BlackFly, une impressionnante voiture volante disponible l’année prochaine au prix d’un SUV.

Une douzaine d’entreprises travaillent sur des prototypes de voitures volantes, certaines plus ou moins fonctionnelles. L’entreprise UBER a également diffusé une vidéo dévoilant son projet de taxi aérien UberAir, afin de désengorger le trafique routier des grandes agglomérations.

Même si nous ne verrons pas dans l’immédiat des voitures sillonner le ciel de nos villes, pour des raisons évidentes de sécurité et de législation, cela n’empêche pas les ingénieurs de travailler d’arrache-pied  pour être les premiers sur ce marché très prometteur.

Le dernier venu dans cette course technologique se nomme BlackFly, une voiture volante fruit de neuf années de recherches et développement créée par Opener, une société de la Silicon Valley. Et comme beaucoup de concept, celui-ci est 100% électrique.


A lire également :


Le BlackFly est propulsé par huit hélices attachées à deux grandes ailes latérales. L’engin est capable de décoller verticalement mais son design luit permet également d’envisager des figures en vol stationnaire.

Ce concept qui ressemble un drone géant a été testé de manière autonome mais également avec des pilotes humains. L’entreprise comptabilise plusieurs centaines d’heures de vols d’essai.

« 20.000 km parcourus avec une charge utile et 40 000 cycles de vol avec un système de propulsion complet: équivalent à 25 tours du monde. »

Des performances intéressantes

Comme vous pouvez le découvrir dans la vidéo (disponible en fin d’article), le Blackfly est très maniable. L’engin affiche une autonomie de 42 km pour une vitesse d’environ  130km/h, des performances expliquées par la limitation technologique de la batterie, mais compensées par une recharge rapide de seulement trente minutes.

Les deux aspects les plus prometteurs de ce concept sont le prix, proche du tarif d’un SUV (ce qui reste toutefois un peu vague) ainsi que sa facilité d’utilisation. Selon les ingénieurs, il suffirait en effet que de quelques minutes pour apprendre à piloter à l’aide du joystick.

Une voiture volante sécuritaire

Mais pas de panique, le cockpit (étanche) est équipé d’un bouton « Retour à la maison » et d’une assistance à l’atterrissage. Un système de parachute balistique (BPS) sera également proposé en option. Une licence de pilotage ne sera probablement pas requise (selon la législation de votre pays), mais la société imposera tout de même un stage aux futurs acquéreurs avant de leur donner les clés de l’engin. Un examen écrit équivalant aux licences de pilote privé de la FAA sera également exigé par l’entreprise. Nous voilà rassurés.

crédit photo :opener.aero

Blackfly, une voiture volante au prix d’un SUV disponible dès l’année prochaine

crédit photo :opener.aero

Blackfly, une voiture volante au prix d’un SUV disponible dès l’année prochaine

crédit photo :opener.aero

Blackfly, une voiture volante au prix d’un SUV disponible dès l’année prochaine

crédit photo :opener.aero

Blackfly, une voiture volante au prix d’un SUV disponible dès l’année prochaine

crédit photo :opener.aero

Blackfly, une voiture volante au prix d’un SUV disponible dès l’année prochaine

crédit photo :opener.aero

Blackfly, une voiture volante au prix d’un SUV disponible dès l’année prochaine

crédit photo :opener.aero

Blackfly, une voiture volante au prix d’un SUV disponible dès l’année prochaine

Plus d’infos: opener.aero
Source : autoweek.com

4,0K Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez
+1