Astuces

Quelles sont les erreurs à éviter pour un compostage réussi ?

Le compost sera bientôt obligatoire pour la plupart des particuliers... Et il va falloir prendre quelques leçons de compostage si vous souhaitez l'installer dans votre jardin !

Vous ne le savez peut-être pas encore, mais les particuliers devront obligatoirement composter leurs déchets dès le 1er janvier 2024. L’article L541-1-1 du Code de l’Environnement définit les biodéchets compostables comme étant des déchets “non dangereux biodégradables de jardin ou de parc, les déchets alimentaires ou de cuisine provenant des ménages, des bureaux, des restaurants, du commerce de gros, des cantines, des traiteurs ou des magasins de vente au détail, ainsi que les déchets comparables provenant des usines de transformation de denrées alimentaires”. Ce même article rend obligatoire « une solution de tri de ces biodéchets » pour les particuliers… Cela passera par un compost de jardin, ou un bac de tri supplémentaire qui sera collecté par le service de ramassage des ordures ménagères… Si vous voulez anticiper l’obligation de compostage, voici quelques erreurs à ne pas commettre pour obtenir un compost de qualité.

Aérer le compost est absolument essentiel

Inutile d’entasser vos déchets alimentaires et d’attendre que la magie opère, il va falloir oxygéner votre compost si vous voulez qu’il soit efficace, et surtout qu’il ne dégage pas d’odeur nauséabonde ! Les micro-organismes qui se trouvent dans votre compost ont besoin eux aussi de « respirer », tout comme les matières organiques qui s’y trouvent… Le compostage est un petit écosystème qu’il faut entretenir et aérer régulièrement; l’oxygène, c’est la vie, et c’est aussi valable pour le compost !

Comment accélérer son compost naturellement ?
Comment accélérer le compost naturellement ? Crédit photo : Shutterstock / Suzanne Tucker

Les erreurs à ne surtout pas commettre

Nous avons tendance à mettre au compost des déchets humides comme les épluchures de légumes, le marc de café et son filtre, nos sachets de thé sans agrafe, ou encore les restes alimentaires… Mais le compost a aussi besoin de déchets secs comme les feuilles mortes, du carton (sans scotch), des serviettes en papier, ou des pailles biodégradables, pour garder un taux d’humidité correcte. Dans l’absolu, il faudrait 50% de déchets secs et 50% de déchets humides pour obtenir un compost de qualité. Les déchets humides fournissant, eux, de la nourriture aux micro-organismes et éventuellement aux vers lombricomposteurs.

À LIRE AUSSI :  Compost Motion : un "composteur fontaine" autonome et rotatif pour valoriser les déchets

Certains déchets alimentaires sont à bannir du compost, comme les pelures d’agrumes (orange, citron, pamplemousse, kumquat etc.). Non seulement ils seront très longs à se décomposer, mais vont, en plus, provoquer une acidité trop importante dans votre compost… Ils modifieront donc son Ph et pourraient également provoquer de très mauvaises odeurs ! D’autres déchets sont à bannir comme la viande ou le poisson: en plus de l’odeur de putréfaction qu’ils pourraient dégager, ils pourraient attirer de petites bestioles indésirables comme les mouches, asticots ou rats… Les déchets de viande et de poisson, iront donc, comme les agrumes, dans les ordures ménagères à incinérer.

Comment accélérer son compost naturellement ?
Comment accélérer son compost naturellement ? Crédit photo : Shutterstock

Où placer votre composteur pour qu’il soit efficace ?

Un composteur de jardin ne doit pas être placé n’importe comment pour être efficace. Tout d’abord, il doit se trouver sur un sol plat, que vous aurez pris soin de désherber avant la mise en place, sans produits chimiques évidemment ! Le sol doit être humide mais pas détrempé, et le composteur doit être positionné dans un endroit qui n’est ni trop ombragé, ni trop ensoleillé… Enfin, la zone choisie doit être bien aérée par les vents pour accélérer la décomposition des déchets. Un composteur, ce n’est pas une poubelle mais un écosystème qui vit et qui produit du fertilisant pour les sols; il faut y consacrer quelques heures dans l’année, pour qu’il soit en « bonne santé » !

Je réussis mon compost et lombricompost
  • Ce livre d'écologie pratique, édité par Terre Vivante, dresse un panorama complet des différentes formes de compostage possible. Grâce au compostage, vous réduirez vos déchets et la magie de la...

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Un commentaire

  1. Bravo pour cet article sur le compostage de jardin.
    Nous nous permettons de compléter avec une solution de potager/composteur pour les espaces plus réduits : balcon, patio, terrasse ou petit jardin.
    Nous avons conçu et fabriquons en France le 1er potager composteur (depuis 2016) : Vertika
    C’est un produit innovant de jardinage vertical et de lombricompostage en synergie (le jus de compost alimente les étages de culture).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page