Innovation

Des chercheurs inventent un gel (polymère) pour extraire de l’eau à partir de l’humidité de l’air du désert

Donner accès à l'eau potable aux millions de personnes qui vivent dans des zones arides... C'est le but de cette invention, qui ne coûterait que quelques dollars à produire.

Dans le monde, environ un tiers de la population vit dans des zones arides. Si, pour nous, il suffit de tourner un robinet pour voir l’eau couler, ce n’est pas le cas de nombreuses personnes à travers le globe… La pénurie d’eau est bien présente dans certains pays, et aujourd’hui les scientifiques se concentrent sur des solutions pour apporter de l’eau potable dans les régions où elle manque cruellement. Des ingénieurs et scientifiques de l’université d’Austin au Texas développent une solution qui pourrait venir en aide à ces zones arides et permettre à leurs habitants d’accéder à l’eau potable. Cette invention se présente sous la forme d’un gel composé de matériaux disponibles en quantité et qui peut extraire l’eau même dans les climats les plus arides. Présentation.

Quelle est l’idée des scientifiques ?

Dans une étude publiée dans la revue Nature, les scientifiques expliquent avoir développé un gel à faible coût composé de matériaux abondants, qui permettent d’extraire l’eau même dans un climat très sec. L’avantage de cette technique est aussi son coût car les matériaux utilisés ne coûtent que 2 dollars par kilo, et avec un seul kilo de gel, il est possible de produire environ 6 litres d’eau par jour pour les zones ou l’humidité relative est inférieure à 13%, ou 13 litres par jour si l’humidité relative est de 30% environ. Cette technologie s’appuie sur ce que les précédentes équipes avaient déjà mis en avant, c’est-à-dire la capacité d’extraire l’eau de l’atmosphère en créant des sols auto-arrosants. Les précédentes technologies se destinaient cependant à des environnements humides.

L'appareil
Crédit photo : Cockrell School of Engineering

Comment ça marche ?

Guihua Yu, l’un des responsables de cette recherche explique qu’ils sont en quête de solutions pratiques pour obtenir de l’eau potable dans les endroits les plus secs de la planète. Cela pourrait permettre à des millions de personnes d’avoir de l’eau potable à la maison, grâce à de simples générateurs au fonctionnement aisé. L’invention des chercheurs se présente comme un film qui peut être moulé sur différents contenants et capturer l’eau. Le film est fabriqué en cellulose renouvelable, une matière hydrophile qui attire naturellement l’eau.

À LIRE AUSSI :
Pour moins de 50€ cette unité de dessalement portable inventée par le MIT transforme l'eau de mer en eau potable

Il est par exemple possible d’utiliser une éponge de Konjac, utilisée en cosmétique. Sa structure à pores ouverts va accélérer le processus de capture de l’humidité. Ils ajoutent ensuite de la cellulose thermosensible qui résiste à l’eau, qui, lorsqu’elle est chauffée, libère immédiatement l’eau collectée. Actuellement, d’autres tentatives sont réalisées pour extraire plus de 6 litres par jour. Les chercheurs pensent qu’en fabriquant un gel plus épais ou des couches d’absorbants, il serait possible d’augmenter la quantité d’eau journalière produite.

Un gel polymère pour extraire l'eau de l'air
Crédit photo : Cockrell School of Engineering

Une innovation à la portée de tous !

Youhong “Nancy” Guo, l’un des auteurs de cette étude explique qu’il n’y a pas besoin de diplôme supérieur pour l’utiliser ! En d’autres termes, ce dispositif ne nécessitant aucune connaissance particulière, il serait accessible à tous ceux qui en auraient besoin. Il ajoute : « Le gel prend 2 minutes pour se fixer simplement. Ensuite, il suffit de le lyophiliser et de le retirer du moule et de l’utiliser immédiatement après » Cette recherche a été financée par la Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA) du département américain de la Défense. Les soldats en mission dans les zones arides, sont également concernés par ce manque d’eau potable et ce gel révolutionnaire pourrait aussi leur rendre service. Rappelons que le but premier des chercheurs est de pouvoir acheter ce gel dans un magasin de bricolage ou sur internet, et qu’il soit donc accessible à la population…

Source
News.utexas.edu

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page