Environnement

Il invente (d’une pierre deux coups) un bêton à base de plastique broyé pour remplacer le sable de construction

En Inde, ce sont 70 millions de tonnes de sable qui sont utilisées chaque année pour construire des infrastructures. Mais cette ressource naturelle est épuisable, et pourrait bientôt être remplacée par des granulats de plastique dans le mélange de béton.

Dans le monde actuel, il existe deux équations difficiles à résoudre: la première concerne les déchets plastiques, difficiles à ramasser, à recycler et à réutiliser. La deuxième concerne l’utilisation du sable dans les constructions, cette ressource fossile épuisable. Pourtant, elle continue d’être utilisée dans toutes les constructions… Notre société ne cesse, aujourd’hui, de construire, de bétonner et donc, de piocher dans des ressources qui pourraient disparaître à plus ou moins long terme. Pour tenter de résoudre ces deux problèmes majeurs, une équipe de chercheurs indiens aurait mis au point une technique révolutionnaire. Ce nouveau procédé permettrait de remplacer le sable utilisé dans les constructions par du plastique déchiqueté. Présentation.

La méthode indienne

L’équipe du Sona College of Technology de Salem dans la province du Tamil Nadu développe en ce moment une méthode unique de construction, qui consiste à remplacer 70% du sable utilisé dans le béton par du plastique déchiqueté. Cela permettrait évidemment de résoudre deux des plus grands problèmes environnementaux actuels. Concrètement, cela permettrait de préserver la ressource « sable » qui est aujourd’hui la plus utilisée pour la construction, mais cela permettrait également de réduire les décharges et les amoncellements de bouteilles de plastiques un peu partout dans le monde.

Une pelleteuse dans une carrière de sable
Photo d’illustration. Crédit : Shutterstock – gyn9037

Comment ça marche ?

Le Dr R Malathy, professeur au département de génie civil et inventeur principal de cette technologie, explique que leur invention utilise des déchets plastiques recyclés pour concevoir un nouveau matériau de construction. Les bouteilles plastiques sont transformées en granulats de plastique, qui sont ensuite insérés dans le béton. Rappelons qu’en Inde, le besoin d’infrastructures augmente chaque année de 7%… Et que le pays consomme environ 70 millions de tonnes de sable par an pour répondre à ses besoins d’infrastructure. A ce rythme, la ressource naturelle pourrait s’épuiser rapidement. L’Inde, ce sont aussi plus de 5 millions de tonnes de plastiques consommées chaque année.

« Cette invention révolutionnaire permettra, espérons-le, de contrôler l’épuisement du stock mondial de sable et de limiter les déchets plastiques » Chocko Valliappa, vice-président du Sona Group of Education Institutions

Parmi ces 5 millions de tonnes, seulement un quart est recyclé, les trois quarts restants finissent dans des décharges, souvent à ciel ouvert ! Ce granulat de plastique pourrait donc remplacer le sable à 70% dans le mélange qui constitue le béton de construction (sable, ciment, gravier, eau). L’équipe de chercheurs vient d’ailleurs d’obtenir le brevet d’exploitation de ce nouveau concept. Et c’est plutôt une bonne nouvelle pour la planète !

À LIRE AUSSI :  Lidl invente un film de protection comestible pour les fruits et les légumes

Un autre matériau écologique, la brique en bois

Les parpaings pour construire une maison semblent ne plus être au cœur des projets. Deux nouveaux matériaux écologiques sont déjà sur le marché et semblent rencontrer un joli succès auprès des futurs autoconstructeurs. Il s’agit de la brique écologique Brikawood, une invention française qui permet de construire un jeu de LEGO grandeur nature, avec des briques en bois écologiques et faciles à installer. Et de la brique belge Gablok, qui, pour le coup, ressemble trait pour trait à une brique de LEGO. Ces deux systèmes européens que nous vous avons présentés il y a peu, permettent de dire adieu aux parpaings et au ciment, deux matériaux très utilisés, mais qui ne sont écologiquement pas les meilleurs à utiliser. Heureusement, les fabricants de matériaux de construction œuvrent de plus en plus pour des solutions plus écologiques… Des alternatives au ciment et au béton existent, il suffit de les connaître !

Source
Weather.com

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page