Santé

Manger un hot-dog ferait perdre 36 minutes de notre espérance de vie affirme cette étude

Selon une étude menée par deux scientifiques, manger un hot-dog revient à perdre 36 minutes de notre espérance de vie. Et oui, malgré son goût savoureux le hot-dog fait parti des aliments nuisibles à notre santé et à notre environnement.

La malbouffe bonne et mauvaise à la fois ? Effectivement, la “junk food” connait un réel succès, quoi de plus savoureux qu’un bon hot dog ? Toutefois, penchons-nous sur les conséquences qu’ont ces aliments sur notre santé. Parfois, il vaudrait mieux sacrifier nos papilles et rester en bonne santé plutôt que de s’adonner à ce genre de nourriture.

Ce qui est, sans aucun doute, plus facile à dire qu’à faire ! Cependant, vous comprendrez sûrement mieux pourquoi la malbouffe est à éviter à la suite de cette étude. Selon certains scientifiques, chaque fois qu’on mange un hot-dog, nous perdons 36 minutes sur notre espérance de vie. On vous explique !

Une étude scientifique sur le hot-dog

Parmi près de 5 800 aliments classés par rapport à leur impact sur la santé humaine et l’environnement, le hot-dog est celui qui fait le plus parler de lui. En effet, selon l’étude menée par les scientifiques Olivier Jolliet et Kateriana Stylianou, chaque fois que nous mangeons un hot-dog, nous perdons environ 36 minutes de notre vie. Les résultats de cette étude ont été publiés dans la revue Nature Food.

Manger un hot-dog ferait perdre 36 minutes de notre espérance de vie affirme cette étude
La position de certains aliments comme les hot-dogs, sont indiquées sur une infographie mesurant l’empreinte carbone par rapport à la santé nutritionnelle. Les aliments bien notés et bénéfiques pour la santé avec une faible empreinte environnementale sont représentés en vert sur l’image. Crédit photo : Austin Thomason / Michigan Photographie et Université du Michigan , CC BY-ND

Afin de parvenir à cette conclusion, les scientifiques ont comparés l’indice nutritionnel de santé du hot-dog avec d’autres données. Les données prises en compte sont notamment une étude épidémiologique ainsi que d’autres facteurs comme la maladie et le mode de vie. Grâce au croisement de ces données, les scientifiques peuvent évaluer si un aliment est néfaste ou bénéfique pour notre santé.

En ce qui concerne le croisement des données du hot-dog, celui-ci n’est pas rassurant ! Que ce soit pour la santé humaine ou l’environnement, le hot-dog est plus nuisible qu’autre chose… En prenant en compte d’autres paramètres, les chercheurs ont notamment estimé l’impact environnemental du hot-dog. L’impact sur l’environnement dépend notamment du cycle de vie de l’aliment mais également des méthodes de production de celui-ci.

À LIRE AUSSI :
Tastee Tape : des étudiantes inventent un ruban adhésif comestible pour maintenir les wraps et burritos

Mais alors, peut on regagner les minutes de vie perdues en mangeant un hot-dog ?

Sensibiliser les consommateurs à une alimentation saine serait bénéfique pour leur santé mais également pour notre environnement. Si parmi vos mauvaises habitudes il y a celle de manger un hot-dog lorsque vous ne savez pas quoi faire à manger, ne vous inquiétez pas vous n’allez pas mourir demain !

Afin de tenter de regagner vos minutes de vie perdues à manger des hot-dogs, adoptez un régime plus sain. Les concombres, par exemple, vous font, eux, gagner 10 minutes sur votre espérance de vie. Ce qui veut dire que lorsque vous mangez votre hot-dog, 3 concombres seront nécessaires pour ne pas perdre de minutes sur votre vie !

De plus, les fruits, les céréales, les légumes ainsi que les fruits de mer sont des aliments très bons pour la santé et aussi pour notre planète ! Cela ne veut pas dire que les aliments d’origine animale sont tous nocifs pour la santé, au contraire. Tout comme les aliments d’origine végétale, ils sont seulement à consommer avec modération afin d’éviter les soucis de santé. Chaque aliment est bon pour notre corps mais à des doses raisonnables !

En remplaçant 10% de l’apport calorique quotidien en viande par un mélange varié de céréales, de fruits, de légumes et de fruits de mer serait bénéfique. En effet, cela réduirait notre empreinte carbone et augmenterait également notre espérance de vie. Bon pour nous et notre planète ! Que demander de plus ?

Source
theconversation.comscholar.google.comrdcu.be

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page