Innovation

Est-il possible de modifier l’orbite terrestre à l’aide d’un propulseur géant ?

La croissance de la température solaire présentera à terme un risque pour la vie sur Terre; pour déplacer la planète sur une nouvelle orbite, plus "sûre", un propulseur géant pourrait être envisagé.

Depuis sa naissance, notre planète a connu différentes périodes géologiques, et les êtres vivants qui la peuplent ont considérablement évolué. Nombreuses sont les espèces à avoir profité de conditions de vie favorables, mai certains changements climatiques ont aussi provoqué des extinctions massives pour d’autres.

Malgré les bouleversements au cours de son histoire, la Terre n’a quasiment pas changé sur un point : son orbite. Notre planète suit sa trajectoire autour du Soleil depuis environ 4,5 milliards d’années. Elle n’a pourtant pas eu une existence tranquille: rappelons que sa surface comporte des traces d’impacts d’astéroïdes. Malgré la violence des chocs, notre planète a conservé sa trajectoire. La formation de la Lune n’a ensuite exercé aucune influence sur l’orbite terrestre; le ralentissement de sa rotation sur elle-même, non plus.

La probabilité que l’orbite terrestre change à cause de l’influence gravitationnelle d’un objet cosmique – appartenant au Système solaire ou à la Voie lactée – est extrêmement faible. Comme dans le scénario du film de science fiction “La Planète Errante”, le changement de l’orbite terrestre pourrait pourtant être la meilleure option de survie pour l’humanité.

Une menace pire que le changement climatique

Les activités industrielles humaines ont considérablement modifié le climat terrestre. Les scientifiques observent depuis plusieurs années une hausse progressive de la température globale. Nous émettons un volume considérable de gaz à effet de serre dans l’atmosphère, et à cela, s’ajoute la déforestation massive des grandes forêts tropicales. Le concours de ces deux phénomènes favorise le réchauffement climatique. Le processus entraîne des conséquences catastrophiques, et la hausse de la température globale menace de nombreuses espèces vivantes.

Par ailleurs, la fonte des glaces peut libérer encore davantage de gaz à effet de serre emprisonnés dans le pergélisol. Les chercheurs s’inquiètent aussi de la possible libération de virus préhistoriques; ces derniers constitueraient une terrible menace pour l’humanité.

Le changement climatique inquiète, mais le phénomène n’est pas irréversible: des mesures peuvent être mises en place pour l’atténuer, voire y mettre un terme. Néanmoins, une menace encore plus grande guette l’humanité, et elle vient du cœur de notre système solaire.

L’inquiétante croissance thermique du Soleil

Le rayonnement solaire fait partie des éléments ayant permis l’apparition de la vie sur Terre. Rappelons que les plantes dépendent de la photosynthèse pour survivre. Le Soleil garantit également le maintien d’une température favorable à la vie sur notre planète. L’étoile possède un noyau où se déroule une gigantesque fusion nucléaire; les températures peuvent y atteindre les 13 millions de degrés Celsius. C’est cette fusion nucléaire qui lui permet de briller et de réchauffer notre planète.

À LIRE AUSSI :
Le "battement de cœur" de la Terre (Résonances de Schumann) influence-t-il le comportement humain ?
Les orbites des planètes de notre système solaires
Les planètes se déplacent sur des orbites stables. Cependant, une impulsion ou une poussée pourrait permettre de changer l’orbite la Terre. (Crédit : NASA/JPL/J. Giorgini)

Le prolongement de la fusion nucléaire à l’intérieur du Soleil n’est malheureusement pas une bonne chose pour nous, car le processus engendre une accumulation massive d’hélium au cœur de l’étoile. Il en résulte une contraction gravitationnelle qui provoque une hausse progressive de la température à la surface.

Dans un ou deux milliards d’années, le Soleil va générer davantage d’énergie que la Terre ne peut en supporter. Cela provoquera une hausse de la température globale à plus de 100 degrés Celsius. Il n’existera plus de glace à la surface terrestre et les océans vont bouillir. Dans ces conditions, il est difficile d’imaginer que la vie puisse continuer à exister.

Un propulseur géant pour sauver la Terre

Dans un ou deux milliards d’années, l’humanité devra ainsi trouver un moyen d’éloigner la Terre du Soleil afin de garantir la survie de notre espèce. C’est dans cette optique que l’idée de construire un gigantesque propulseur pour modifier l’orbite terrestre est née. Notre planète se situe actuellement à 149,6 millions de km du Soleil, et il faudrait la déplacer à 164 millions de km pour la mettre à l’abri des effets de la surchauffe solaire. Une telle modification de l’orbite terrestre nécessiterait une quantité colossale d’énergie.

Le propulseur géant devra fournir une poussée énergétique de 4,7 x 1035 joules pour arriver à déplacer la Terre. Précisons que notre planète pèse 6 x 1024 kilogrammes. Pour alimenter son gigantesque propulseur, l’humanité devra accumuler suffisamment d’énergie en deux milliards d’années. A noter que la poussée nécessaire pour changer l’orbite terrestre ne représente que 0.000002 % de l’énergie totale produite par le Soleil.

La difficulté ne réside pas dans la construction du propulseur géant: le véritable défi sera de trouver un moyen pour accumuler l’énergie indispensable à son fonctionnement. D’autre part, le meilleur endroit pour installer le dispositif de changement d’orbite est le pôle Sud, car cette partie du globe est le point le plus élevé de la surface terrestre. La surchauffe du Soleil peut rendre notre planète inhabitable. Toutefois, elle ne constitue pas la menace la plus imminente; le changement climatique doit rester notre priorité.

Source
bigthink.com

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Un commentaire

  1. En effet déplacer l’orbite terrestre et nous éloigner un peu plus du soleil à chaque fois que ce dernier se met à gonfler , nous donnerait un peu plus de temps.
    Mais il reste le problème de Mars qui occupe déjà une position et faire attention à ne pas rentrer en collision avec elle.
    Et aussi l’attraction gravitationnelle de Jupiter qui nous ferait écraser sur elle.
    Arriver à metriser l’effet de fronde pourrait nous faire économiser de l’énergie, juste qu’il y a le risque de se faire éjecter du système solaire.
    Mais j’ai confiance que l’humanité saura mettre en place une technologie qui la sauvera.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page