Innovation

Cette “batterie électrique” au sable peut stocker de l’énergie thermique pendant des mois

La première batterie au sable du marché vient d’être rendue opérationnelle en Finlande. L’infrastructure écologique est censée permettre d’alimenter les systèmes de chauffage des foyers pendant des mois.

Utiliser le sable pour chauffer les maisons et les entreprises, voilà sans aucun doute un concept qui se veut utile en ces temps où le coût des énergies fossiles ne cesse de monter en flèche. À cela s’ajoute le contexte géopolitique actuel qui nous oblige à dépendre de moins en moins de l’importation de gaz russe. La start-up finlandaise Polar Night Energy a ainsi développé une batterie utilisant cette matière granulaire qui se trouve un peu partout sur notre planète pour répondre aux défis énergétiques de notre génération. Ce qui est d’autant plus intéressant, c’est le fait que le dispositif fonctionne déjà.

Une batterie gigantesque

Pour marquer le début de leur aventure, Polar Night Energy a opté pour un déploiement à l’échelle locale. L’entreprise a notamment porté son choix sur le fournisseur d’énergie Vatajankoski. À ce propos, la première batterie au sable que la jeune pousse a mis au point est opérationnelle au niveau d’une centrale électrique exploitée par ce dernier. Celle-ci se présente sous la forme d’un conteneur en acier mesurant environ 4 mètres de large et à peu près 7 mètres de long. Le conteneur en question est rempli de sable chauffé à une température avoisinant les 500 degrés. Le chauffage est assuré, pendant l’été, par le surplus d’électricité généré par les panneaux solaires qui alimentent le réseau local.

Un réservoir pour stocker la matière granulaire
Un réservoir pour stocker la matière granulaire. Crédit photo : Polar Night Energy

Moins cher que les matériaux utilisés pour la fabrication des batteries traditionnelles

Le système utilise donc une énergie renouvelable comme alimentation. La batterie a été conçue pour être en mesure de garder sa température élevée pendant plusieurs mois. Elle peut décharger un maximum de 100 kW de puissance thermique et possède une capacité énergétique totale de 8 MWh (mégawattheures). Comme nous l’avons toujours expliqué, le problème avec le photovoltaïque et l’éolien, c’est qu’elles offrent une énergie intermittente. Leur rendement dépend largement de l’ensoleillement et du vent, ce qui rend nécessaire l’utilisation d’une large flotte de batteries pour compenser le déséquilibre énergétique qui se manifeste assez souvent. L’idée d’utiliser du sable pour le stockage d’énergie thermique est ingénieuse, d’autant plus qu’il s’agit d’une matière moins chère que le cobalt, le nickel ou encore le lithium.

À LIRE AUSSI :  Des chercheurs du MIT inventent une batterie semi-liquide qui peut stocker des énergies renouvelables

Une invention pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre

Comme si les résultats actuels ne suffisaient pas, Polar Night Energy, qui a été fondée en 2016 par des étudiants finlandais, envisage déjà de passer à la vitesse supérieure. La société compte notamment construire des batteries au sable accusant une capacité énergétique de 20 MWh et capables de chauffer le sable à des températures atteignant le double de celle du modèle actuel. D’après une étude scientifique, le fait de généraliser l’utilisation de cette technologie pourrait permettre d’économiser chaque année plus de 280 mégatonnes d’équivalent CO2.

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

2 commentaires

  1. je pense que la fluidité du sable ( finesse du sable) augmente la capacité de ce sable à stocker cette énergie thermique.Dans ce cas,le sable saharien est vraiment le meilleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page