Innovation

Chine : le plus grand barrage hydroélectrique imprimé en 3D sans aucune intervention humaine prévu pour 2024

Un projet pharaonique en Chine : un barrage hydroélectrique de 180 mètres de haut imprimé en 3D uniquement grâce à l'intelligence artificielle !

À en croire les dernières innovations dans le monde, l’impression 3D semble être un moyen de construction d’avenir… Que ce soit pour des petites maisons pour les sans-abris imprimées en quelques heures ou pour des projets un peu plus fous comme celui de la Chine ! Le Chine devrait bientôt débuter l’impression d’un immense barrage hydroélectrique en 3D sans aucune main d’œuvre, seulement avec des machines !  La construction de ce barrage devrait permettre de fournir environ 5 milliards de kilowattheures d’électricité à la province du Henan. Un projet pharaonique construit avec « la plus grande imprimante 3D du monde ». Présentation.

Une imprimante monstrueuse !

Les scientifiques responsables du projet la décrivent comme la plus grande imprimante 3 D du monde… Elle devrait mesurer 180 mètres de haut et être installée aux abords du fleuve Jaune. Aucun employé humain ne devrait être présent sur le site car tous les engins devraient être pilotés par Intelligence Artificielle. Cette centrale hydroélectrique gigantesque devrait être opérationnelle en 2024 et alimenter 100 millions de personne. Le Chine est actuellement le premier producteur d’hydroélectricité, notamment grâce à la centrale du barrage des Trois-Gorges, située sur le Yang-Tsé-Kiang qui est la plus puissante au monde. 103.6 TWh d’électricité produite : impressionnant ! Le barrage imprimé en 3D ne sera pas aussi productif, mais évidemment beaucoup plus innovant !

Le barrage de Yangqu sera imprimé en 3D
Crédit photo : Weibo

Un chantier totalement autonome

Le projet a été confié à l’université de Tsinghua et présenter dans le journal de la faculté. Dans cette présentation, on y apprend que le système d’impression 3D utilisera des robots intelligents qui gèreront le chantier de A à Z, évacuation des déchets, excavation etc. Un système de planification sera chargé de découper le modèle en couche puis de calculer les données pour les matériaux de remplissage. Tous les engins seront pilotés par Intelligence Artificielle pour leurs déplacements et chaque étape de la construction. Ils collecteront donc les matériaux puis les achemineront vers le chantier grâce à des capteurs installés sur chaque machine. A la fin de chaque couche, les machines enverront les informations puis reprendront le chemin d’une nouvelle couche ! La Chine est déjà très avancée dans le domaine de l’impression 3D mais pour la première fois, ce projet se veut 100% autonome, sans intervention humaine.

À LIRE AUSSI :
L'entreprise 3DCP et Cobod dévoilent une Tiny House de 37 m² imprimée avec du "vrai" béton !

Que sera ce barrage ?

En 2024, le barrage en question devrait donc devenir le plus grand au monde avec 180 mètres de hauteur ! A titre de comparaison, la plus grande structure actuellement imprimée en 3D se trouve à Dubaï et mesure 9.5 mètres de haut ! Pour réaliser ce « petit » ouvrage, il a fallu trois employés et les machines évidemment… La prouesse du barrage chinois et donc d’une part sa taille immense, mais également le fait qu’il puisse être réalisé en totale autonomie. Le projet semble faire débat car un chantier tel que celui-ci pourrait permettre à de nombreuses personnes d’avoir un emploi. Aux Etats-Unis par exemple, Scott Santens, défenseur du revenu de base universel explique ce type de chantier ne pourrait pas être réalisé… Tout simplement parce que la création d’emploi est plus importante que l’innovation. Apparemment en Chine, cela ne pose pas question, la rentabilité et la prouesse technologique semblent être plus importantes que les emplois… A suivre donc, mais le projet est démentiel !

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

2 commentaires

  1. Dommage qu’au delà de la prouesse techno, il ne soit pas relevé le désastre environnemental que ce barrage préfigure…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page