Innovation

Il invente un kit pour transformer son vélo en draisine pour rouler sur les rails des voies ferrées abandonnées

Le Youtubeur Cam Engineering a mis au point une solution pratique et plaisante pour parcourir les circuits ferroviaires et les sentiers montagneux californiens. L’américain a adapté son vélo de montagne pour en faire une sorte de draisine polyvalente.

Alors que certains aiment faire du vélo dans une salle de gym, chez eux ou en ville, d’autres préfèrent s’évader pour parcourir les sentiers de randonnée. De nos jours, le vélo de montagne est une activité de plus en plus appréciée car il permet d’entretenir le physique tout en profitant de la nature. Cam Engineering a mis au point un système original lui permettant de sillonner en toute liberté les circuits de chemins de fer abandonnés de la Californie. Il a équipé son vélo de stabilisateurs pouvant se plier lors des balades sur les routes et se déplier pour rouler sur les voies ferrées.

Une conception misant sur la polyvalence

Le concept de vélo sur rail n’est pas nouveau. Rappelons qu’il existe déjà différents modèles d’engins à pédales permettant de rouler sur les tronçons de voies ferrées désaffectées. Appelés également cyclo-draisines, ils sont spécifiquement conçus pour des activités sportives et/ou récréatives. Les modèles les plus anciens sont dotés de deux postes de conduite, chacun disposé sur un rail. Ces postes de conduite sont reliés ensemble au moyen d’une plateforme qui, pour certains modèles, peut accueillir une à deux personnes assises. Ces engins avancent grâce à la force physique de deux pédaleurs, ce qui n’est pas le cas du rail bike de Cam Engineering.

Un kit pliant
Un kit pliant. Crédit photo : Cam Engineering (Capture d’écran YouTube)

Entre vélo traditionnel et draisine

Grâce à une roue supplémentaire située à l’avant et un stabilisateur sur le côté, le vélo développé par le Youtubeur arrive à circuler sur une voie de chemin de fer. Lorsque les accessoires sont repliés, on retrouve un vélo conventionnel qui peut circuler sur les sentiers. Pour éviter que la roue additionnelle ne dévie du rail, des disques de positionnement sont placés sur ses deux côtés.

“Il s’agit d’un accessoire de chemin de fer pour mon vélo qui se plie sur le vélo pour pouvoir rouler sur la route et se déplie ensuite sur les voies ferrées pour pouvoir rouler sur les rails. Les voies sur lesquelles je roule sont des voies abandonnées en Californie centrale. Le trajet que je fais est d’environ 10 miles vers le sud le long de la côte sur les rails et ensuite 10 miles vers le nord et environ 5 miles sur la route.” Cam Engineering

La stabilité, un point crucial

Afin d’améliorer encore plus la stabilité, une flèche télescopique au bout due laquelle se trouve une autre roue, est fixée au vélo. Jouant le rôle de stabilisateur, cet accessoire a une longueur ajustable, en fonction de l’écartement entre les rails. Les deux équipements sont repliables, permettant un transport facile de l’engin, mais aussi pour faciliter la pratique du vélo classique. Toutefois, il y a petit inconvénient lié à la roue avant: celle-ci n’offre pas assez de dégagement lorsque la piste traverse la chaussée…

À LIRE AUSSI :  Taxirail, un mini-train autonome et hybride pour pallier la fermeture des petites lignes SNCF

Source
hackaday.com

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

3 commentaires

  1. Superbe idée, et bonnes explications, mais il manque deux choses pour être tout à fait complet : Les coordonnées du génial inventeur, et un petit rappel du droit français sur l’utilisation des voies ferrées dites “abandonnees”. Je doute fort qu’il soit autorisé de circuler sur des voies qui donnent accès à des zones potentiellement dangereuses, telles que les ouvrages d’arts, ponts et tunnels qui ont été partiellement détruits lors de la guerre et jamais reconstruits. Ces cas sont fréquents dans nos campagnes en zone de montagne. Que dit la SNCF qui a retiré les trains et pas les voies ? Est-elle toujours propriétaire des terrains et responsable de ce qui pourrait s’y passer en cas d’incident ?

  2. En France il serait interdit à utiliser sur des voies du réseau ferré national RFN. Et ce n’est pas parce qu’une voie n’est plus utilisée qu’elle n’est plus dans le RFN. D’autres voies n’appartiennent plus au RFN, mais peuvent être utilisées par des opérateurs privés (train touristique, voie industrielle, vélo-rail,…). Bref, en France, je doute de l’utilité d’un tel adaptateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page