Auto / Moto

A Rennes, l’entreprise Happy Cyclette répare des vélos, mais recycle également de manière innovante les pneus usagés

Que faire des quatre tonnes de caoutchouc récupérées chaque année ? Les salariés d'Happy Cyclette ont trouvé le moyen de réduire le caoutchouc en miettes pour l'utiliser dans des manèges équestres...

Si vous habitez la ville de Rennes, ou ce que l’on appelle le Grand Ouest, vous avez peut-être déjà croisé un camion blanc flanqué d’un autocollant jaune « Happy Cyclette » ! L’entreprise rennaise s’est spécialisée dans la réparation de vélos et sillonne les routes de Bretagne pour redonner un coup de jeune à votre vélo, refaire les freins ou changer les pneus. Les pneus justement parlons-en ! Que faire de ceux qui ne sont pas réparables, ou plutôt de leurs chambres à air ? L’équipe d’Happy Cyclette ne se contente plus de réparer les vélos, elle recycle désormais les pneus inutilisables d’une manière assez originale… Découverte !

Happy Cyclette c’est quoi ?

L’entreprise se compose d’Happy Réparateurs qui interviennent à domicile ou sur le lieu de travail, après diagnostic, pour réparer les malheurs de votre vélo ! Si les travaux sont minimes, le vélo sera réparé sur place dans le camion-atelier, et si les malheurs sont trop importants alors le vélo sera embarqué vers l’atelier pour des réparations plus poussées… Le cycliste retrouvera alors un vélo « heureux », qui aura été réparé par des acteurs locaux, avec des pièces locales de préférence. Happy Cyclette se déplace là où le besoin existe… Pour des vélos et des cyclistes « Happy » !

La réparation d'un vélo
Crédit photo : Happy-Cyclette

Que font-ils pour les pneus ?

L’activité principale d’Happy Cyclette est donc de réparer vos vélos. Mais l’entreprise souhaitait probablement aller plus loin en réutilisant des matières normalement incinérées et polluantes : les chambres à air en caoutchouc ou les pneus eux-mêmes… Les happy ingénieurs de l’entreprise ont donc mis au point un procédé qui permet de transformer les pneus et chambre à air en amortisseurs de sol pour les manèges des centres équestres… Et ils restent dans le local puisque les centres équestres en question sont situés à proximité de Rennes.. 4 tonnes de pneus et chambres à air récupérés chaque année par Happy Cyclette… Un chiffre impressionnant !

À LIRE AUSSI :
Une étude affirme que les pistes cyclables sont une aubaine pour les affaires des entreprises

Quel bénéfice pour l’entreprise ?

Recycler les pneus usagés permet à l’entreprise de réaliser des économies financières puisqu’elle n’envoie plus ses déchets à l’incinérateur… Mais surtout, cela lui permet de faire un énorme geste pour la planète ! Et, qui plus est de sécuriser un peu plus les manèges équestres. Ronan Pressard, l’un des créateurs d’Happy Cyclette reconnaît que brûler les pneus et chambres à air n’était pas une super idée pour notre environnement. Emile Bourdonnais, salarié de l’entreprise s’est rendu compte que les manèges équestres achetaient des billes de caoutchouc dans des magasins spécialisés pour amortir les sols des manèges. Il a alors imaginé un procédé assez simple !

Comment ça marche ?

Dans un premier temps, il faut « laver » le caoutchouc du soufre ajouté pour solidifier les pneus… Ils ont donc eu l’idée toute simple de passer les chambres et pneus à la machine à laver avec du vinaigre blanc. Puis, ils ont emprunté un broyeur agricole au père de Ronan, agriculteur de profession. La machine déchiquète alors une tonne de caoutchouc pour tenter l’expérience. Le processus fonctionne et les manèges équestres adhèrent à ce nouveau produit 100% local… Happy Cyclette vient d’acquérir un broyeur plus puissant et se voit désormais subventionnée par la région Bretagne. De plus, des étudiants ingénieurs s’investissent dans le projet. Happy Cyclette ne compte pas en faire son activité principale, car la réparation de vélo restera au cœur de leur activité… Mais la graine est semée, et ils espèrent que cela donnera des idées à d’autres ! A suivre donc, mais l’idée est lumineuse non ? Plus d’infos : happy-cyclette.bzh

Source
Ouest-france.fr

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page