Innovation

Solarcoop : des kits solaires clé en main dédiés à la consommation passive des habitations

Vos appareils en veille vous coûtent environ 10% de votre consommation annuelle; une société coopérative propose désormais des petits kits solaires pour assurer cette consommation passive, et bien plus encore !

Nous savons tous pertinemment que nous pourrions grandement réduire notre consommation d’électricité en éteignant chaque appareil en veille. Mais, nous sommes finalement très peu nombreux à le faire… Les appareils branchés restent faussement éteints et consomment donc en notre absence. Cela représenterait environ 10% de la consommation des ménages si l’on additionnait tout ce que cela coûte.

Dans le Jura, Solarcoop, une entreprise coopérative, propose aux particuliers un système solaire qui viendrait prendre le relais pour toutes ces petites déperditions d’énergies: mises bout-à-bout, elles nous font perdre beaucoup ! L’activité de la coopérative débutait en avril dernier, et déjà, une vingtaine de particuliers profitent de ce système pour faire quelques économies. Présentation.

Solarcoop, quel est le concept ?

C’est une initiative citoyenne qui est à l’origine de ce projet de coopération entre particuliers pour obtenir de l’énergie solaire. Au départ, Les Centrales Villageoises du Pays Mornantais (C.V.P.M.), installent des centrales photovoltaïques sur 26 bâtiments grâce au financement des citoyens.

En 2020, pour permettre à ces derniers de produire de l’électricité, CVPM leur propose un accompagnement, puis, devant la demande croissante,  décide de développer ce service coopératif. Solarcoop voit donc le jour, pour proposer une nouvelle offre de kits photovoltaïques à destination des particuliers.

Strasbourg : avec ses 400 m² de panneaux et stores solaires, les locataires de la Tour Elithis ne paient pas d'électricité !

Comment ça marche ?

Jean-Pierre Besson, référent dans le Jura, explique au journal le Progrès que les petits appareils qui restent en veille sont en fait des consommateurs passifs d’électricité. Solarcoop entend donc proposer des kits solaires en autoconsommation permettant de couvrir cette consommation. Pour obtenir son kit, il faut actuellement compter environ deux semaines, mais la demande est de plus en plus forte.

Solarcoop : des kits solaires clé en main dédiés à la consommation passive des habitations
Crédit photo : Solarcoop

Combien ça coûte ?

La coopérative Solarcoop privilégie les matériaux français pour produire ses panneaux photovoltaïques. Ainsi, ces derniers proviennent d’Alsace ou de Bretagne, fabriqués par de petites PME. Quand celles-ci ne peuvent répondre aux demandes pressantes, alors l’entreprise peut se tourner vers une production allemande ou coréenne. L’idée est quand même de faire d’abord travailler les entreprises françaises. Le coût d’installation débute à 800€ TTC pour deux panneaux de 300 W, mais dans la mesure où cette installation permet de réduire la consommation d’énergie, elle peut être éligibles à différentes aides de l’état.

Comment réduire sa consommation d’énergie ?

Nous vous le disions en préambule, l’idéal serait de prendre quelques réflexes quotidiens, même si dans la pratique, nous sommes probablement très peu à les mettre en œuvre:

  • Eteindre chaque jour tous les appareils en veille
  • Débrancher les chargeurs vides d’appareils en charge
  • Isoler fenêtres et interstices de portes
TerraBox : une usine automatisée qui fabrique des panneaux solaires avec le sable du désert

D’après l’un des particuliers bénéficiant du concept Solarcoop, il réduirait sa facture de 700 à 800 kWh/h par an, soit environ 200€. Son installation sera amortie en une dizaine d’années selon le modèle qu’il a choisi. Mais le petit secret des Solarcoop, c’est aussi une promesse financière.

Ainsi, si votre autoconsommation est inférieure à la quantité d’électricité produite, le surplus est réinjecté dans votre réseau: un excellent moyen de surveiller votre consommation, d’éteindre vos appareils, d’isoler vos ouvertures… Car en réinjectant le surplus, vous ferez à coup sûr, bien plus que 200€ d’économies par an. N’est-ce pas là un concept innovant qui rend le solaire accessible au plus grand nombre ?

Source
leprogres.fr

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page