Alors que l’on pensait les dosettes de café ultra polluantes à cause des déchets, il semblerait qu’elles le soient moins au regard de la quantité de café utilisée dans chacune d’elles…

Si le café fait partie intégrante de votre vie, vous n’êtes pas sans savoir qu’il existe sous plusieurs formes : le café moulu, le café soluble et les fameuses dosettes pour les machines type Senseo, Dolce Gusto ou Nespresso.

Depuis quelques années, les dosettes ont pris le pas sur le café classique moulu et la question du recyclage de ces capsules en plastique ou en aluminium s’est vite posée car aujourd’hui aucune machine n’est capable de séparer le café de sa capsule, alors elles finissent dans les ordures ménagères et ne sont pas recyclées. En creusant un peu, il s’avère qu’elles seraient moins polluantes au regard de la quantité de café utilisée… Explications !


A lire aussi : Recaps, la capsule à expresso rechargeable, écologique et économique


La vraie question est de savoir qui est le plus polluant entre la production du café lui-même et la dosette. Un kilo de café demande 15890 litres d’eau pour être produit, donc plus que la viande bovine. Il nécessite de nombreux engrais (non biologiques) et les gaz à effets de serre rejetés par son seul transport sont phénoménaux.

Alors que le café moulu en cafetière classique serait souvent surdosé, la capsule permet, elle, le juste dosage et réduirait donc la production de la précieuse poudre noire ! Ce sont les conclusions d’Alfred Hill, professeur  à l’Université de Bath qui préconise d’abord l’utilisation de café soluble (mais les puristes ne seront pas d’accord) puis les dosettes au détriment de la poudre classique. Les dosettes papier n’entrent pas dans ce débat puisqu’elles sont compostables et recyclables.

«Les capsules ont en général besoin de moins de café moulu par tasse, donc leur impact est moindre, quand bien même elles produisent plus de déchets une fois jetées» explique le professeuren génie chimique au Royaume-Uni.

Et pour aller encore plus loin dans la démarche écologique, il existe désormais des capsules rechargeables pour Dolce Gusto ou Nespresso, et le café contenu dans chacune peut aller au compost… Un excellent moyen de continuer à boire son breuvage préféré sans pour autant multiplier la pollution de l’environnement !

Photos de couverture de Phish Photography / Shutterstock
Selon les informations du site korii.slate.fr