poser : avez-vous le droit d’installer seul votre poêle à bois ? Ou bien devez-vous obligatoirement faire appel à un professionnel, qui ne verra certainement pas d’un très bon œil d’installer un poêle que vous ne lui aurez pas acheté ? Plus de 7 millions de foyers se chauffent grâce au bois, selon l’ADEME et ce sera probablement votre cas l’année prochaine si vous lisez cet article. Décryptage.

L’auto-installation est-elle possible pour un poêle à bois ?

Aucune loi n’interdit à quiconque d’installer soi-même un poêle à bois, vous pouvez donc installer vous-même votre appareil récemment acheté. Néanmoins, il s’agit d’un appareil de chauffage, qui utilise le feu pour fonctionner. Il ne faut en conséquence pas faire n’importe quoi et respecter certaines normes de sécurités, tant au niveau de l’appareil, que des distances de sécurité, et des évacuations de fumées. Un poêle à bois n’est pas très difficile à installer pour une personne qui maîtrise le bricolage. Si votre conduit d’évacuation existe déjà et est tubé, c’est encore plus simple. Cependant, si vous devez créer un conduit d’évacuation, alors il faudra obtenir l’autorisation de votre mairie.

Installer soi-même un poêle nécessite de respecter quelques règles de sécurité.
Installer soi-même un poêle nécessite de respecter quelques règles de sécurité. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Quelles sont les mesures de sécurité à respecter ?

Avant toute chose, vous devez protéger le sol et les murs, et notamment enlever tous matériaux inflammables comme la moquette, le papier-peint ou encore le linoléum. D’autre part, mais nous le verrons ensuite, il y a des distances de sécurité à respecter, et particulièrement entre le poêle et les meubles, et votre compteur électrique. Quant au tubage de votre conduit, il doit être réalisé sur la totalité de sa longueur, et jamais sur une seule partie. Quand votre installation sera terminée, vous devrez aussi mettre un fumigène afin de vérifier la parfaite étanchéité de votre installation. La fumée doit sortir par le toit et uniquement par le toit. Le test d’étanchéité doit être réalisé tous les trois ans, pour éviter, surtout, les émanations de monoxyde de carbone, un gaz inodore et incolore, mais mortel. La norme DTU 24.1 régit l’installation d’un appareil de chauffage, et en voici les détails.

Respecter la norme DTU 24.1

La norme DTU 24.1 est une norme validée par l’AFNOR. Elle définit les critères de sécurité à respecter pour ce type d’installation. Les conduits doivent être aménagés en tenant compte des distances de sécurité par rapport aux matériaux inflammables environnants. La température maximale de la fumée émanant des conduits doit rigoureusement être contrôlée. Les conduits doivent être conçus pour résister à des pressions spécifiques afin d’assurer une évacuation optimale des fumées. La résistance aux condensats est un critère crucial pour prévenir les risques liés à l’accumulation d’humidité dans les conduits.

Le tubage d'un système de chauffage au bois doit respecter des normes.
Le tubage d’un système de chauffage au bois doit respecter des normes. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Les conduits doivent être élaborés à partir de matériaux résistant à la corrosion, assurant ainsi leur durabilité et leur efficacité à long terme, même dans des conditions environnementales contraignantes. Enfin, et c’est obligatoire depuis 2015, vous devrez installer un détecteur de fumées, à proximité de votre poêle à bois. Avez-vous déjà installé vous-même votre poêle à bois ? Donnez-nous votre avis, ou partagez avec nous, votre expérience. Merci de nous signaler toute erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Un commentaire

  1. Et l’arrivée d’air frais de l’extérieur pour alimenter le poêle elle est obligatoire avec le risque d’intoxication faudrait en parler aussi .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page