Innovation

Un kenyan invente une poubelle intelligente et solaire qui offre la Wifi et sensibilise les habitants au tri des déchets

En Europe, trier ses déchets est devenu une habitude, mais en Afrique, cette pratique est loin d'être entrée dans les mœurs... Un jeune inventeur espère changer les choses avec la T-Bin, une poubelle intelligente !

Selon la Banque Mondiale, nous produisions déjà en 2016, 2,01 milliards de tonnes de déchets dans le monde. Avec l’urbanisation rapide, la croissance démographique, la surutilisation de plastiques et d’emballages, nous devrions arriver à 3,4 milliards de tonnes de déchets sur les 30 ans à venir. Les pays les plus développés économiquement étant ceux qui produisent le plus de déchets en tous genres. Au Kenya, et toujours selon la banque mondiale, 2400 tonnes sont générées chaque jour à Nairobi, la capitale. Et dans cette montagne de détritus, 20% sont des plastiques qui finissent dans des décharges à ciel ouvert aux alentours de la ville. Pour tenter d’endiguer cette pollution monstrueuse, Eddy Gitonga, a inventé la T-bin, une poubelle intelligente pour « éduquer les gens ». Présentation.

La T-Bin c’est quoi ?

Dans le plus grand centre commercial de la ville, le Juja City, une nouvelle poubelle a fait son apparition depuis quelques mois. Son but : éduquer les clients à trier leurs déchets. Cela peut nous paraître désuet à nous, européens, qui disposons de trois ou quatre poubelles différentes pour trier nos déchets à la source. Mais, au Kenya, le tri est encore loin d’être entré dans les habitudes des habitants… Quant au recyclage, il est quasiment inexistant puisque les déchets s’amoncellent dans des décharges à ciel ouvert. Eddy Gitonga, l’inventeur de cette poubelle explique : “La T-bin est une poubelle intelligente qui est sensée éduquer les gens sur la façon de séparer les déchets de la source, de minimiser 95 % des déchets qui finissent dans les décharges et d’augmenter les activités de recyclage, ce qui sera un avantage économique pour nos jeunes et à notre pays.

Comment fonctionne la T-Bin ?

La poubelle T-Bin est alimentée par des panneaux solaires et donne aux utilisateurs des informations sur la manière d’éliminer les déchets. Cette poubelle se fait aussi point d’accès gratuit au Wi-Fi, ce qui au Kenya n’est pas aussi courant qu’en Europe. Concrètement, lorsqu’un client vient y jeter ses déchets, il reçoit une connexion Wi-Fi gratuite qui lui donne accès au réseau internet classique. Avant l’arrivée de cette poubelle, les déchets n’étaient pas triés, ni par les clients, ni par les professionnels du centre commercial. Ils avaient l’habitude de mettre « tout dans le même sac », sans se soucier de son devenir. Esthétiquement, elle n’a rien d’original, et dispose de deux bacs de couleurs, l’un pour les plastiques, l’autre pour les déchets non plastiques.

Une poubelle intelligente qui offre la Wifi gratuite
Une poubelle intelligente qui offre la Wifi gratuite. Crédit photo : Eddy Gitonga

Au Kenya, les plastiques sont pourtant interdits mais…

La gestion des déchets en Afrique est pourtant au centre des préoccupations de certains gouvernements. Au Kenya, par exemple les sacs en polyéthylène sont interdits depuis 2017, et le plastique à usage unique depuis 2021… Mais uniquement dans quelques « zones protégées » déterminées par le gouvernement. Ce qui n’empêche pas certains professionnels peu scrupuleux d’importer des sacs plastiques de Somalie ou d’Ouganda, pays voisins où ils sont toujours autorisés. Cette invention n’a peut-être rien de révolutionnaire, mais dans un pays comme le Kenya où la sensibilisation au tri des déchets manque cruellement, elle pourrait être un moyen de faire prendre conscience aux habitants de l’importance de réduire et de trier leurs déchets !


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Africanews.com

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page