Innovation

Cette ingénieure hollandaise utilise la 3D pour confectionner des soutiens-gorges sur-mesure !

La 3D fait de plus en plus d’adeptes ! Que cela soit dans l’univers cinématographique, dans le secteur technologique ou encore dans celui du bâtiment, cette infographie tridimensionnelle s’est avérée très polyvalente. Mais qui eût cru qu’elle pouvait également être utilisée dans le secteur de la mode et, plus précisément, dans la confection de sous-vêtements ? Explications.

« Il faut souffrir pour être belle » est l’un des adages que la plupart des femmes entendent souvent. Si cette expression est bonne pour pas mal de cas, il y en a un que beaucoup partagent : Le dilemme du soutien-gorge. Eh oui, même si la gente féminine ne s’en plaint que très rarement, le port du soutien-gorge n’est pas toujours chose évidente, surtout lorsque celui-ci n’est pas bien adapté à la morphologie.

Il arrive alors que les filles et les femmes soient confrontées à un problème de soutien qui serre trop ou pas assez ou qui ne soit tout bonnement pas assez confortable. Une styliste hollandaise, dénommée Lidewij Vera Ari van Twillert, une ingénieure diplômée de l’université de technologie de Delft, a voulu y remédier en se servant justement de la technologie.

À LIRE AUSSI :  Cette imprimante 3D imprime de la peau directement sur la plaie

Cette ingénieure et styliste a ainsi utilisé le scan 3D et l’impression 3D pour concevoir des soutiens-gorges personnalisés et adaptés à chaque morphologie. Lidewij Vera Ari van Twillert explique ainsi dans un communiqué qu’ « aujourd’hui, le design et la fonction du soutien-gorge sont dissociables : ils sont soit confortables, soit jolis. Je voulais construire un projet où l’esthétique et la fonction ne font qu’un ».

Mais ce soutien-gorge sur-mesure requiert du temps et de l’argent

Pour ce faire, l’ingénieure ne lésine pas sur les moyens. Elle a d’ailleurs recours à la captation en 3D du buste de ses clientes pour obtenir leurs mesures de manière très précise. Dans les faits, pour obtenir un soutien-gorge sur-mesure, une cliente doit se rendre à un studio Ari van Twillert où elle choisira le tissu et le modèle du sous-vêtement qu’elle désire porter sur elle.

Par la suite, le scanner Artec Eva Lite de l’entreprise luxembourgeoise Artec 3D va effectuer un scan 3D de son corps. Il s’agit d’un scanner à lumière blanche qui capture les mensurations exactes de la personne sans aucun contact avec son corps.

Les mesures vont ensuite permettre de concevoir le soutien-gorge personnalisé dont une première version en mousseline est produite et doit être essayée par la cliente. Des ajustements peuvent ainsi être faits avant la conception et la livraison de la version finale.

Comme vous pouvez l’imaginer, toute cette procédure requiert du temps. Il faut ainsi compter entre six à douze semaines entre le scan et la réalisation du soutien-gorge. Budget à prévoir ? Cela dépend du modèle et des tissus, toutefois, selon l’Usine digitale, le prix de ce soutien-gorge sur-mesure peut atteindre les 850 euros.

Arielle Lovasoa

Je me retrouve dans les mots de Françoise Giroud dans Lou: Histoire d'une femme libre: "C'est une fille irréductible qui n'en fait et n'en fera jamais qu'à sa tête, non pas par caprice mais par nature". A cela, j'ajouterai le sage conseil de Confucius, mon leitmotiv: "Si tu veux profiter de ta vie, apprends à profiter de ta simple journée"

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page