Science

Incroyable ! Des chercheurs ont créé des globules rouges synthétiques, fonctionnels et « plus performants »

Les globules artificiels ont non seulement la même structure que celle de leurs alter-ego biologiques, mais ils sont aussi capables de transporter l’oxygène dans le corps, et plus encore.

Ce n’est plus un secret, l’organisme humain est doté d’un mécanisme incroyablement complexe ! Prenons les globules rouges par exemple : ces minuscules cellules sanguines sont capables de transporter l’oxygène, et cela grâce à leur forme, leur taille ainsi que leur flexibilité réunis. Elles présentent également la particularité d’être composées de millions de protéines d’hémoglobine qui se lient à l’oxygène et permettent aux globules de le transporter des poumons vers le reste du corps.

Jusqu’à présent, la structure et les étonnantes propriétés des globules rouges (ou hématies) étaient impossibles à reproduire artificiellement. Le problème réside surtout dans le fait de copier les capacités des globules à pouvoir se faufiler dans les réseaux sanguins les plus fins. C’est aussi difficile de faire en sorte que les faux globules arrivent à se déplacer dans le sang sans être traqués et éliminés par les globules blancs.

À LIRE AUSSI :  Meyko, le robot qui aide les enfants à prendre leurs médicaments

Mais c’est sans compter sur la ténacité d’une équipe internationale d’experts en biologie qui ont réussi à concevoir des globules rouges synthétiques qui ressemblent non seulement à de vrais globules rouges, mais peuvent également agir comme tels !

Merci à la bio-réplication

Dans un article récemment publié dans la revue ACS Nano, les chercheurs ont détaillé comment ils sont parvenus à reproduire artificiellement des globules rouges parfaitement fonctionnels. Ils ont expliqué avoir utilisé une méthode inédite : la « bio-réplication » qui consiste à enduire de vrais globules avec une fine couche de silice. Cet étonnant « moulage » est ensuite exposé à plusieurs couches de polymères pour éliminer les hématies natives. Enfin, chaque sphère de silice est soumise à des traitements moléculaires, avant d’être placée dans une membrane plasmique qui a été fabriquée artificiellement à partir de globules rouges naturels.

Grâce à la bio-réplication, les chercheurs ont réussi à produire des cellules artificielles qui ont exactement la même taille et la même forme que leurs alter-égo biologiques. Parfaitement fonctionnelles, elles sont également dotées des mêmes capacités. Les chercheurs ont testé les globules dans le corps de souris, et les cellules ont réussi à y rester incognito pendant deux jours.

Des globules rouges très spéciaux

Ce sont bien plus que de simples hématies artificielles que l’équipe internationale d’expert en biologie est parvenue à mettre au point : les chercheurs ont en effet eu l’idée de pousser le concept encore plus loin et de rendre les cellules un peu plus spéciales. Ainsi en plus de transporter l’oxygène dans le sang, les globules seraient également capables de transporter des molécules anti-cancer ou encore un biosenseur qui peut détecter les toxines. La médecine pourrait alors utiliser les cellules artificielles comme un traitement plus efficace contre les différents types de cancer !

Photo de couverture SciePro / Shutterstock

Via
trustmyscience.com

Alexia Domoina

Je suis une grande passionnée des gadgets et nouvelles technologies ! Chaque article est une nouvelle découverte et un véritable plaisir à écrire.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page