Innovation

Bioclimakit : l’invention d’un lombricomposteur à enterrer qui permet de composter ses biodéchets en appartement

Nourrir la terre qui nous nourrit : c'est le concept des bacs Bioclimakit. Grâce aux vers lombricomposteurs, vos biodéchets vont nourrir les plantes et les légumes.

Nous produisons environ 50 kg de biodéchets par an et par habitant. Certains les compostent déjà, mais la majorité des Français les jettent dans les ordures ménagères. Dès le 1ᵉʳ janvier prochain, la loi anti-gaspillage obligera les collectivités à proposer une solution aux habitants, pour trier leurs biodéchets, soit les composter. Cependant, tous les foyers n’ont pas la possibilité d’installer un bac de compostage, puisqu’il faut nécessairement un jardin. Bioclimakit est une entreprise française qui propose une solution innovante pour composter ses biodéchets sans composteur traditionnel. Le principe étant de faire pousser ses plantes avec ses biodéchets et, par la même occasion, nourrir la terre qui nous nourrit ! On va tout vous expliquer !

Bioclimakit, qu’est-ce que c’est ?

Le dispositif Bioclimakit est une véritable invention dans un domaine qui devrait exploser dans les mois à venir : allier le jardinage et le compostage. L’idée étant de fabriquer des bacs autofertiles qui permettent de composter les biodéchets et de faire pousser d’autres plantes en même temps. Un système qui s’adresse à tous les utilisateurs, y compris en appartement, puisque le bac peut aussi accueillir des plantes vertes ou fleuries. Bioclimakit s’inspire « de principes de permaculture condensés dans ces bacs potagers », confie Nicolas Senie, fondateur de Bioclimakit, dans une interview publiée sur Bfm TV. Concrètement, vous jetez vos biodéchets dans des « tubes lombricomposteurs ». Ces derniers servent alors de garde-manger aux vers de compost, qui transforment vos biodéchets en fertilisant pour la plante qui se trouve dans le bac supérieur.

Une invention pour cultiver votre potager tout en recyclant vos biodéchets du quotidien.
Une invention pour cultiver votre potager tout en recyclant vos biodéchets du quotidien. Crédit photo : Bioclimakit (capture d’écran Facebook)

Comment fonctionnent les composteurs Bioclimakit ?

L’entreprise a également équipé son dispositif d’un système d’arrosage par « sub-irrigation ». En d’autres termes, les plantes s’alimentent en eau de manière autonome dans une réserve d’eau, au fond du bac. Un arrosage tous les 15 jours suffit à la bonne croissance de la plante. Si le bac se trouve à l’extérieur et en cas de forte pluie, par exemple, un système de trop-plein évacuerait l’eau. Il est notamment possible de le raccorder à votre gouttière. Vous déposez vos biodéchets dans de petits tubes en terre cuite percés de trous sur la longueur. Les tubes se glissent dans le bac à fleurs et les vers se trouvant au fond vont se charger de dévorer vos biodéchets et de disperser le fertilisant. Le compost produit par les vers lombricomposteurs va alors nourrir les racines de la plante. Ne vous inquiétez pas, les vers ne peuvent pas s’échapper du bac !

D’où est venue cette idée ?

Comme le cas majoritaire des inventions, celle-ci naît d’un constat. Pour Bioclimakit, l’idée reposait sur le fait que 8 Français sur 10 souhaitent vivre près d’espaces vertes. D’autre part, 7 Français sur 10 aimeraient composter leurs biodéchets, mais ne disposent pas de solutions. Et effectivement, cultiver un potager sur un balcon ou en appartement relève fréquemment de l’impossible. De plus, avoir la main verte n’est pas un talent que tout le monde possède. Il faut un minimum de connaissances pour faire pousser des légumes. Aussi, c’est pour les habitants de zones urbaines ou ceux qui n’ont pas accès à des composteurs partagés que Bioclimakit a été inventé.

Le réservoir d’eau permet au bac d’être autonome jusqu’à trois semaines.
Le réservoir d’eau permet au bac d’être autonome jusqu’à trois semaines. Crédit photo : Bioclimakit (capture d’écran Facebook)

Combien coûtent les bacs Bioclimakit et où se les procurer ?

Plusieurs modèles sont disponibles en fonction de la surface dont vous disposez. Ils existent en bac ou jardinière, avec des prix allant de 532 € à 921 € pour les potagers et de 188 € à 250 € pour les « jardinettes autofertiles ». Il est également possible d’acheter des tubes lombricomposteurs en terre cuite (28 €) que vous pouvez insérer dans vos pots de fleurs. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site Bioclimakit.com.


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Bfmtv.comBioclimakit.fr

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page