Innovation

Transports en commun : Marseille offre un abonnement gratuit contre la mise au rebut d’une voiture polluante

408 € c'est le montant d'un pass transport dans la métropole de Marseille pour six mois. Et c'est ce que propose la Région à tous ceux qui se séparent de leur vieille voiture.

Depuis quelques années, les vieilles voitures sont devenues la cible de nombreuses grandes villes françaises. Et elles sont de plus en plus malvenues dans les villes déjà très polluées, avec une circulation dense et un trafic ininterrompu. Paris, Lyon, Marseille, Bordeaux, toutes cherchent à encourager ceux qui transitent ou qui habitent ces villes à emprunter les transports en commun ou à s’équiper de vélos électriques ou de voitures électriques. Pour les voitures, il existe la vignette Critair qui classe les voitures en fonction de leur année de mise en circulation, et donc de leur niveau d’émission de particules. À Marseille, il est désormais possible d’obtenir la gratuité des transports en lâchant sa vieille voiture. Explications.

Le trafic à Marseille, aussi intense qu’à Paris

On dit de la ville de Las Vegas qu’elle ne dort jamais, mais Marseille fait aussi partie de ces villes comme Paris, où le trafic routier est intense et où les embouteillages sont légion. Les Marseillais roulent beaucoup à scooter, tant la ville est impraticable. Avec tous ces véhicules, la pollution en ville est également un problème majeur pour les autorités régionales. Depuis le 19 décembre dernier, elles ont mis en place une manière originale d’encourager les habitants à utiliser les transports en commun.

En Provence-Alpes-Côte d'Azur, la région incite ses habitants à se séparer de leurs vieux véhicules polluants.
En Provence-Alpes-Côte d’Azur, la région incite ses habitants à se séparer de leurs vieux véhicules polluants. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Les transports gratuits vraiment ?

Le projet de la région Provence Alpes Côte d’Azur et de la métropole Aix Marseille Provence est donc d’inciter les usagers à prendre les bus, trams ou TER qui sillonnent la région. Jean-Pierre Serrus, vice-président de la région Sud, confie lors d’une interview par la radio RTL que les transports vont devenir gratuits pendant 6 mois, soit une économie de 408 € pour les usagers. Cette gratuité sera possible à condition que le bénéficiaire se soit séparée de sa vieille voiture, une Critair 5, mise en circulation de 1997 à 2000.

Pourquoi six mois seulement ?

De son côté, la région Occitanie avait lancé les billets TER à 1 € pour les mêmes raisons que la cité phocéenne : privilégier les transports en commun. Mais Renaud Muselier, président de la région PACA, explique aussi que la métropole de Marseille va devenir beaucoup plus sévère avec les voitures polluantes. Classée ZFE (Zone à Faible Émission) depuis le 1er septembre dernier, Marseille n’accepte plus les Critair 5 dans la ville ! Le président de région réexplique que six mois, c’est une période moyenne pour que les usagers prennent l’habitude des transports en commun et puissent s’apercevoir que les utiliser reste possible au quotidien. Depuis le 14 novembre, la région est d’ailleurs région pilote pour tester ce nouveau dispositif qui pourrait être étendu à d’autres régions.

La ville de Marseille compte chaque 2500 décès liés à la pollution qui ne vient évidemment pas que des voitures, mais de l’industrie, des paquebots de croisière, etc. En attendant, ceux qui s’aventurent dans les rues de Marseille avec un véhicule Critair 5 risquent désormais une amende comprise de 68 € à 135 €, le pass intégral pour toute la métropole avec TER et Bus coûte 73 € par mois. Alors le pass ou l’amende ? À vous de choisir la meilleure des solutions. Mais si les amendes pleuvent, il serait préférable d’opter pour l’offre de la région, non ?


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Rtl.fr

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page