Lifestyle

Tiny House : il transforme un camion Bedford de la deuxième guerre mondiale (à 500$) en maison sur roues

James prouve qu'avec 10 000 dollars, on peut tout à fait se fabriquer une petite maison sur roues pour y vivre toute l'année !

Vous connaissez peut-être le petit camion de marque Bedford, caractéristique des années 40. Ce camion avait été lancé en 1935 pour le compte du Bureau de la Guerre britannique et avait fait son entrée lors de la Seconde Guerre Mondiale en 1939. Il était alors utilisé pour toutes sortes de transports : citerne à eau, transport de troupes, transport de carburant, de marchandises, tracteur de batterie anti-aérienne. Un vrai utilitaire « à tout faire » qui a vite trouvé sa place dans la vie civile. Un Néo-zélandais s’est offert un vieux Bedford de 1960 pour 500 dollars, et il l’a transformé en une magnifique petite maison autonome. Présentation.

La maison camion de James

En termes d’offres, les tiny-houses ou maisons originales ne manquent pas… Il en existe en bois, avec des containers, ou semi-enterrées comme celles que l’on appelle maisons de hobbit. Mais, malgré sa petite surface, une mini maison peut tout de même coûter assez cher ! Pour surmonter cet obstacle financier, le Néo-zélandais a décidé de fabriquer sa petite maison sur roues dans un Bedford. D’extérieur, on ne peut pas vraiment dire qu’il est magnifique… Disons qu’il est resté dans son jus et que c’était peut-être une volonté de son propriétaire ! Ce que voulait James, c’était surtout sauver ce mythique camion d’un abandon ou d’un démantèlement. La conception de sa maison atypique lui aura coûte en tout et pour tout 10 000 dollars… Un petit prix qui ne l’empêche pas d’y vivre confortablement !

Un camion Bedford transformé en Tiny House
Crédit photo : Living Big In A Tiny House (YouTube)
Un camion Bedford transformé en Tiny House
Crédit photo : Living Big In A Tiny House (YouTube)

Au départ, un vieux tas rouillé

James explique que lorsqu’il a acheté ce camion dans une casse automobile, il ne lui a coûte que 500 dollars. Mais, il avoue qu’il était surtout dans un piteux état ! La carrosserie n’était plus en état de rouler, mais l’intérieur du camion, lui, était suffisamment propre et sain pour que James puisse en faire une petite maison sympa. L’homme voue une passion au bricolage et à la construction depuis longtemps, mais il n’avait encore jamais construit de maison ! Pour ne pas dépenser trop d’argent, il a tout misé sur le recyclage et la restauration, tout en prenant son temps pour réaliser son rêve. Toutes les matières premières proviennent donc de matériaux récupérés et assemblés petit à petit ; le bois qui se trouve à l’intérieur provient exclusivement de palettes récupérées gratuitement !

À LIRE AUSSI :
Tiny House : cette entreprise bretonne fabrique des "Double Tiny" pour les familles nombreuses

Une petite visite guidée de l’intérieur ?

A l’intérieur de la maison, ce sont les toilettes à compost qui jouxtent la petite entrée ainsi que l’atelier du propriétaire. Il a d’ailleurs choisi d’installer la douche à l’extérieur dans une petite cabine démontable pour pouvoir la déplacer… Pour le reste, on entre directement dans le salon dans lequel se trouve un canapé, qui peut être transformé en un lit d’appoint pour accueillir un ami. Le jeune homme s’est concentré sur le salon et la salle à manger, les pièces qui lui sont les plus utiles.

L'intérieur du camion Bedford transformé en Tiny House
Crédit photo : Living Big In A Tiny House (YouTube)

Il a imaginé une table pliante et un confortable canapé avec une grande cheminée pour lui apporter la chaleur dont il a besoin. Son camion n’étant pas raccordé aux réseaux, il doit se suffire à lui-même. Et James a une seconde passion : la cuisine ! Le coin qui lui est dédié se trouve sur les deux côtés du camion pour se créer un espace de stockage suffisant pour y mettre ses nombreuses épices. Enfin, la chambre se trouve dans la partie supérieure du camion. On y trouve un matelas queen size, une grande télévision et sa console de jeux… Le jeune homme sait que sa petite maison sur roues ne plaît pas à tout le monde, mais lui s’y sent très bien, et c’est le principal !

Source
Autoevolution.com

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page